Quand National Geographic et le cinéma demandent aux étudiants d'inventer le futur...

Jean-Luc Hassaique | 11 février 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Jean-Luc Hassaique | 11 février 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Si comme beaucoup, vous avez été bercés aux productions Amblin, vous avez sans doute rêvé de participer aux concours de jeunes inventeurs qui parsèment notre imaginaire et un pan du cinéma américain.

Or, il arrive, Ô miracle, que ce genre d’initiative parvienne jusque dans nos vertes contrées. Et oui mes bons amis. Et comme de par hasard, Hollywood n’est jamais bien loin. En effet, c’est dans le cadre du programme documentaire Inventer le Futur, que l’on doit à la National Geographic Channel que certains étudiants hexagonaux ont pu faire échauffer leurs esprits.

inventer le futur

Les étudiants en Design de Produits de l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art, inspirés par la série documentaire INVENTER LE FUTUR de National Geographic Channel,  ont inventé les « objets du futur ». Après plusieurs semaines d’intense réflexion et de travail autour de deux thématiques – l’eau et la cybernétique – ce sont au total 6 projets intelligents et innovants qui ont été sélectionnés pour être soumis au vote des internautes.

Sur un total de 12 projets, 6 ont été sélectionnés par un jury présidé par Eddy Valladon, Creative Director chez T.T.Trunks Paris, secondé par Jean-Christophe Poirot, Directeur de l’innovation de Canal+, Christophe Thélisson, Julien Soubeyran, Henri Choimet et Richard Devinast, professeurs de l’ENSAAMA et Renaud Guillemaud représentant de National Geographic Channel France. A compter de demain, et jusqu’au 17 février 2016, ces projets seront mis en avant sur le site dédié www.inventer-le-futur.com. Les internautes pourront dès lors voter pour leur projet préféré et ainsi élire « l’objet du futur ».

Tout savoir sur Les 4 Fantastiques

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire