The Revenant : un acteur accuse le film avec DiCaprio de racisme envers les Canadiens-Français

Sophie Sthul | 25 janvier 2016
Sophie Sthul | 25 janvier 2016

The Revenant entend décrire avec réalisme le mode de vie souvent dur, voire impitoyable, des trappeurs Occidentaux. Mais pour l’acteur Canadien Roy Dupuis, le film est insultant, ainsi qu’inexact historiquement.

L’acteur a ainsi expliqué à la version québécoise du Huffington Post pourquoi il avait initialement refusé de jouer dans le film d’Iñárritu, avant de le découvrir en salle et d’estimer que l’œuvre était raciste, injustement à charge envers les canadiens français.

Leonardo DiCaprio

“J’avais demandé à lire le scénario avant de faire mon choix. Ils n’ont pas voulu, alors j’ai refusé de participer au tournage. De toute façon, c’est de cette manière que je choisis mes rôles aujourd’hui. Pour embarquer dans un projet, il faut que je sois en accord avec l’histoire, sinon tant pis”.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Roy Dupuis n’était pas en accord avec cette histoire.

Leonardo DiCaprio

“J’ai bien fait de ne pas m’impliquer dans une œuvre pareille. Quand j’ai réalisé la façon dont les trappeurs français sont traités, j’ai trouvé cela tout simplement insupportable. Ils ont le pire des rôles !”

Visiblement, l’acteur a été particulièrement choqué par le sort réservé à ses ancêtres.

“On les voit à peine [les Canadiens français, ndlr] pendant le film, mais quand on les voit, c’est pour les montrer comme d’affreux barbares. C’est les Canadiens français qui violent, qui pendent et qui possèdent les esclaves sexuelles”.

Une vision qu’il dénonce, expliquant que selon lui, les trappeurs français n’ont pas tous été aussi violents, loin de là.

Photo

« Les Français sont arrivés avec la mission de faire des alliances avec les Premières Nations. Je ne dis pas qu’il n’y avait pas des brutes parmi les Français, mais la plupart d’entre eux ont épousé des Amérindiennes. Ils ont fondé des familles, ce qui a créé un peuple métissé nommé les Canadiens français, et voilà que Iñárritu les met en scène en train de trucider les autochtones. Par contre, les Américains qui avaient pour mission de conquérir les terres, eux n’ont rien à se reprocher. C’est complètement stupide !

Le film est censé être basé sur l’histoire d’un vrai coureur des bois américain. Pourquoi donc le cinéaste n’a-t-il pas montré les meurtres commis par les Américains ? Sans doute pour ne pas les choquer ou les blesser, il a préféré insulter l’histoire.”

Si on peut tout à fait comprendre l’émotion du comédien, le fait est qu’il envisage peut-être l’Histoire avec un chouia d’angélisme. Le fait est par exemple que le personnage que Dupuis devait interpréter, Toussaint Charbonneau, a véritablement existé et était connu pour ses faits de violences (notamment sexuelles) à l’encontre des populations autochtones…

On set

commentaires

n'o
01/03/2016 à 18:27

Le problème est que les français sont sont TOUJOURS (allez, 9 fois sur 10 ) les pires pourris dans les films américains. Ici il est tout-à-fait possible que le personnage dépeint ait existé (je ne me souviens pas d'avoir entendu son nom dans le film, il passe donc pour le trappeur français lambda) et qu'il ait effectivement été un beau salaud. Mais ce sera un personnage de salaud français historique parmis tout un tas de fictifs.

cassi
27/01/2016 à 23:26

Tout à fait d'accord M. Dupuis.C'est une erreur historique.Les Canadiens-français se sont associés aux amérindiens pour survivre et avec le temps leurs relations sont devenues conviviales après plus de 200 ans( 1820 époque du film).Cette cohabitation,difficile au début s'est graduellement transformée en partenariat avec ses règles à suivre.Violer une amériendienne était tout simplement proscrit.Par ailleurs les Anglais et plutard les Américains n'ont pas développé une approche de ce type pour des raisons historiques qu'il serait trop long d'expliquer.En effet l'éradication des indiens établis sur tout le territoire américain est rapidement devenu la norme avec tout ce que cela a comporté d'abus de tous genres , y compris les viols et les massacres.Dommage qu'un tel scénariste ne soit pas plus exigeant et honnête face à l'histoire. Pourtant la vérité a des droits.

Pierre Sanche, Québec.

blop
27/01/2016 à 10:32

Mais il fais chier pour rien roy la.le personnage du film est issue d'un pourri connu pour ses atrocité c pas tout les canadien français qui sont comme ça. Encore un qui a rien compris ou alors il est blase de pas avoir eu le rôle

Bolderiz
26/01/2016 à 15:12

Quelle époque de merde où tout est sujet à polémique (de merde)...

jean aimar
25/01/2016 à 19:50

de toute facon le french bashing extreme n'est pas pres de s'éteindre de la part des ricains ! faut s'y faire ! il ne nous aiment pas et le font savoir a la moindre occasion. mais ca n'empeche pas les francais de leur lecher le fion sans arret avec vénération ! et c'est quand meme un peuple qui a rayé de la carte ( sans violence bien sur ) toutes les nations indiennes ! tu parles d'un exemple !

Gab
25/01/2016 à 18:43

Absolument d'accord avec Roy Dupuis sur le coup.

Il n'est pas question de faire de l'angélisme autour des faits commis par les canadiens Français à l'époque, mais bien de réécriture de l'Histoire, à la façon de ce qu'avait fait Master & Commander où les Français avaient le mauvais rôle il y a un peu plus de dix ans.

Il faut savoir que contrairement aux US, il y a encore énormément d'amérindiens au Canada, dont certains occupent des provinces entière du pays et siègent au Parlement. Sur les atrocités commises à l'époque, si chacun a effectivement son lot de massacre, les canadiens Français sont connus, au regard de l'histoire, comme les plus pacifistes. Ce sont ceux qui ont vraiment mis en application les échanges commerciaux pour lesquelles ils étaient venus sur place. C'est aussi, pour ça, que Thanksgiving a vraiment un sens au Canada.

the riddler
25/01/2016 à 18:24

Lamentable. Ils commencent à tous nous faire chier avec leur chantage au racisme. Sinon, on a encore le droit de dire ou de raconter quelque chose ou ça aussi c'est xénophobe, homophobe et antisémite ?

LionelQC
25/01/2016 à 16:17

Bon, Roy Dupuis commence à faire son Spike Lee!

RiffRaff
25/01/2016 à 16:15

Bref une polémique stérile lancé par un acteur qui s'offusque qu'un personnage "méchant" de second plan dans un film soit de la même origine que lui... Si on les écoute tous bientôt il faudra inventer des origines fictives à tous les méchants de films pour n'offusquer personne.
Étonnant qu'aucun autrichien n'ait gueulé contre la représentation de son peuple dans Spectre.

votre commentaire