Brad Pitt clashe Mel Gibson et qualifie sa Passion du Christ de "propagande" scientologue

Jacques-Henry Poucave | 14 septembre 2016
Jacques-Henry Poucave | 14 septembre 2016

Brad Pitt n’a que très modérément apprécié La Passion du Christ, dont Mel Gibson aimerait réaliser une suite. Il l’a expliqué dans les colonnes du New York Times Style Magazine.

Interviewé par l’auteur Marlon James, l’acteur et producteur a expliqué qu’il se verrait bien faire un film dont Ponce Pilate serait le personnage principal. Mais pas question pour Pitt de viser les mêmes spectateurs que Mel Gibson.

« Ce ne sera pas pour la foule de la Passion du Christ. »

Si on se doutait bien que les deux hommes n’étaient pas franchement d’accord sur grand-chose, pour Pitt, le film de Mel Gibson est carrément un précipité de pensée scientologue.

 

Image 411200

 

 

« J’ai eu l’impression de regarder un film de propagande de Ron Hubbard. »

Une déclaration curieuse, qui tend à rapprocher le métrage des écrits de l’auteur de SF puis gourou de la scientologie, quand le travail de Mel Gibson (s’il peut être considéré un peu vite comme une production catholique ultra-orthodoxe) s’en éloigne franchement.

Mais Pitt a néanmoins précisé qu’il ne jetait pas toute l’œuvre du metteur en scène américain à la poubelle, expliquant qu’il savait représenter « extrêmement bien » la violence et que son Apocalypto demeurait « un grand film ».

 

mel gibson brad pitt

commentaires

Fennec
17/09/2016 à 14:11

Je n'ai jamais compris la haine autour de ce film.

Gibson a été honnête dans son intention de réaliser un film fidèle du point de vue biblique (jusqu'à le tourner en araméen...)

Il s'agit d'un point de vue. Pourquoi est-ce que le film aurait l'obligation de tout mettre en doute et de désacraliser son histoire et ses protagonistes ? Ca n'en ferait pas un meilleur film, ça ne serait qu'un autre point de vue, ni meilleur ni moins bon.

Ca n'est du prosélytisme que du point de vue de ceux qui veulent absolument imposer des thèses inverses ou un point de vue différent.

Il y a une drôle d'obsession dans le cinéma aujourd'hui qui est de constamment vouloir égratigner les modèles, les héros, les personnages pour sentir qu'on a un travail de qualité. Un biopic par exemple n'est considéré comme bon que s'il abîme son mythe. C'est un peu prendre les spectateurs pour des imbéciles, je trouve, qui sont tout à fait à même de voir une oeuvre et prendre du recul dessus tout en lui accordant de l'intérêt.

La culture et la réflexion viennent aussi de la vision de plusieurs films avec des points de vues différents, pas d'un seul film qui doit être aseptisé pour plaire au plus grand nombre et ne choquer personne.

Ce n'est pas de la propagande chrétienne. C'est un point de vue chrétien, et c'est à nous spectateurs, de nous positionner par rapport à l'oeuvre. Ce n'est pas à l'oeuvre de se positionner par rapport à nous.

MystereK
16/09/2016 à 13:03

JK, il semble que non ! On peut constater que beaucoup de ceux qui viennent apporter leur avis ici n'aime pas que d'autres (visiteurs du site ou personalités connues) donne leur propre avis.... :-)

JK
14/09/2016 à 22:09

Dans l'interview, Brad Pitt critique la Passion du Christ, mais loue les qualités de réalisateur de Mel Gibson en général, et plus particulièrement sur Apocalypto... ça va, le gars n'a brûlé personne, et il a le droit d'avoir un avis partagé sur un réalisateur, non ?
Comme nous tous je suppose...

Flash
14/09/2016 à 19:14

Stoplait Brad, ferme ta gueule et occupe toi de ton anorexique gonzesse.

Satan LaBite
14/09/2016 à 10:21

Mouais, faudrait déjà avoir lu l'oeuvre de Hubbard pour affirmer que le film est de la propagande pour la scientologie.

MystereK
13/09/2016 à 20:42

D'accord avec Bard Piit. La Passion est extrêmement bien réalisé, mais c'est à fonde de la propagande chrétienne sans subtilité- Pas parce que l'évangile est subversif (bien au contraire, ces évangiles ne sont pas subversifs :-) ), juste parce que le message est asséné à coup de marteau pour être sur que l'on comprend bien.

berserk
13/09/2016 à 19:46

oui philmencre me le fait est que Pasolini à utilisé ce langage visuel dans pas mal de ces œuvres quand même .

philmencre
13/09/2016 à 18:38

@ Dirty Harry : Wouah, l'argument qui tue : "prosélyte" ressemble de plus en plus à "rester inculte et avoir des tabous concernant le fait religieux". Toujours aussi subtil DH :-))
Ah oui c'est vrai que pour apprécier un film selon les canons de certains il faudrait aussi aimer Jesus (martyr ou lyophilisé au choix, enfin non pas vraiment, visiblement il n'y en a qu'un qui vaille...un concentré d'ouverture d'esprit à ce que je vois.) et puis nous ressortir à chaque fois les mêmes phrases (la vision du diable et Caravage) la bave aux lèvres et des sentences définitives en guise d'esprit critique et éclairé ça ne donne pas envie de vous accompagner à l'église, euh au cinéma ;-)
@Bberserk : vous avez parfaitement raison en parlant de Salo mais si vous relisez vous comprendrez que je ne parlais pas de celui-ci.

HAYATO92
13/09/2016 à 18:06

@ le chevalier blond..entièrement d'accord avec toi lol

DJ Fest
13/09/2016 à 16:20

Pour info Mel Gibson n'est pas australien (même s'il a grandi en Australie) mais américain...

Plus

votre commentaire