Instinct de survie fait du paradis un enfer dans sa nouvelle bande-annonce

Christophe Foltzer | 9 juin 2016
Christophe Foltzer | 9 juin 2016

C'est bientôt l'été (si, si, on vous jure) et de ce fait, on commence à avoir des petites idées de vacances, de romances sur la plage, et de belles femmes en maillot de bain. Mais cette année, il faudra aussi compter avec un gros requin. C'est Sigmund Freud qui va être content. 

Instinct de survie, on l'a dans le viseur depuis sa première bande-annonce. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on se retrouve avec un film de requins sérieux et tendu comme un string. Ca nous change des Sharknado et de toutes les autres conneries du même style, quoi que sympathiques au demeurant. Mais là, on ne sait pas pourquoi, on le sent bien.

bande-annonce

Peut-être parce qu'un film avec Blake Lively en bikini est forcément un bon film, mais peut-être aussi parce que les infos distillées dans les différents trailers laissent penser à un bon gros suspens à ciel ouvert, cantonné sur une bouée et méchant comme il faut, un peu tout ce que le film Open Water aurait voulu être en fait.

Prévu chez nous le 24 août prochain, Instinct de survie revient donc avec une bande-annonce finale plutôt surprenante puisqu'en lieu et place de la succession de scènes menaçantes avec son gros requin, le film de Jaume Collet-Serra décide de prendre totalement le contrepied de nos attentes en nous proposant une véritable vision de paradis, sa plage de sable fin, son océan bleu azur, bref, le calme avant la tempête et quelques images choc. Et il faut reconnaitre que le résultat est plus qu'efficace, suffisamment en tout cas pour que nous retenions notre souffle pendant encore deux mois.

commentaires

Paehon
10/06/2016 à 10:32

Le film a l'air correct, je regrette d'avoir vu les précédentes bandes-annonces qui montrent tout le film.

duchesse
09/06/2016 à 18:48

dans le domaine de l'angoisse jaume collet-serra et comme un poisson dans l'eau si je puis dire je me souviens de son esther avec plaisir, donc je lui fait bien confiance avec ce long métrage.

Robin 84
09/06/2016 à 16:17

Mouais... quand même the reef c'est un film avec un requin qui mange les gens avec une unité de lieu et de temps et en plus (ATTENTION petit SPOILER) ça finit avec une fille sur un rocher. Tout ça emballé par un réalisateur (Andrew Traucki) habitué des bestioles agressives puisqu'il a aussi fait un film avec un croco qui mange des gens (Black Water) réfugiés sur un... palétuvier ! Bref c'est sympa l'Australie. Après vous avez raison, que ce the Shallow a l'air un peu plus fun et j'ai le pressentiment que Bikini Blake Lively va finir par faire passer un sale moment au vilain poisson. J'ai hâte de voir ça !

Simon Riaux - Rédaction
09/06/2016 à 14:26

On ne l'évoque pas parce qu'il nous semble justement très différent, voire franchement à l'opposé.
Parti pris ultra-réaliste, voire naturaliste, aucune iconisation des prédateurs. The Reef est un drame intimiste mâtiné d'angoisse, mais en aucun cas un film de requins et certainement pas un film d'attaque animale. Il ne nous semble pas jouer du tout dans la même cour.

Et cela en dehors de toute considération qualitative.

Robin 84
09/06/2016 à 10:51

Vous n'évoquez jamais le film The reef qui reprend à peu près le même concept et qui est pas mal du tout. Vous ne l'avez pas vu ?

votre commentaire