Jeepers Creepers 3 : Le casting stoppé net à cause du passé pédophile du réalisateur

Créé : 29 mars 2016 - Christophe Foltzer
monstre, Jeepers creepers 3 : Cathedral
440 réactions

Après plus de 10 années de bataille et d'incertitude, Jeepers Creepers 3 est enfin en bonne voie de se faire avec toujours Victor Salva à la barre et c'est tant mieux. Sauf qu'il y a un très gros problème... Victor Salva lui-même.

Victor Salva ne s'est pas caché de son passé trouble. On sait en effet depuis très longtemps qu'il avait été condamné il y a un moment pour des attouchements sexuels sur un mineur alors qu'il en avait lui-même été victime dans son enfance et lorsque l'on voit sa filmographie, on comprend que cette ombre plane toujours sur lui. Le Creeper en est même l'incarnation parfaite.

Le réalisateur ayant payé sa dette à la société, il serait normal de lui accorder une seconde chance, qu'il saisit d'ailleurs lui-même en poursuivant son métier. Seulement voilà, encore en cours de casting, Jeepers Creepers 3 souffre de ce passé puisque ses annonces pour trouver ses comédiens ont purement et simplement disparu du site Breakdown Service à la demande du Syndicat des Comédiens de Colombie Britannique.

Image 92752

Mis au courant du passif du réalisateur, le syndicat a en effet prévenu les agents, qui ont à leur tour prévenu le site qui a retiré l'annonce avec un message explicatif :

"Ayant pris connaissance de ce fait et après vérification de la culpabilité de Victor Salva, nous avons retiré le projet de nos fichiers. Toutes les propositions émises par les agents relatives à ce projet ne seront plus transmises  au directeur de casting ainsi qu'à tous les membres de l'équipe du film."

Une décision quelque peu arbitraire et ultra violente pour un film qui s'enfante déjà dans la douleur. Mais le Syndicat a tenu à clarifier son alerte via un communiqué : 

Image 92749

"Il a été porté à notre attention qu'une annonce pour le casting de Jeepers Creepers 3 a disparu et que son réalisateur, Victor Salva, a été condamné en 1988 pour attouchements sur mineurs. La condamnation porte sur des attouchements faits par Salva sur un minor qu'il dirigeait à l'époque. Nous rappelons à nos membres et aux agents que selon l'article A2702 de la protection des mineurs, tout comédien a le droit de refuser un travail si ses conditions représentent pour lui un danger."

Voilà qui complique énormément l'affaire et prouve bien que le Canada n'est pas du genre à donner une seconde chance. Et il n'est pas dit que le film s'en remette.

Image 92754

commentaires

Jeepersecho3 06/04/2016 à 00:37

Le tournage vise commencer ce printemps 2016 au Canada, mais un avis de coulée récente a été tirée en raison du passé troublé de Victor Salva qui a impliqué un mineur (qui était un jeune acteur dans son film Clownhouse) et la pornographie juvénile. Cela a conduit à lui servir de temps en prison. Aucun mot sur la façon dont cela va affecter la production ! (29/03/16)

freakygeek 30/03/2016 à 00:35

bon apprendre que victor salva a eu des antécédent de pédophilie ma refroidit et je peux comprendre la réaction du syndicat , c'est un crime très grave . Mais ce que je comprend pas c'est pourquoi maintenant , pourquoi alors qu'il y' a eu 2 autres opus? et je trouve ça un peu hypocrite dans ce cas la il faut empêcher de tourner woody allen qui à épousé sa belle fille très jeune , il faut interdire roman polanski qui lui à fuit dans un autre pays pour échapper à sa condamnation. ce qu'à fait victor salva est impardonnable mais faut que ce soit pour tout le monde ou pour personne

Oualors 29/03/2016 à 20:51

Sinon il peut laisser la place de réalisateur à un autre et proposer un scénario à mettre en image. Il peut produire et comme ça il aura bosser sur le projet sans approcher des comédiens.

Christophe 29/03/2016 à 16:33

Oh allé, les gars, c'est Hollywood. Polanskî, Singer. Quel real n'est pas pedophilie à Hollywood.

JackieBoy 29/03/2016 à 16:30

@Jean-Paul...c'est la direction d'un film, qu'on lui confit, pas le boulot de garder des enfants.

shion 29/03/2016 à 15:19

Steph2bordeaux

Personnes na soutenu le faite qu'il est un passé pédo ,mais plutot le faite de gaché le projet du film , et de mélanger des choses qui n'ont rien a voir avec son métier et le cinéma point .

Jean-Paul 29/03/2016 à 15:14

Bien sûr que pédophile un jour, pédophile toujours.

Posez-vous juste la question suivante. Imaginons que vous avez dans votre entourage quelqu'un qui a été condamné pour ce genre de faits il y a des dizaines d'années et qui a purgé sa peine et bal bla bla... lui confiriez-vous la garde de votre enfant pour un weekend par exemple ? Lui tout seul, sans surveillance.

Hasgarn 29/03/2016 à 15:11

Je crois qu'il ne faut pas confondre le malade mental récidiviste (le mec vraiment dangereux) et celui qui a eu un moment d'égarement à cause d'un événement (moins dangereux et souvent victime elle même).

JackieBoy cite à bon escient le cas Roman Polanski sur qui beaucoup crache alors que dans le contexte, on remet beaucoup en perspective ce qu'il s'est passé (une petite recherche sur Sharon Tate et vous saurez un peu mieux).

Bolderiz 29/03/2016 à 14:47

Que c'est nul ce raisonnement steph2bordeaux.... Holala on est tous ok pour dire que ses actes passés sont immondes, le mec a été jugé ok- ce n'est pas un mec en fuite, un criminel recherché... Il a fait des films malgré cette condamnation OK? Alors pourquoi maintenant ça bloquerai sur celui-ci? On trouve ça étonnant, si ce mec était totalement infréquentable, dangereux, il n'aurait pas du faire ces premiers films alors... On s'interroge...

Jeepers 29/03/2016 à 14:34

et Woody Allen ??? ...

Plus

votre commentaire