Netflix s'essaie au fantastique dans la bande-annonce de I Am the Pretty Thing that Lives in the House

Jacques-Henry Poucave | 27 octobre 2016
Jacques-Henry Poucave | 27 octobre 2016

Netflix passe au film d’horreur avec I Am the Pretty Thing that lives in the House, dont la bande-annonce nous file le frisson.

On y découvre Ruth Wilson (la troublante Alice de la série Luther, également à l’affiche de The Affair), dans le rôle de Lily, une infirmière à domicile qui rencontre une nouvelle patiente, auteure à la retraite, spécialisée dans les romans d’horreur. Elle ne va pas tarder à comprendre que le surnaturel s’est frayé un chemin jusqu’à elle et la maison de l’écrivaine.

 

 

Ce nouveau film maison du géant américain marque un changement de registre, puisque Netflix n’avait pas jusqu’à présent usé du fantastique. La bande-annonce que voilà ne manque ni d’élégance, ni de charme et on espère que I Am the Pretty Thing that Lives in the House (littéralement Je suis la Jolie Chose qui vit dans la Maison) nous charmera autant que son titre intrigant.

Il ne reste plus qu’à prier pour que le réalisateur Oz Perkins ait progressé depuis son précédent February, qui déployait une très puissante ambiance, mais se perdait dans les méandres d’un scénario faussement compliqué et malhonnête.

 

trailer ruth wilson

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Sop12
31/10/2016 à 22:51

J'ai beaucoup aimé l'ambiance par contre je n'ai pas du tout compris ou l'histoire nous emmène.. j'ai du louper un truc..??

A2D
31/10/2016 à 14:56

Je viens de le regarder, personnellement je n'ai pas compris me film si quelqu'un peut m'éclairer? Pourtabt je suis amatrice de ce genre de film.. mais là..

Kiddo
30/10/2016 à 17:45

Vu.
Encore une fois, Netflix marque le coup
Un film d'horreur, fantastique qui n'en est pas un.
Lorsque Lynch croise Polanski, celui du Locataire...
Brillant.
Mais qui en laissera un paquet sur la route, a n'en pas douter.

Karlito
28/10/2016 à 10:12

Je suppose Qu'EL voulait parler dans le domaine des films et pas en général.

Serpico
27/10/2016 à 23:29

"Netflix n'avait pas jusqu'à présent usé du fantastique". Et stranger things c'était quoi??!

votre commentaire