Indiana Jones 5 : Steven Spielberg annonce le retour de George Lucas !

Jacques-Henry Poucave | 23 juin 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 23 juin 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Décidément, à l’occasion d’Indiana Jones 5, c’est toute l’équipe originelle qui se reforme. Et oui, George Lucas sera bel et bien de la partie.

Après la vente de Lucasfilm et ses déclarations amères à l’encontre de Disney et de la politique commerciale menée autour de Star Wars : Le Réveil de la Force, on ne voyait pas George Lucas collaborer avec le studio de sitôt. Et on se trompait puisque le papa de Star Wars retrouvera prochainement son vieux complice Steven Spielberg à l’occasion d’Indiana Jones 5.

C’est Spielberg lui-même qui a officialisé la chose lors d’une conférence de presse américaine du Bon Gros Géant, expliquant qu’il ne concevait pas de travailler sur le projet sans que celui qui fut clairement le second père de la saga ne s’y investisse.

« George sera à mes côtés comme producteur exécutif… Jamais je ne ferais un Indiana Jones sans George Lucas. Ce serait de la folie.

Avec Harrison Ford, c’est donc un trio historique qui se reforme, avant que Disney ne passe à un probable reboot de la franchise, comme l’a annoncé le boss, Bob Iger, il y a quelques heures. Espérons que tout cela tienne mieux la route que Le Royaume du Crâne de Cristal. Verdict en 2019.

 

George Lucas Steven Spielberg Harrison Ford

Tout savoir sur Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Karlito
25/06/2016 à 20:27

Bon pourquoi pas, mais pas au scénario... Le dernier travail de Lucas était un film d'animation complètement raté et au scénario insipide au possible...

champy
24/06/2016 à 12:27

J'ai lu le lien dirty, et même qu'il dit : "... mais un jour je suis allé voir harrison et steven pour leur dire que j'avais une grande idée : INDIANA JONES ET L'ATTAQUE DES SOUCOUPES VOLANTES!" Ha ha hha ha... Décidement dans la tête de ce bon vieux georges, tout tourne autour de l'espace et la science fiction... c'est harrison ford qui était le plus réticent fasse à cette idée!

Dirty Harry
24/06/2016 à 11:52

@ Bluray : si, si c'est bien Lucas : (tout les bonus l'attestent)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Indiana_Jones_et_le_Royaume_du_crâne_de_cristal

bluRAY
23/06/2016 à 22:44

Je tiens quand mm rapeller que c'est steven qu'a eu l'idée des cranes de cristal et non lucas... Laissez ce pauvre pépère tranqille tchô

Kiddo
23/06/2016 à 21:54

Tout a fait d'accord avec Dirty Harry..
Lucas est largué depuis si longtemps en terme de mainstream ludique et intelligent (meme si a l'epoque du Star wars originel, je persiste a penser que la reussite du IV mais surtout du V est du au producteur Gary Kurtz qui a contribué a la noirceur des films et du propos. Preuve en est qu'apres avoir ete viré de la production car l"empire contre-attaque avait prit un tournant trop sombre pour Lucas, les deux ont collaboré chacun de leurs cotés avec Jim Henson. Lucas a produit Labyrinth, avec le resultat que l'on connait. Gary qd a lui a produit... Dark Crystal.
Says it all...)
Ca reste un grand business-man mais en terme artistique et de storytelling, c'est fini depuis longtemps.
Bien longtemps.
Qd au film de potes qu'Actar cite plus haut, ils se sont bien marrés a faire Indy IV.
Nous bcp moins deja dc non merci.

actar
23/06/2016 à 20:20

Un dernier film de potes réunis peut être une dernière fois avant le tsunami Disney. Un groupe reste un groupe, le trio aura tout traversé pendant 35 ans et se réunir à nouveau va au delà du bizness ou de la stratégie commerciale. Du pognon ils en ont des montagnes et à n'en pas douter, ils vont bien se marrer sur le plateau alors qu'on leur foute la paix 5 mn.

champy
23/06/2016 à 17:22

Je viens d'être complètement abasourdi en lisant les déclarations de georges lucas en novembre concernant la politique de disney : C'EST CARREMENT L'HOPITAL QUI SE MOQUE DE LA CHARITE... C'est l'un des réalisateurs les plus opportunistes d'hollywood même s'il nous a vendu le rêve par le passé! Qu'il se retrouve sur ce projet n'est pas un hasard : C'EST FORCÉ! Spielberg peut jouer la carte du gentil brave ami sentimental tant qu'il voudra, il n'en est rien, il a bien été contraint de mettre lucas dans le bateau d'une manière ou d'une autre(tot ou tard on saura pourquoi, même si plusieurs raisons avec les couleurs du dollar dansent devant mes yeux) et c'est vraiment dommage .

Lori
23/06/2016 à 15:10

Pardon d'avoir vexé le fragile Harry ! Toutes mes confuses sincères mon cher.
J'espère qu'il y aura bientôt une option qui empêche d'avoir des réactions à ses commentaires pour ne pas être dérangé.

Mordhogor
23/06/2016 à 13:20

Moi, ce qui m'amuse, c'est voir Lucas et sa façon de concevoir le cinéma de façon opposée à Disney, alors que depuis les premiers Star Wars, la différence est plutôt nulle. Les deux font du cinéma grand public, c'est à dire politiquement correct, asexué et volontairement immature. Et tant mieux, car c'est le genre qui se veut ainsi. Les deux ont un empire commercial pensé et mesuré dans ses moindres décisions (ce qui limite obligatoirement la marge de manœuvre). Pour moi, il n'y a pas un monde entre la première trilogie SW et le dernier volet, contrairement à ce que beaucoup disent, et qui feraient presque des premiers opus des œuvres Art et Essai (euh, z'avez écouté les dialogues à mourir de rire - et en même temps attachants - du premier volet signé Lucas ?). Alors pour Indy 5 avec Lucas, pourquoi pas, mais que Spielberg et lui retrouvent l'inspiration, c'est tout.

Dirty Harry
23/06/2016 à 12:35

@ Lorl : déjà s'il y a un espace pour les commentaires c'est pour commenter donc si t'aimes pas lire ce que tu lis, envoie une lettre à ton député pour interdire les commentaires si les cibles choisies agrémentent quelque froissement chez toi. De plus critiquer Georges Lucas est pertinent car, ayant vu les bonus du 4e Indiana Jones et entendu Spielberg dire derrière chaque mauvaise idée "que voulez vous c'est Georges qui le voulait ainsi" bien ça rend compte d'une certaine marge de manoeuvre qu'il faudrait réduire à présent. C'est tout ce que je dis mais j'espère bien le dire.

Plus
votre commentaire