Uncharted et The Last of Us risquent de ne jamais voir le jour au cinéma, annonce Naughty Dog

Sophie Sthul | 5 avril 2016
Sophie Sthul | 5 avril 2016

The Last of Us et Uncharted comptent parmi les licences de jeux vidéo les plus populaires et aisément transposables au cinéma. Mais d’après Naughty Dog, leurs adaptations sont dans une impasse.

Vous espériez voir Last of Us au cinéma, avec, comme il fut un temps annoncé, Maisie Williams dans le rôle d’Ellie ? Faites-vous une raison, il n’y a désormais presque aucune chance pour que le projet aboutisse avant que la jeune actrice ne soit trop âgée pour jouer le personnage.

C’est Neil Druckmann, un des pontes de Naughty Dog, qui a révélé que le film, ainsi que celui inspiré d’Uncharted, étaient en plein « development hell » (terme consacré pour désigner un film dont la fabrication est au point mort). Concernant The Last of Us, il affirme même que la transposition de cette pépite de la ludothèque PS3 n’a jamais vraiment bénéficié d’un travail sérieux.

« Je sais que j’ai dit il y a un moment que nous avions eu une table ronde, lu le script, qui était bien travaillé et puis c’est entré en development hell, comme ces projets ont tendance à le faire.

Aucun travail n’a été effectué depuis plus d’un an et demi. »

Photo Last of Us 3

Autrement dit, le projet est littéralement au point mort. Quant à Uncharted, si la situation paraît moins désespérée, on ne peut pas dire qu’elle s’annonce sous les meilleurs auspices.

« De temps en temps, Sony se ramène et nous présente un script, avec des idées. On leur dit ce qui d’après nous fonctionne, ce qui d’après nous ne fonctionne pas. C’est là que nous en sommes. Aux dernières nouvelles, ils ont embauché un nouveau scénariste, mais nous n’avons rien vu de nouveau depuis un moment. »

Néanmoins, tout n’est pas désespéré, ainsi il y a fort à parier que le parcours d’Assassin’s Creed au box-office déterminera grandement l’avenir des adaptations luxueuses de jeux à gros budget.

development hell

commentaires

Annatune
06/04/2016 à 16:44

@Hasgarn
Et je continue à dire qu'opposer "les studios pas doués" à "ND super doué", c'est pas de très bonne foi.

Sinon, comparons un studio de cinéma précis super respecté, à l'industrie globale du JV, pour voir que le JV est aussi capable de faire des franchises médiocres.
Ou parlons des films adaptés en JV, pour voir que dans l'autre sens y'a aussi énormément d'exemples catastrophiques, inintéressants, encombrants, qui semblent dire que la frontière entre un jeu et un film (peu importe qu'on soit gros gamer, gros cinéphile, d'un côté ou de l'autre), est quand même très grande.
On ne peut résumer ça à "c'est un jeu d'aventure pensé comme un film, donc en faire un film, fastoche". J'enfonce des portes ouvertes mais un jeu ça dure une dizaine d'heures au minimum, l'histoire s'étale donc énormément, et tu contrôles plus ou moins les événements. Donc dans la forme, rien à voir avec un scénario de cinéma.

Sans même parler des échanges constants en film et jeu vidéo. Un jeu comme Last of Us doit beaucoup au cinéma, et à la littérature (qui elle-même inspire le cinéma depuis des décennies). De la même manière qu'adapter Uncharted au cinéma, le média premier d'Indiana Jones, posera (ou poserait, si ça se fait finalement pas) des soucis. Donc là encore, réduire ça à "un jeu devient un film", c'est ignorer que le jeu est précédé d'un paquet de films, et que donc sur le marché plus strict du cinéma, une adaptation doit forcément poser des soucis, selon l'époque et la tendance.

Et dire "incapable de faire du bon boulot sans les développeurs"... Euh, et avant de t'avancer à dire ça, on peut peut-être y voir une volonté de respecter le jeu, ses auteurs, et les fans ? Plus qu'un aveu de nullité, j'y vois un respect bienvenu.

T'as le droit de respecter et admirer plus le monde du JV que celui du cinéma, mais du coup ça relève quand même plus d'un avis que d'une vérité démontrable.

