Valerian : Cara Delevingne, Dane DeHaan et Rihanna jouent à Star Wars dans le trailer de La Cité des mille planètes

Jean-Luc Hassaique | 10 novembre 2016
Jean-Luc Hassaique | 10 novembre 2016

Valerian et la Cité des mille planètes dévoile son premier teaser, et nous raie le cristallin par la même occasion.

Jadis réalisateur prometteur, devenu producteur à succès et in fine industriel le plus puissant du cinéma français, Luc Besson est désormais un poids lourd du cinéma américain (il s’est exilé à Los Angeles, et Europacorp a investi aux Etats-Unis pour y être un acteur à part entière). Après un tournage présenté comme techniquement à la pointe, après une campagne politique qui aura abouti à un nouveau crédit d’impôt made in Besson, voici enfin le premier aperçu de cet imposant Valerian et la Cité des mille planètes.

 

 

Et s’il y a un point positif évident dans ce teaser, c’est qu’il va permettre de distinguer qui est encore aveuglé par l’aura de Luc Besson, et qui est allé récemment chez l’ophtalmo.

Car entre un morceau des Beatles totalement massacré par un design sonore et un montage déficient, une direction artistique tout droit sortie de l’imagination d’un enfant de six ans en hyperglycémie, un univers qui pille sans vergogne la concurrence et deux comédiens qui paraissent (dans ce teaser) se remettre difficilement d’une lobotomie frontale, le massacre de l’œuvre originelle est à peu près total.

 

Photo

 

Heureusement, il ne s’agit ici que d’un premier aperçu, et on ne doute pas que derrière cet amas digne d’une fuite de stomie impromptue, se cache « le nouveau Star Wars ».

Quoiqu’il en soit, le sentiment d’assister à une remise à jour de l’esthétique du Cinquième Elément est effectivement prégnant, et tout à fait conforme aux récentes déclarations de Luc Besson. Espérons que ce Valerian et la Cité des mille planètes au budget pharaonique a encore beaucoup à nous montrer, que Cara Delevingne, Dane DeHaan et Rihanna y composeront un trio de comédien de haute volée, que tout cela nous chatouillera agréablement la rétine, et que le plomb se changera en or.

 

Photo Dane DeHaan

Photo Dane DeHaan, Cara Delevingne

Photo Rihanna

 

Affiche

 

Tout savoir sur Valerian et la Cité des mille planètes

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

abibak
30/12/2016 à 19:59

Luc Besson, c'est quand même : le grand bleu, Nikita, Léon, le cinquième élément. De grand succès du cinéma français et même faisant parti de la pop culture pour certain. Avec un univers aussi riche que Valériane et Laureline il y a moyen de faire des merveilles. Je vous recommande les BD si vous ne les connaissez pas.

Maximus
13/11/2016 à 21:45

On dirait Alain Chabat le vieux avec la barbe ??!! Sinon l'ensemble pique bien les yeux...

Fennec
13/11/2016 à 15:52

Vous êtes sérieux de descendre le film comme ça après un simple teaser ???

Je ne comprendrai jamais votre ligne éditoriale qui consiste souvent à s'extasier comme des fillettes sur chaque blockbuster et à retourner votre veste de manière aussi brutale pour descendre en flèche un truc on ne sait pas encore grand chose.

Vous semblez parfois incapables de demi-mesure.

On vient chercher des avis éclairés et mesurés ici, pas de la vanne de bistrot. C'est d'un cynisme vraiment de plus en plus désagréable.

Il y a une différence entre "critiquer" et "vomir de la bile". Là, c'est juste odieux et gratuit.

Dirty Harry
13/11/2016 à 01:15

@ Karlito : entièrement d'accord avec toi : il y en a qui ont le flair et d'autres pas.
@ Champy : d'accord avec la haine anti-besson devenue un cliché dont les spectateurs ont longtemps fait fi depuis (et les cinéphiles). Néanmoins un petit doute subsiste en moi concernant les relations entre les personnages : la dernière adaptation de BD venait de Tardi et malgré la maturité du produit initial, le film Adèle Blanc Sec semblait destiné à des enfants de 8 ans un peu niais. Nous verrons pour celui-ci dont je me ravi des images et de l'ambiance (les droits pour le titre because des Beatles a du couter une jambe de T-Rex) et je ne me retourne pas sur les acteurs (Clara Devigne fait trop garçon manqué, pas assez féminine par rapport au personnage d'origine, et l'autre fait pas assez masculin). Wait and See, en tout cas depuis l'affiche je n'ai que des bonnes impressions, ce qui ne m'était pas arrivé depuis le 5e élément concernant Besson.

