Blade Runner 2 : Robin Wright va chasser les androïdes avec Harrison Ford et Ryan Gosling

Jacques-Henry Poucave | 1 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jacques-Henry Poucave | 1 avril 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Projet risqué s’il en est, Blade Runner 2 n’en bénéficie pas moins d’une bonne étoile, ce que nous rappelle l’arrivée probable au casting de Robin Wright.

Produite par Ridley Scott, co-écrite par le scénariste Hampton Fancher (à l’œuvre sur l’original), réalisée par le solide Denis Villeneuve, photographié par le lumineux Roger Deakins (Skyfall), interprété par Harrison Ford et Ryan Gosling, Blade Runner 2, désiré ou non, s’annonçait déjà sous les meilleurs auspices.

Et avec l’arrivée annoncée par Variety de Robin Wright au casting, c’est décidément un projet excitant qui se dessine. On ignore pour el moment tout du rôle que tiendra l'excellente comédienne dans cette suite tardive, même si son rôle machiavélique et glacial dans House of Cards nous laisse forcément fantasmer une composition d'androïde impitoyable...

Et si on craint nécessairement que cette séquelle déçoive le public, à l’image d’un Prometheus, on ne peut s’empêcher de se dire que, malgré tout, les intervenants réunis ici ont de l’or entre les mains, et pourraient tout à fait nous surprendre.

A condition bien sûr que la formidable mythologie du film et du roman matriciel de Philip K. Dick soit respectée…

Harrison Ford

Tout savoir sur Blade Runner 2049

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Lane48
01/04/2016 à 19:25

Whouaow !!! Le casting a belle allure. Tout ce monde là, dirigé par le réalisateur de Sicario et Prisoners, devrait garantir un vrai moment de SF bien charpentée. Loin de toutes les daubes Marvel ou Disney-Star Wars annoncées.

Simon Riaux - Rédaction
01/04/2016 à 13:40

On vous signale qu'on est parmi les seuls à grandement apprécier Prometheus. Sauf que ça ne change rien au fait qu'il a déçu énormément de monde, même si on n'est pas de cet avis.

Et enfin... Blade Runner laisse de côté beaucoup d'éléments du texte de K. Dick, mais il en demeure une adaptation passionnante.

Anonyme
01/04/2016 à 12:56

@Attila J'allais le dire...

Attila
01/04/2016 à 12:10

Vous devriez lire le bouquin avant d'écrire ce genre de conclusion.

Finnigan
01/04/2016 à 12:07

Le lien c'est pas la nature de "séquelle", mais de déception, dans la phrase. On sait tous que c'est pas une suite je pense.
Et même si des gens aiment Prometheus, on peut globalement dire que le film a beaucoup divisé et déçu. Donc la phrase est correcte, et n'a rien à voir avec une volonté de dire que tout le monde pense comme eux.

Kiddo
01/04/2016 à 11:57

Prometheus etant une prequelle et non sequelle et Ecran large n'etant pas forcement representatif du public dans son entiereté, vous pourrez concevoir que certains ont malgre tout pu apprecier cette proposition de sci-fi pas si courante de nos jours avec le mainstream actuel.
Mais sinon oui, quelle magnifique nouvelle...

Simon Riaux - Rédaction
01/04/2016 à 11:28

Franchement si c'en est un, on s'est fait avoir comme des bleus

Trashyboy
01/04/2016 à 10:55

Wow! ça c'est une sacrée bonne nouvelle!!! Pas un poisson d'avril au moins?

votre commentaire