Sinon d'accord pour dire que seul Silent Hill 1 est une bonne adaptation jusque là.

Hasgarn
06/04/2016 à 15:36

Annatune : j'ai probablement eu une réaction excessive, mais je pense tout ce que j'ai dit.

Actuellement, il n'y a pas eu beaucoup d'adaptation de JV qui soit un excellent film (seul Silent Hill se dresse au stade du bon, voir très bon).
Il semble que les studios ne comprennent rien au jeux vidéo, et montrent qu'ils sont incapables de faire un bon boulot sans les développeurs (Prince of Persia désavoué par Ubi qui monte son Assassin Creed dans son coin, Blizzard qui bosse aux côtés de Duncan Jones pour WarCraft).

Naughty Dog se paie une réputation plutôt bonne, a fait quelques bests sellers qui non content de bien se vendre sont globalement bien noté par la presse spécialisé et les joueurs. Des jeux clairement orientés aventure très adaptable au cinoche. Et les studios ne savent pas comment faire ? Là, je m'étonne. Et oui, certains développeurs de JV sont de bien meilleurs cinéastes et cinéphiles que les pros du cinéma eux-même : Blizzard, Kojima et pas mal de gens chez SquareEnix et je peux revoir à l'envie la cinématique d'intro d'Onimusha 3.

Le JV est peut-être moins contraint par la classification (informative et non restrictive) contrairement au cinéma, mais jusque là, ce n'est pas ça qui a empêcher les studios de faire des adaptations de qualités à voir les JV adaptées (voir la série des Crossed de Karim Debbache).

Drake
06/04/2016 à 13:37

Si c'est pour nous pondre des adaptations merdiques, autant que les 2 licences restent sur leurs support d'origine. Ils ont efficaces et prenant. Rien a a jouter.

Bolderiz (le vrai, le seul, l'unique)
06/04/2016 à 04:19

Ce qui est dingue, c'est de vouloir transformer le PG-18 de TheLastOfUs nécessaire et efficace en PG-13 commercial et aseptisé. Et c'est certainement ça qui fait le plus chier Sony dans l'histoire...

Annatune
05/04/2016 à 23:30

C'est un peu réducteur. Un "pro" du cinéma joue avec des paramètres et contraintes spécifiques. Dans ce cas précis : la violence, l'hémoglobine, sans parler de la fin de l'intrigue du jeu. Des choses qui, dans les mains d'un studio, sont compliquées.

Ca me semble bien simpliste d'en gros dire que chez NG ils savent faire des jeux et sont en plus cinéphiles et donnent donc évidemment de bons conseils sur l'adaptation, parce qu'ils sont top, alors qu'en face la production en charge de l'adaptation serait incapable, ignorante, avec deux mains gauches.

Et si du côté du studio, avec un grand respect du jeu, il y avait la décision plus ou moins claire d'abandonner car impossible d'assurer une adaptation à la hauteur (contraintes commerciales : faut de l'argent pour ce type de post-apo, la violence ternit le box-office... équation habituelle, qui a notamment détruit le projet de film Bioshock).

Hasgarn
05/04/2016 à 18:44

Ce qui est dingue, c'est qu'ils jouent au ping pong depuis plusieurs années sans parvenir à écrire un bon script.
C'est là que ça coince pour moi : les pro du cinéma ne sont pas capable de pondre un truc viable malgré des commentaires que je pense plutôt bon de Naughty Dog (des cinéphiles) qui ne bossent pas dans le cinéma. Oui à la collaboration, mais faut peut être aboutir un jour. Ubi y arrive seul en étant un nouveau sur le marché...

Annatune
05/04/2016 à 15:54

Pourquoi ? Sachant qu'ils sont là pour contrôler si le matériau est respecté (comme pourrait le faire un auteur pour l'adaptation de son livre), je ne vois rien de fou. C'est une collaboration artistique.

Hasgarn
05/04/2016 à 15:49

C'est quand même dingue que les professionnels du jeux vidéo en soit rendu à expliquer aux professionnels du cinéma ce qu'il faut faire...

votre commentaire