Michelle Rodriguez vs Sigourney Weaver : premières photos d'un film d'action délicieusement ridicule

Geoffrey Crété | 17 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Geoffrey Crété | 17 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Michelle Rodriguez affrontera Sigourney Weaver dans (Re) Assignment de Walter Hill en 2017.

Michelle Rodriguez a beau être associée au cinéma d'action mainstream, l'actrice découverte en 2000 dans le film indé Girlfight est cantonnée au second plan. Derrière Milla Jovovich, derrière Vin Diesel et Paul Walker, derrière Colin Farrell, derrière Danny Trejo, derrière Aaron Eckhart. (Re) Assignment va remédier à ce petit problème.

A l'origine intitulé Tomboy, A Revenger's Tale, (Re) Assignment marque le nouveau retour de Walter Hill après le flop Du plomb dans la tête en 2012. Réalisateur des Guerriers de la nuit et 48 heures, co-scénariste de la saga Alien, il s'embarque dans une série B au pitch inouï : l'histoire d'un tueur qui cherche à se venger après qu'une chirurgienne ait fait de lui une femme, contre son gré.

Michelle Rodriguez incarne ce pauvre homme métamorphosé tandis que Sigourney Weaver sera le médecin détraqué. Des retrouvailles très loin du monde bleu d'Avatar pour les deux actrices.

 

Photo Michelle Rodriguez

 

Photo Sigourney Weaver

  

(Re) Assignment sera présenté à Toronto en septembre, avec l'envie claire de faire de cette histoire de vengeance portée par deux actrices incontournables un des futurs plaisirs coupables pour les amateurs de films d'action. En espérant que ce soit plus convaincant que les dernières tentatives de Sigourney Weaver dans le cinéma d'action : Identité secrète avec Taylor Lautner et Sans issue avec Henry Cavill.

Le film sortira le 7 janvier 2017 en France.

 

Photo Michelle Rodriguez

 

Tomboy Revenger's Tale

Tout savoir sur Revenger

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
JK
19/08/2016 à 00:50

J'ai bien aimé la BD "Corps et âme" aussi. Mais l'atmosphère suggérée par le dessin joue un grand rôle, l'histoire étant finalement un peu en-deçà de ce que le postulat de base pouvait laisser espérer.
Il faudra voir si le film arrive à faire passer ce côté polar à l'ancienne... et ne se tourne pas juste vers le racolage facile et creux.

this is my movies
17/08/2016 à 22:28

le scénario de W. Hill a déjà été adapté en BD récemment par la même équipe que pour "100 bullets" (Matz au scénario, Jef aux pinceaux) et ça donne le sympathique "Corps et âmes". Le principe de base est hyper bizarre mais ça donne en BD un polar hardboiled à l'ancienne et agréable à lire. Par contre, j'ai un peu peur pour le film...

Benzek
17/08/2016 à 16:01

Alors là dog day ta culture sur la filmo de Sigourney est impressionnante et après avoir vu le trailer de vamps ben je sais plus quoi dire que.. Sigourney stoppe tout jusqu'à Alien 5 stp, finis, tu paieras tes impôts plus tard

dog day
17/08/2016 à 13:49

Dirty Harry, tu as oublié de rappeler que tu retournais à la métallurgie lourde et aux mathématiques dures, comme les hommes dignes de ce nom.

Plus "sérieusement", Sigourney a beau être adorée par nous tous, elle est certainement l'une des actrices qui choisit le plus bizarrement ses projets. En remontant sur les 10 dernières années : quantité de films dispensables, souvent inédits chez nous et même pas classables en pépites oubliées. Le mélo The Girl in the Park, le thriller ordinaire Angles d'attaque, les "comédies" Baby Mama, Crazy on the outside, Cedar Rapids, You Again et Vamps (où elle joue une reine vampire, c'est douloureux à voir), les films d'action cités dans l'article (Sans issue c'est juste abominable)...

Même les gros films comme Chappie et Exodus sont loin d'être des réussites totales et unanimes. Sa série Political Animals a été vite annulée et après l'avoir vue, je comprends.

Donc "très peu trompée", permets moi d'être en désaccord.

Dirty Harry
17/08/2016 à 13:40

mais....c'est le pitch de "la Piel que Habito" ! en série B d'action certainement mais en tout cas ça y ressemble bien. En tout cas je préfère une proposition neuve pour un film que de transformer en femmes les héros d'un film déjà fait, ça suinte le manque d'inspiration, l'envie de flatter un public qui confond égalité et similitude (et aussi symbolique et entérinement imaginaire) et ça ne fait avancer aucun schmilblick (la preuve ça ne marche pas). Surtout un film avec Sigourney qui est un gage de qualité car elle s'est très peu trompée.

votre commentaire