Transformers en procés avec ses clients chinois

Christophe Foltzer | 28 avril 2016
Christophe Foltzer | 28 avril 2016

Rappelez-vous, formidable, Transformers : l'Âge de l'extinction. Moins un film qu'une publicité de 2h45 pour tout un tas de produits divers et variés, et forcément indispensables. Mais il semblerait que le film n'ait pas joué franc jeu.

Enorme carton lors de sa sortie partout dans le monde, Transformers 4 s'est vite rapidement un retour de bâton. En effet, plus le temps a passé et plus les gens, même les fans, ont montré du doigt les limites du concept. La Paramount est partie en brainstorming pour rectifier le tir. En résultent un cinquième opus, un film d'animation et un univers étendu.Pas certain qu'on y gagne au change au final.

Elément le plus problématique du film, sa politique de placements de produits. Une pratique habituelle dans le cinéma, qui au fond ne nous dérange guère si cela permet à un film de boucler son budget et de se faire, mais qui a trouvé une illustration aberrante dans le dernier Transformers. Qu'on se rappelle en effet la grosse baston finale et le nombre de marques présentes à l'écran et l'air de rien, un violent tournis nous prend.

Il semblerait pourtant que, même sur ce point, Michael Bay et son équipe n'ont pas joué franc-jeu puisque la Paramount et son partenaire chinois China Movie Channel se sont pris une plainte en 2014, dont le procès vient de commencer. La cause ? La société chinoise Wulong Karst Tourism qui avait déboursé pas moins de 750.000 Dollars pour que son logo apparaisse dans le film, ce qui n'est au final pas arrivé.

Les accusés se défendent en disant que si, effectivement, le logo de l'agence de tourisme n'a pas survécu au montage final, cela ne signifie pas qu'ils l'ont blousée puisque Michael Bay s'est chargé de lui tourner une publicité dans la foulée et que la production a laissé derrière elle tous les décors du film que le plaignant peut utiliser comme une attraction touristique (!?).

La décision du juge ne devrait pas tarder, ainsi que le montant des dommages et intérêts en cas de victoire du plaignant. Mais si la production ne respecte même pas ses engagements vis-à-vis de ceux pour qui le film est fait (les marques donc), on peut s'inquiéter du degré d'attention qu'elle porte aux spectateurs.

Tout savoir sur Transformers 4 : L'Âge de l'extinction

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
2cloo
28/04/2016 à 16:47

Et vous êtes contents parce que.... ????

corleone
28/04/2016 à 15:39

michael "boum" ahhah!

Olivier
28/04/2016 à 13:48

Pareil. Assez jouissif les trois premiers, le 4 est objectivement moins bon, scénario pas duper fouillé, redite, acteurs moins sympathiques et top much avec les dinosaures....

cepheide
28/04/2016 à 13:15

j'etais le premier defenseur de bay sur TF 1-2-3 pour son aspect foutraque, jouissif et branleur mais ce TF 4,ue j ai vu au ciné, quel Mega-etron. Je pense que plus rien de positif ne pourra sortir de cette franchise apres cette bouse.

votre commentaire