Get Out : Jason Blum s'attaque au racisme américain dans le trailer de son nouveau film d'horreur

Jacques-Henry Poucave | 6 octobre 2016
Jacques-Henry Poucave | 6 octobre 2016

Jason Blum est peut-être en train de devenir le producteur de cinéma d’épouvante le plus politique de sa génération. La preuve avec le trailer de Get Out, qui cristallise les angoisses raciales qui étreignent les Etats-Unis.

Dans Get Out, Chris part à la rencontre des parents de sa compagne, dans une banlieue blanche américaine. Problème, il est afro-américain, et ses beaux-parents sont manifestement très portés sur l’esclavage moderne et l’hypnose.

 

 

La bande-annonce de ce nouveau film produit par Blumhouse a toutes les raisons de nous exciter. Concept malin, petit budget potentiellement synonyme d’inventivité, hommage appuyé à La Quatrième Dimension et aux récits de Matheson, le tout enrobé d’un recyclage malin des peurs et angoisses qui agitent actuellement la société américaine.

Get Out a aussi un petit parfum en provenance direct des Femmes de Stepford, classique de la science-fiction datant de 1975, qu’on vous recommande chaudement. Bien sûr, personne ne croit sérieusement que Jason Blum se soit découvert une âme de militant, mais après l’excellent American Nightmare 3, il paraît évident que le producteur hyperactif est de plus en plus désireux de réutiliser les débats de son temps au sein de petites productions agressives.

Un choix qui aboutit logiquement au retour de la série B engagée socialement, un genre qu’on pensait disparu à Hollywood.

 

Affiche officielle

Tout savoir sur Get Out

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

MystereK
20/05/2017 à 23:36

Purgatoire Le racisme ordinaire rend plus qu'idiot : il rend lâche et méprisable. Dans ce cas je suis fier d'être idiot et le revendique haut et fort.

MystereK
20/05/2017 à 23:35

"Complètement à côté de la plaque le pauvre MystereK"

Le déni de racisme semble être un sport national en France. Le fait qu'il y a des noirs qui soient de salopard, ne font pas de tous les noirs des salopard et le problème c'est qu'aujourd'hui des gens comme vous nient le problème et jugent les autres non pas leur actes individuels, mais par la couleur de leur peau. Ce genre de réponse est odieux, de justifer le mals qu'on fait au noirs en général à cause de quelques un d'entre eux. Tous les français sont-ils des assassins à cause de Patrick Henry ou les WASP des canniblaes à cause de Jeffrey Dahemer.

C'est un droit dés la naissance : UN INNOCENT NE DOIT PAS MOURIR, quelqu'en soit la raison et trop de noir innocents sont mort de la stupidité des blancs qui ne fonctionnent par des clichés

Il faut encore plus de films comme celui-ci, tant qu'il existera des gens comme vous Purgatoire. Il faut que ces films nous inondent.

vicelow
09/10/2016 à 13:56

@vaevictis Redescend d'un cran je n'ai émis aucun jugement sur ces affaires de meurtres, ou du mouvement BLM... Il s'agit juste de faire le lien entre ces événements récents et la sortie d'un film pareil. Peut être n'est ce pas un hasard.
C'était le but de mon propos, inutile de verser dans une agressivité de cour de récré juste parce que le commentaire te plaît pas. Magnifique la manière de certains de débattre

Purgatoire
09/10/2016 à 02:30

Complètement à côté de la plaque le pauvre MystereK.

Aux États-Unis ou des innocents meurent presque quotidiennement du fait de la couleur de leur peau. Comme cette malheureuse jeune fille ?

États-Unis : une jeune blanche violée par un gang de Noirs qui l’ont ensuite jetée aux alligators

Britannee Drexel, 17 ans, avait disparu sans laisser de traces depuis 2009 à Myrtle Beach, en Caroline du Sud, où elle était en vacances. Aujourd’hui, Da’Shaun Taylor, un détenu noir raconte avoir vu des amis à lui séquestrer et violer Britanee pendant plusieurs jours, avant de l’abattre et de jeter son corps aux alligators. Tous les gangsters sont noirs.

http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Etats-Unis-le-calvaire-de-Brittanee-jetee-aux-alligators-1048606

https://www.youtube.com/watch?time_continue=68&v=eYLu0hGORkU

Ça fait vraiment film d'horreur, mais malheureusement c'est la vérité.

Le politiquement correct rend vraiment idiot.

MystereK
08/10/2016 à 21:23

Ce genre de film est nécessaire tant qu'il y a des post comme ceux que je lis ci-dessus... Tant que des personnes se voilent la face sur les vrais problème d'être noirs aux Etaits-unis ou étranger dans un pays avec des différences visibles.

Ces chiffres ne veulent rien dire : les noir tués par des noirs, c'est les conflits entre gangs et la délinquance. Ce n'est pas ça le problème évoqué par Black Live Matters. . Par contre 1 noir innocent tué par un policier est un mort de trop et il y en a beaucoup trop aux Etats-Unis ou le racisme est tout le temps présent.

LES INNCOCNENTS NE DOIVENT PAS MOURIR et aux Etats-Unis lorsqu'on est noir on ET JAMAIS CONSIDERES comme INNOCENT et c'est un problème gravissive que vous niez de manière nauséabonde.

Qu'y a-t-il de pouris aussi de ce côté de l'atlantique pour sortir de discours aussi pouant. Dösolé, mais c'est biend e cela qu'il s'agit lorsuq el'on nie qu'il y a un porblème avec la reacisme aux Etats Unis ou des innocent meurent presque quotidiennement du fait de leur coueleur de peau et non à cause d'un crime qu'ils ont commis.

