Shining : Stephen King rappelle combien il déteste la terrifiante adaptation de Stanley Kubrick

Simon Riaux | 4 février 2016
Simon Riaux | 4 février 2016

Stephen King a beau être un des écrivains majeurs de sa génération, ses goûts en matière de cinéma sont toujours… particuliers, à fortiori en ce qui concerne les adaptations de son œuvre. La preuve, il en veut toujours au Shining de Stanley Kubrick.

L’adaptation d’un de ses plus grands succès de librairie a beau être considérée comme l’une des plus belles réussites d’un des réalisateurs les plus respectés de l’histoire du cinéma, pour l’écrivain, Shining est une immense frustration, voire un véritable objet de haine. Difficile de dire s’il s’agit d’une authentique détestation, d’une frustration née de la combinaison entre le succès du film et ses nombreuses trahisons envers le roman.

Quoiqu’il en soit Stephen King hait toujours autant Shining, comme il l’a rappelé à nos confrères de Deadline, rappelant que d’après lui, le personnage de Wendy tel que le met en scène Kubrick est « un des plus misogynes jamais portés à l’écran. »

Enfin, l’artiste a expliqué à l’aide d’une métaphore ce qu’il reprochait au métrage.

« Je trouve que The Shining est un beau film, qu’il est visuellement incroyable, comme je l’ai déjà dit, c’est une énorme, superbe Cadillac, sans moteur sous le capot. »

shining danny

commentaires

Vinz
06/02/2016 à 08:55

Moi je dit King est jaloux de la réussite de son livre par le maître Kubrick pour ce qui disent que Shining fait rire regardais plutot la saga Saw et toute ses bouses d'horreur qui nous sortent depuis 10 ans ca ca fait rire bande d'amateur

MystereK
04/02/2016 à 17:02

@Hasgarn

SHelly Duvall est phénoménale dans ce film, elle a beaucoup souffert avec Kibrick, non pas parce que ce dernier est mysogine, mais parce qu'il la voulait dans cet état hystérique. D'après mes souvenirs de lectures, elle comprends tout à fait aujord'hui pourquoi Kubrick lui a fait répéter tant de fois les scènes.

Zapan
04/02/2016 à 16:05

@Hasgarn

"Mais ce n'est pas comme si la misogynie de Kubrick n'était pas connue…"

Ah oui? D'où tiens-tu cette info? Pas de ses 2 filles ni de sa femme j'imagine, donc je vois pas.

Pour info, il a été révélé que pour CE rôle, Kubrick a informé l'équipe du film de mépriser, éviter, et maltraiter Shelley Duval afin que sa détresse apparaisse parfaitement à l'écran.
On peut appeler ça une tentative géniale de manipulation... mais de la misogynie? Vraiment?

MystereK
04/02/2016 à 16:03

Tiens, je l'ai vu 3 fois en salle à sa sortie et 1 fois ensuite lors d'une reprise, je n'ai vu personne rire dans la salle, mais j'ai vu par contre pas mal de personnes assez effrayées.

Soulent green
04/02/2016 à 14:31

Tout le monde semble avoir oublié qu'au moment de la sortie du film , les gens riaient dans les salles de cinéma. Stephen King n'a peut être pas trop apprécié.

On ne peut dire que ce soit un film d'horreur vraiment réussi. Reste sa beauté visuelle et de très bonnes idées.

Cinéphil
04/02/2016 à 14:27

les films ne serons jamais fidèles à cent pour cent aux romans et ça ne date pas d'aujourd'hui , et pour moi c'est justement le genre de film indispensable dans une vidéothèque

kick ass
04/02/2016 à 14:18

ben moi j'ai pas lu le livre et c'est pas ce qui m'a empéché de ne pas apprecier le film que je trouve totalement surcoté

Rir
04/02/2016 à 13:55

Entièrement d'accord avec lui. J'ai adoré le livre mais détesté le film.

Lane48
04/02/2016 à 13:48

King est un grand bonhomme mais en matière de cinéma il peut passer son tour. L'adaptation télé de Shining ( fin des années 90) sois-disant plus fidèle au roman était à chier et sa seule incursion en tant que réal "Maximum overdrive" est un ahurissant navet. Il faut savoir abandonner son oeuvre à d'autres génies. Le Shining de Kubrick est un des rares films d'horreur à tenir encore la route plus de trente cinq ans après sa sortie.

Hasgarn
04/02/2016 à 13:04

Je suis tellement d'accord avec le King.
Un très beau film, un Jack Nicholson impériale, des images marquantes et une Shelley Duvall insupportable.

Mais ce n'est pas comme si la misogynie de Kubrick n'était pas connue…

Bref, je retourne voir les Évadés et the Mist.

Plus

votre commentaire