Clint Eastwood parle de Donald Trump et fustige "une génération de mauviettes"

Sophie Sthul | 4 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Sophie Sthul | 4 août 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Alors que la campagne présidentielle américaine se crispe, que de nombreux artistes prennent position, Clint Eastwood vient de faire connaître les siennes.

Acteur, producteur et réalisateur estampillé Républicain, et souvent caricaturé ou attaqué pour son allégeance idéologique, l’interprète de l’Inspecteur Harry risque de faire jaser à nouveau. En effet, s’il est connu pour être un militant très modéré et le porte-drapeau d’une aile traditionnelle du Parti Républicain, éloignée des délires du Tea Party et de ses affidés, Clint Eastwood a clarifié sa position sur Donald Trump.

« Il a dit beaucoup de stupidités. Comme tous les autres. Dans les deux camps. Mais tout le monde, la presse comme ceux qui s’exclament « oh, ça c’est raciste », en fait des caisses. Bordel, faites-vous une raison. C’est vraiment une triste époque. »

 

Clint Eastwood

 

Si déjà, de nombreux commentateurs voient dans les propos d’Eastwood rapportés par Esquire un soutien à Trump et ses positions racistes, le reste de sa déclaration permet de modérer grandement le sens de ses paroles.

« Trump a compris quelque chose, parce que secrètement, tout le monde est fatigué par le politiquement correct et le léchage de bottes. On est à l’ère des lèche-bottes. C’est vraiment une génération de mauviettes. Tout le monde marche sur des œufs. »

Gageons que la lassitude dont témoigne le cinéaste à l’égard du cirque médiatique et la crudité de ses propos lui vaudront sans doute d’être caricaturé trop vite.

 

Clint Eastwood

Tout savoir sur Clint Eastwood

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kiddo
07/08/2016 à 20:00

Rien a voir avec un proces sur Eastwood parcequ'il est de droite.
Vous ne vous rendez meme plus compte qui est Trump et ce qu'il represente.
Il n'a aucune connaissance en politique, fait du populisme comme Hitler en faisait ds les annees 30, n'a donné aucune et je dis bien aucune proposition economique, sociale ou sur l'internationale basé sur un qqconque programme car lui ou son entourage n'en a aucune idee excepte bien sur la peur de l'autre (et tout ceci litteralement en haut de sa tour d'ivoire..)
Il depeint une amerique qui n'existe pas (en guerre, en recession etc..) alors que le pays se porte tres bien economiquement, ne s'adresse qu'Aux americains non eduqués car bcp plus maleable (voila pourquoi ils les aiment tant..)
Il se clame d'etre un self-made man comme le pays les aime tant sauf qu'il a commence a jouer avec les millions que son pere lui avait donne, a eu entre temps plus de 100000 proces contre la classe moyenne, comme des contracteurs car il n'a jamais voulu payé et a fini par mettre la plupart en etat de faillite, a aussi arnaque combien d'etudiants et leurs credits avec sa Trump université and again and again and again...
Ecoutez la plupart de ses supporters pendant ses conventions et les phrases abjectes qu'ils utilisent en parlant des minorités, races et bien sur des democrates (un de ses collaborateurs ayant suggere que Clinton meritait d'etre fusillée)
Plus de la moitie des republicains ont fui et n'endoresseront jamais cette aberration, trop honte d'avoir un tel maniaque egocentrique runnig for president.
Oui Eastwood est un grand realisateur.
Mais il n'est pas Harry Callahan ds la vraie vie.
Juste un homme senile qui a embarasse son propre partie il y a 4 ans a parler a une chaise vide lors de la convention republicaine.
Il y avait du sens il y a 8 a ce qu'il soutienne Mc Cain, veteran, ancien combattant et soldat capturé au vietnam.
Mais aucun a soutenir Trump qui vient de renier Mc Cain du fait de sa capture justement...
Trump qui vient d'accepter la medaille Purple heart d'un ancien combattant car il etait plus facile de l'obtenir de cette maniere plutot que d'aller au front.
Ne vous trompez pas de debat..

dark locutus
07/08/2016 à 18:44

@royo et @corleone je suis raccord avec vous ! !
si les medias français avaient fait leur taff au lieu de choisir leur camp ( ce qui n'est pas très déonthologique ! ) ils auraient relayé cette phrase suivante et immonde : " la paresse est un trait de caractère des noirs " citée par : Mme Clinton ! !
renseignez vous et méditez là dessus !

Dirty Harry
07/08/2016 à 13:37

Enfin un artiste ose bousculer "le camp du Bien" si confortablement engoncé dans sa haine ant-trump pour enfin mettre les pieds dans le plat sur ce qui est un combat culturel qui ne doit pas être gagné par les tocards et autres ratés de la vie qui se constipent le cerveau afin de ne surtout pas froisser des associations qui ont vocation à être froissées (avec l'argent du contribuable !). Ce qui est inouï c'est qu'on ressent la haine toujours plus forte de leurs adversaires, haine qu'ils portent en eux avec des quolibets comme "reacs" ou "fachos" tout en adoptant un comportement réellement fasciste (interdire aux autres l'expression de leur colère, alors que de l'autre coté on phone la "tolérance" concept mou et vague qu'ils confondent avec "précaution"). Clint Easstwwod fait en plus des grands films ? Mince donc le grand talent (voire le génie ?) n'est pas de gauche ?? Mais mince comme si cela pouvait se vérifier dans toute l'Histoire de l'Art : d'ailleurs si l'on fait l'effort de les lire (donc difficile pour quelqu'un nourri à la TV) tous les grands génies de la littérature n’ont jamais souscrit au progrès : Kundera, Maupassant, Goethe, Cioran, Baudelaire, Kafka, Balzac, Musil, Bernanos, Soljenitsyne, Pasolini…et ou d'autres comme Philip K Dick, Lovecraft, Philippe Murray ou bien Michel Houellebecq mais aussi les plus grands théoriciens et scientifiques classés à gauche (Karl Marx, Henri Laborit, Guy Debord, Proudhon, Georges Sorel, Lénine, Bakhounine, Albert Camus, Jean Claude Michéa, Simone Weil, Michel Clouscard…Ou bien même les compositeurs (Beethoven, Bach, Verdi…) ou les peintres (Ingres…) chose que les journalistes ni ces imbéciles de profs ne vous diront jamais. Grandissez les enfants...

corleone
05/08/2016 à 17:32

... Voir son bilan et ses différents propos de l'époque en tant que Sécrétaire d'Etat et vous en saurez plus.

corleone
05/08/2016 à 17:29

@royo T'as tout dis l'ami! Hillary n'est qu'une hypocrite qui cache bien son jeu pour le moment ...

Royo
05/08/2016 à 13:46

Quand on le connait un peu et qu'on lit ses interviews en entier, on se rend compte qu'il est "pour" Trump juste parce que c'est un moindre mal.
Parce que de l'autre côté on a Clinton, qui est pour l'intervention militaire (elle l'était pour l'Irak et l'est pour l'Iran), alors qu'Eastwood est justement contre toute intervention militaire depuis pas mal d'année, ce qui se ressent dans ses films. Et veut qu'on s'occupe d'abord de son pays avant de venir faire sa loi dans d'autres.

Ded
05/08/2016 à 10:47

Il n'y a plus guère de place pour la pensée intellectuelle et réfléchie. Chacun dit ce qu'il pense comme il le pense, dans l'émulation du moment. Prenons garde que tout ceci ne nous reconduise pas tout droit à l'obscurantisme...

Satan la bite
05/08/2016 à 10:24

Et voilà, comme d'hab, quelqu'un de droite est "un vieux réac facho" ou "CON et conservateur". Belle mentalité, belle ouverture d'esprit typique des gauchistes qui pensent détenir la vérité universelle et oeuvrer pour le bien de l'humanité.
Je soutiens les propos de Clint à 100%, bande de mauviettes !!

mondalenvers
05/08/2016 à 01:13

Eastwood a toujours été un vieux réac facho. Déjà dans Dirty harry on accusait le personnage d être raciste . Du coup dans la suite Magnum Force, il se donne une petite amie chinoise et un "buddy partner" noir.
Et bien sûr il combat les types qui sont des dirty harry en puissance, des flics qui sont des vigilantes
Précisément ce qui rend fascinant dirty harry dans le premier film c est cette ambiguïté autour du personnage , totalement évacuée dans le 2.

Ded
04/08/2016 à 23:43

"Le drame de notre temps, c'est que la bêtise se soit mise à penser." Jean cocteau

Plus
votre commentaire