Showgirls : Verhoeven félicite Charlize Theron d'avoir raté le casting à l'époque

Geoffrey Crété | 19 octobre 2015
Geoffrey Crété | 19 octobre 2015
Showgirls
5

20 ans après, Paul Verhoeven aime Showgirls plus que jamais.

Extase pour les fans du film culte : vingt ans après sa sortie, le cinéaste est interrogé sur ce fabuleux et flamboyant désastre, offrant ainsi une foule de commentaires sur cet objet inclassable. Après avoir confié que c'était son film "le plus élégant" le mois dernier, Paul Verhoeven a ainsi accordé une longue interview au New York Daily News

Parmi les nombreuses déclarations, le réalisateur est revenu sur le casting de Charlize Theron pour le rôle de Nomi Malone - chose connue des fans puisque sur la fiche IMDb du film. A l'époque, l'actrice de 20 ans, apparue sans être créditée dans Les Démons du Maïs 3, n'est personne, et pense logiquement que tourner avec le réalisateur et le scénariste de Basic Instinct est une occasion rêvée.

"Charlize a auditionné, et je ne me souviens pas qu'elle ait eu un quelconque problème avec la nudité. Elle était bien et voulait le rôle, mais en gros elle n'était pas assez connue à l'époque et ne convenait pas au rôle, donc on a dit non"

"J'ai un total respect pour Charlize, mais si on lui avait offert le rôle elle aurait probablement été mâchée de la même manière qu'ils ont traité Elizabeth. Elle a été très chanceuse de ne pas avoir le rôle. Je félicite Charlize pour ça, parce que ça aurait été 20 horribles années pour elle !"

 

L'Associé du diable

 

Paul Verhoeven aborde inévitablement le cas Elizabeth Berkley, censée suivre la trajectoire de Sharon Stone, mais dont la carrière a explosé en plein envol.

"Showgirls a certainement ruiné la carrière d'Elizabeth Berkley. Ca a rendu ma vie plus difficile, mais pas au degré où ça l'a été pour Elizabeth. Hollywood lui a tourné le dos"

"Si quelqu'un est à blamer, ce devrait être moi parce que je pensais que c'était intéressant d'interpréter quelqu'un comme ça. J'avais espéré que la fin du film allait expliquer pourquoi elle jouait de cette manière, quand on apprend qu'elle a été arrêtée à cause des drogues, mais ça aussi s'est révélé être une grosse erreur"

"Rétrospectivement, Elizabeth a du regretter d'avoir été si lourdement impliquée dans le film et donc si vulnérable face aux critiques, mais quand on tournait on ne pensait pas que ça allait se passer comme ça. J'ai entendu beaucoup de gens critiquer sa manière de jouer, mais ils critiquaient tout dans le film donc on ne va pas dire qu'on était étonnés. Et aussi, la moitié du public avait les yeux rivés en dessous de son visage, alors bien sûr qu'ils allaient dire ça !"

 

Showgirls

 

Le réalisateur de 77 ans, qui assure que Berkley était totalement satisfaite du film et ses méthodes, insiste pour dire qu'elle a payé la violence inédite de Showgirls :

"Ca a énervé Hollywood parce qu'elle a été plus loin qu'aucune autre actrice n'avait été et n'a plus jamais été depuis, et je pense qu'ils ne lui ont jamais pardonné. Sa performance a repoussé les limites et ça les a inquiétés. Ils ont été tellement choqués par le film qu'ils l'ont détestée."

"Elizabeth n'aurait pu se remettre du film qu'avec un rôle très différent, mais ça n'est pas arrivé sinon elle aurait accepté. On ne lui a jamais offert de nouveaux rôles, donc c'était impossible pour elle de faire un comeback."

 

Showgirls

 

Enfin, la question insolite : Verhoeven voudrait-il filmer un remake de Showgirls ?

"Je ne ferais pas de remake de Showgirls - un film c'était définitivement assez ! Mais on avait travaillé sur une suite qui devait s'appeller Bimbos, et c'était 'Nomi se fait Hollywood', mais après la sortie de Showgirls c'était impossible que quiconque nous donne de l'argent pour ça. Si on pouvait rajeunir Elizabeth de 20 ans, j'adorerais faire Bimbos maintenant."

A défaut de réaliser ce fantasme, Verhoeven reviendra le 21 septembre 2016 avec le drame Elle porté par Isabelle Huppert.

 

Elle

 

commentaires

Off
20/10/2015 à 12:28

Showgirls était le retour du duo réal/scénariste de Basic Instinct, avec à nouveau un premier rôle féminin sulfureux, castrateur. La comparaison Stone/Berkley est totalement logique, Stone était elle aussi une quasi inconnue à l'époque, et ça a propulsé sa carrière d'un coup. Evidemment que Berkley s'attendait à la même chose, comme toutes les actrices qui voulaient le rôle à l'époque...

Sinon les sorties de films sont très souvent calées pour des raisons promo ou planning concurrence, pas besoin de grosse post-prod pour laisser un film dans un placard pendant des mois alors qu'il est terminé. Mais oui c'est loin effectivement...!

stivostine
20/10/2015 à 12:18

on ne peut comparer un ptit écartement de cuisse avec toute la prestation lascive de berkley

sinon elle c pour 21 septembre 2016, serieux ? il doit y avoir bcp de fx alors

sylvinception
20/10/2015 à 11:58

Très intriguant son prochain film quand même, avec en plus cette affiche ou l'on voit quand même Isabelle Huppert, avec au-dessus l'inscription <<par le réalisateur de "Basin Instinct" et "Starship Troopers">>.
Qu'est-ce que "Starhip Troopers" vient faire là-dedans ??

Diplo
20/10/2015 à 00:46

Oui mais c'est uniquement parce que Sharon Stone sait pas choisir ses films. Elle a un statut de star qui lui a permis de tout faire.
Berkley, elle, a subit, n'a pas eu le choix de prendre de bons ou mauvais scénarios. Grosse différence tout de même

Zanta
20/10/2015 à 00:24

En même temps, Sharon Star, devenue pourtant mégastar, doit plus de nanards post Verhoeven que Mlle Berkley... (Même si Casino vient presque rattraper tout ça).

votre commentaire