Jo
13/11/2016 à 00:33

Première image, c'est déjà du copié-collé du cinquième élément, cela promet pour la suite !

Karlito
12/11/2016 à 23:48

pogo: le cinéma est assez large et varié pour que Besson ai sa place. C'est désolant ce type de commentaire. La SF française est quand même pas au top en ce moment sans parlé du fantastique.

Jeunet: il ne cartonne plus qu'avec des films au ton sépia (et il est l'un des réalisateurs français les plus talentueux). Je les adore, mais "la cité des enfants perdus" était un p... de film et j'aurais espéré en voir plus dans le genre. Il n'a pas marché. La faute a qui? Kassovitz s'est planté, Caro avec Dante dans les grandes largeures, même Kounen avec Blueberry. Ou alors les films sont trop confidentiels pour intéresser les spectateurs. On crache sur Besson, mais il réalise ce que les autres n'osent pas faire. On est pour ou contre, la question, c'est de proposer des films ambitieux de Sf et pas que des comédies lourdinques. Besson a raison, la bédé française recèle de tels trésors. Le transperneige est une bédé française adaptée par un Coréen. C'est grave de voir un tel aveuglement.

pogo
12/11/2016 à 18:48

Maintenant c'est un sauveur. ola la c'est plutôt une plaie pour le cinéma français. Des mec comme hazanavicius,gondry,boukrief, annaud ou même Jeunet a 10 fois plus d'idée et de créativité que cette grosse merde de Luc. faut vraiment avoir de la merde dans les yeux pour pas s'en rendre compte.allez donner votre pognon si ça vous chante mais pour moi c'est terminer depuis angel A. Non mais merde malavita,les minimoy et Adèle...faut pas déconner

Champy
12/11/2016 à 13:15

Cara Delevingne est pas mal devant la caméra et je l'ai trouvée plutôt bonne dans Suicide Squad, dépassant même largement certains acteurs du film se disant pros. Et tous les rageux qui commentent, dites moi depuis combien d'années n'avez vous pas vu un tel spectacle visuel dans une production made in France? Les exemples que vous allez prendre(je vais pas vous faire le plaisir de les citer) tourneront toujours autour de Besson. Je maintiens, c'est un RENDEZ-VOUS HISTORIQUE pour la France. Un petit pas pour l'homme Besson mais un pas de géant pour le cinéma français qui fait pitié depuis plusieurs années déjà. Aux USA et un peu partout dans le monde d'ailleurs, les réactions sont plutôt bonnes voire excellentes face à ce trailer. Mais y'a qu'ici que des apprentis sorciers vont continuer leur chasse aux sorcières mesquine. Vive Besson, le roi et le sauveur du cinéma français et FUCK LES HAINEUX .

tenia
12/11/2016 à 12:05

@ Rogue One : on voit que tu n'as jamais bossé dans une équipe de rédaction.
Ce n'est pas parce que X écrit ici et là qu'il est forcément d'accord avec tout ce que tous ces collègues (et le rédac' chef) font et choisissent.
Moi j'écris pour Retro HD, j'ai un collègue qui a dit beaucoup de bien de Suicide Squad, eh bah les bras m'en sont tombés (et je lui en ai fait part en interne).

Donc voilà. Tout simplement.

Après, cherche tout ce que tu veux, hein.

StarLord
12/11/2016 à 08:53

Autant pour le morceau des Beatles je suis totalement d'accord (quel massacre....) par contre vous êtes dur sur ce trailer.
Je le trouve pas si terrible. Certes rien de transcendant ni de vraiment original mais pas au point de le descendre comme ça.
Votre avis sur le sieur Besson (que je partage totalement) n'aurait-il pas un peu debordé sur votre objéctivité?

Plus

votre commentaire