Daniel Radcliffe pense qu'il est trop connu pour devenir un jour un super-héros

Grégoriane Benoit | 28 septembre 2016
Grégoriane Benoit | 28 septembre 2016

Notre cher et tendre Harry Potter ne serait pas contre enfiler un costume moulant chez Marvel ou DC mais pense malheureusement que son visage est trop connu.

Il est vrai que pour tous ceux qui ont grandi à la merveilleuse époque des films Harry Potter, Daniel Radcliffe est un peu devenu comme un ami proche, de longue date, terriblement difficile à voir autrement que comme le célèbre sorcier à la cicatrice en forme d'éclair. Et même si ses acolytes de l'époque ne s'en sortent pas trop mal dans le milieu, difficile de les voir autrement également.

Alors quelque part, cela offre à l'acteur un statut de star éternel auprès des gens qui ont grandi avec lui et lui voueront toujours un attachement sans faille. Mais c'est également un énorme boulet que l'acteur doit traîner derrière lui et tenter d'effacer en enchaînant le plus de rôles différents. 

 

 

Et apparemment, d'après le site Cinema Blend, le jeune acteur de 27 ans rêverait secrètement d'interpréter un personnage du MCU que tout le monde connaît parfaitement : Spider-Man. Il sait cependant qu'il y a longtemps que son rêve n'est plus à sa portée et il a une très bonne explication à cela :

"C'est venu et reparti, ils l'ont fait trois fois dans ma vie... (mais) si quelqu'un venait vers moi avec un projet, s'il était bon et si j'étais interessé, alors je serais totalement ouvert pour le faire. Mais je peux également comprendre que de leur point de vue, ils ne voudraient pas quelqu'un qui possède un visage reconnaissable d'une autre franchise que la leur."

 

Photo Imperium

 

En effet, il ne faut pas oublier que Harry Potter appartient aux plus grands "rivaux" de Marvel et Disney, à savoir Warner Bros alias DC. Dans tous les cas Daniel Radcliffe risquerait fortement de ne pas être bien accueilli dans cette nouvelle franchise sans parler des amis qu'il ne se ferait pas du côté de la Warner. Vraiment pas facile, d'être ou d'avoir été Harry Potter !

En tout cas, Daniel Radcliffe a le mérite de s'exprimer sans tabou à ce sujet et démontre une totale franchise quant à sa vision du cinéma hollywoodien, et pour cela, nous lui tirons notre chapeau !

 

Photo Daniel Radcliffe

 

 

Tout savoir sur Daniel Radcliffe

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Grégoriane Benoit
28/09/2016 à 18:19

@Pseudo

En effet, nous parlons aussi de notre propre interprétation de la situation. Evidemment que le premier problème se pose vis-à-vis de la franchise Harry Potter.

Il est vrai également, qu'en théorie les acteurs ne sont plus liés aux studios comme avant. Cependant, du point de vue de Warner, cela a son importance. C'est ainsi qu'Ezra Miller a réussi à cumuler les rôles dans Flash et dans Les Animaux Fantastiques alors que son emploi du temps ne lui permettait pas à la base.
Mais il a joué sur la corde sensible de la relation de fidélité studios/acteur avec Warner et visiblement cela a payé.

Quand il s'agit de grosses franchises comme celles-ci, les anciennes lois des studios ont tendance à prendre plus d'importance. Et discrètement, avec les films de super-héros, les studios tentent de reprendre cette ancienne politique de manière bien plus insidieuse que nous pouvons l'imaginer.

Pseudo
28/09/2016 à 17:27

A mon avis, Radcliffe ne résonne pas en terme de studio, mais plutôt de franchise. Le fait qu'Harry Potter appartienne à warner ne pèse pas dans sa logique.
"quelqu'un qui possède un visage reconnaissable d'une autre franchise que la leur."

De plus, les acteurs ne sont pas affiliés à un studio.

votre commentaire