Kpmg
08/10/2016 à 20:31

Assez d'accord avec la majorité cest surement un enieme film de propagande bien pensant mais partant du principe que je connais le "truc" jle regarderais car la bande annonce a l'air sympa.

Purgatoire
08/10/2016 à 14:26

Les noirs américains ne sont pas les victimes d’une montée de crimes racistes. Non, 93% des noirs sont tués par des noirs.
En revanche il y a une augmentation de crimes racistes contre les blancs.
Voici ci-joint des chiffres
http://8482-presscdn-0-13.pagely.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2015/05/blackviolence-1.jpg
.62 593 noirs tués par des blancs.
320 082 blancs tués par des noirs.
Donc les crimes racistes contre les blancs sont 5 fois plus supérieurs que les crimes racistes contre les noirs.

MAIS, il y a aux USA 63,7% de blancs (de Souche Européenne) et 12,6% de noirs.

http://8482-presscdn-0-13.pagely.netdna-cdn.com/wp-content/uploads/2015/05/blackviolence-2.jpg
Donc, cela signifie que les noirs commettent 25 fois plus de crimes violents et racistes contre les blancs.

La campagne pour la « Justice raciale » avec » #BlackLivesMatter n’est que de la propagande mensongère et raciste contre les blancs américain, exactement comme cette campagne pour demander de la discrimination positive dans toute la société.

MystereK
07/10/2016 à 22:30

Vaevictis C'est vous qui devez arrêter de croire tout ce qui se raconte. La plupart de ces morts sont bien injustifiées mais non punies. Il suffit de lire les compte rendu des enquêtes qui sont publics pour voire l'évidence en face. Exemple le plus flagrant à Tulsa il y a quelques semaines ou le gars désarmé, tués dans le dos, inoffensif, juste parce qu'une policière trouvait "qu'il avait l'air méchant" alors que c'était juste un bon père de famille, le tout sous les caméras d'un hélicoptère de la police qui démontre sans aucun doute possible qu'il n'y avait aucune raison de tirer.

Ce genre de film est nécessaire tant que dans le monde des familles seront choquées qu'un de leur enfant ramène à la maison un amoureux d'une autre espèce

Ce genre de film est nécessaire tant que dans le monde des familles seront choquées qu'un de leur enfant ramène à la maison un amoureux d'une autre religion

Ce genre de film est nécessaire tant qu'aux Etats-unis des noirs meurent simplement parce qu'ils sont noir.

Ce genre de film est nécessaire tant qu'aux Etats-Unis on ne retire pas le droit de vote aux noirs pour des raisons futiles.

Ce genre de film est nécessaire tant qu'aux Etats-Unis un noir n'a pas les même chance de réussir dans la vie qu'un blanc

Ce genre de film est nécessaire tant qu'aux Etats-Unis un noir n'aura pas peur de risquer sa vie au moindre contrôle de police tout simplement parce qu'il est noir

Ce genre de film est nécessaire tant qu'aux Etats-Unis on n'arrêtera pas de faire une différence ce traitement entre un blanc qui porte une arme (= un citoyen qui veut se défendre pour les blancs) et un noir qui porte une arme (= un criminel pour les blancs)

Ce genre de film est nécessaire tant que les Etats-Unis ne reconnaîtrons pas que le pays s'est développé sur le massacre des indiens et l'exploitation des noirs et autres étrangers, et que cela continue aujourd'hui

Ce genre de film est nécessaire tant que les Etats-Unis ne reconnaîtrons pas que tous les américains d'aujourd'hui sont des descendant d'immigrés, qu'il n'y a presque pas d'Américain pure souche.

Les USA ne sont pas l'Europe, le racisme y est bien plus fort qu'ici, Il y a encore beaucoup de ségrégations illégale dans beaucoup d'endroits.

Il n'y a pas à faire un film en inversant les ethnies parce que ce n'est pas dans l'autre sens qu'il y a la majorité des problèmes, mais bien dans ce sens, c'est pourquoi ce film EST NECESSAIRE, inversé, il ne se justifie pas.

Je me réjouit de voir ce film qui à l'air plutôt bien

Purgatoire
07/10/2016 à 16:34

C’est un plagiat du film ''Les Femmes de Stepford (1975)''. Ils ont remplacé les femmes par des noirs.

Vaevictis
07/10/2016 à 11:19

"Qu'est-ce qui te choque dans le pitch de ce film? C'est le fait qu'il sorte un peu plus d'un an après une vague de morts non justifiées dans la communauté noire-américaine? Et donc qu'il soit particulièrement pertinent, ou c'est le fait qu'un couple d'ethnies différentes soit représentée?"

Mdr... Particulièrement pertinent... N'importe quoi.
Arrête de croire ce que te raconte la télé va. Renseigne toi sur l'effet Ferguson aux USA (qui fait que plus de noirs meurent depuis le début du mouvement BLM du fait de la réduction de la présence policière dans les quartiers noirs), sur le fait que la majorité de ces "homicides injustifiés" se sont révélés justifiés (ce qui n'empêche pas qu'il y a eu des bavures, mais elles arrivent de partout - avec les blancs aussi sauf qu'ils ne créent pas de mouvements et de manifs, les bavures contre les blancs sont caractérisés par une indifférence générale aux USA).
Sans oublier l'argument de fond que tu évites pertinemment : si les races étaient inversés dans ce film il ne pourrait pas sortir en salle. C'est ça qui est choquant.

Sinon ça a l'air d'un navet en règle de plus.

Plus

votre commentaire