Le légendaire Vilmos Zsigmond, chef opérateur de Spielberg, Cimino et De Palma, est mort

Jacques-Henry Poucave | 4 janvier 2016
Jacques-Henry Poucave | 4 janvier 2016

Vilmos Zsigmond s’est éteint le 30 décembre à l’âge de 85 ans. Il était l’un des plus grand chef opérateurs des années 70/80 et contribua à faire entrer dans l’Histoire du cinéma le Nouvel Hollywood.

Ses images ont littéralement tapissé l’inconscient collectif de plusieurs générations de spectateurs et durablement façonné le cinéma américain. Le chef opérateur Hongrois était d’ailleurs souvent considéré comme un cinéaste à part entière, tant sa collaboration avec quelques uns des plus grands metteurs en scène de son temps.

RIP

Oscarisé pour son travail de directeur de la photographie sur Rencontres du Troisième Type, il signa également la lumière de La Porte du Paradis, Voyage au bout de l’enfer, John McCabe, Sugarland Express, La Rivière ou encore Le Dahlia Noir. De Steven Spielberg, en passant par Michael Cimino, Brian De Palma, Woody Allen ou encore John Boorman, de nombreux réalisateurs lui doivent quelques unes de leurs plus belles images.

Adepte de la lumière naturelle, qu’il savait manier à la perfection, jusqu’à lui conférer une dimension opératique souvent fascinante, Vilmos Zsigmond restera comme l’un des maîtres en son domaine, dont l’héritage n’est pas prêt d’être épuisé, ou même digéré, tant il s’avère riche, dense, multiple.

commentaires

Ded
04/01/2016 à 12:58

Au-delà de la perte humaine que représente toute disparition pour les proches et la famille, en l'occurrence, perte irrémédiable pour la "photo" de cinéma par l'expression de laquelle il a tant de fois ébloui nos mirettes... Andrew Lesnie (plus jeune !) déjà en avril dernier... Très, très dur...

Dirty Harry
04/01/2016 à 12:56

Un des plus grands chef op du monde. Sa façon de filmer les paysages, et d'inscrire les personnages en leur sein était juste magnifique.

votre commentaire