Seul sur Mars : Ridley Scott encore accusé de racisme et de white-washing

Jacques-Henry Poucave | 9 octobre 2015
Jacques-Henry Poucave | 9 octobre 2015

Il y a un an, Ridley Scott était accusé de racisme et de white-washing lors de la sortie d’Exodus. Des accusations renouvelées concernant le très attendu Seul Sur Mars.

Le souffle du scandale bruisse à nouveau sur Hollywood. Et une nouvelle fois, Ridley Scott est en cause. La raison de cette colère ? Un communiqué du Media Action Network for Asians-Americans (MANAA) explique en effet que deux personnages du roman originels présentés comme asiatiques ont vu leurs origines modifiées dans l’adaptation cinématographique.

« Ridley Scott était-il mal à l’aise à l’idée d’avoir deux asiatiques se parlant sur le plateau ? Si peu de projets sont écrits spécifiquement pour des asiatiques et il a fait d’eux une femme blanche et un homme noir. C’était une belle opportunité de donner des rôles d’importance à des acteurs asiatiques, et booster leurs carrières, ce qui aurait permis à notre communauté d’être un membre important de l’équipe de secours » (en charge de sauver Matt Damon). »

En outre, le MANAA appelle carrément au boycott du film, dont le buzz très positif laisse entendre qu’il pourrait être un sérieux concurrent aux prochains Oscars.

« Cette pratique insultante de white-washing doit s’arrêter. La fréquence de ces agissements augmente sur un rythme alarmant. Les audiences actuelles attendent des castings multi-culturels dans les divertissements, qui reflètent l’environnement multi-culturel dans lequel elles ont grandi. »

Si on laissera à chacun le soin de juger la pertinence des arguments avancés ici, on est très dubitatifs quant à la pertinence de pointer du doigt Ridley Scott en personne. Tout simplement parce que rien n’indique que les modifications mentionnées plus haut soient véritablement de son fait.

commentaires

Fennec
19/10/2015 à 17:18

@Tom : c'est pas vraiment ce que j'ai dit... hein...

Et pour moi, non pas de souci dans le cas présent. Parce qu'on parle de deux rôles d'arrière plan dans un film mineur. Parce que ça n'intéresse personne à part la "Media Action Network for Asians-Americans (MANAA)" dont l'existence même me fait froid dans le dos. Parce que non, je n'ai pas envie qu'à chaque film, chaque obscur groupuscule qui dit représenter les intérêts d'une "minorité" bien identifiée valide le casting, car ces gens sont par définition partiaux. Parce que je ne veux pas qu'on voie le mal là où il n'y a absolument aucune intention de nuire et qu'on soit dans le perpétuel procès d'intention.

Quelques news plus tôt, il n'y avait pas assez de noirs dans ci, pas assez de femmes dans ça. Et les défenseurs de la veuve et de l'orphelin ne voyaient pas le problème de changer les personnages de couleur (CF James Bond et Idris Elba).

Là on a un noir et une femme, et PAF, raté il fallait mettre des asiatiques, et c'est soudain très grave de changer la couleur d'un personnage (secondaire !). J'attends avec impatience le contre-communiqué de l'Association de la Représentation des Peaux-Rouges et des Femmes à Barbe pour s'émouvoir du fait qu'ils sont absents de la polémique.

Tom
13/10/2015 à 09:27

Mais personne ne dit ça Fennec

Et puis quoi, on a vu des Asiatiques au ciné donc problème réglé ?
On a vu un gay ou un Noir dans un vrai rôle dans un film ces 8 derniers mois donc aucun souci ?
...

Fennec
12/10/2015 à 11:48

Oui enfin on va quand même pas nous dire qu'on n'a jamais vu un asiatique au cinéma... faut arrêter...

Carambar fan
10/10/2015 à 21:06

Je t'aime mec

Carambar
10/10/2015 à 01:34

C'est une spirale infernale, depuis 1 siècle le cinéma hollywoodien alimente la culture occidentale et mondiale, 90% des casting de ces films ont toujours été constitué de blancs, mais il n'y a qu'un non blanc pour s'en rendre compte. Puisqu'on s'affirme par ses différence avec les autres, un blanc en autriche ne se trouve pas particulièrement blanc, c'est lorsqu'il rencontre un noir, qu'il se désigne comme blanc ou désigne l'autre comme noir.

Ce faisant, il n'y a qu'un non blanc pour s'apercevoir du fait que le cinéma occidental est blanc à 90%, il n'ya qu'un non blanc pour sortir d'un film et se dire tiens je n'ai pas vu une seule personne comme moi dans le film, dans 90% des cas.
Ceux qui se plaignent le plus de ce déséquilibre sont les occidentaux non blancs justement, car ils vivent, consomment, et participent à la société occidentale. Mais vu que les studio ne réagissent jamais à ce genre de chose, ou que de la manière la plus mercantile et stéréotypée, ces plaintes deviennent systématiques, dés qu'il y a la moindre occasion.

Et c'est à ce moment là que le blanc de base, qui va au cinoche depuis qu'il est petit, qui ne s'est jamais rendu compte de ce déséquilibre, se dit "mais qu'est ce qu'ils veulent encore?", parce qu'effectivement ces polémiques sont chiantes, mais après ça, dés qu'il voit un noir dans un premier rôle, dés qu'il voit un noir "alibi" choisi par la production pour les quotas, il se dit "voilà, politiquement correcte de merde".

A aucun moment les deux partis manipulés par la société et les studios, ne communiquent entre eux, et une opposition nait là où il n'y en a pas.

DONC POUR RESUMER parlons nous, toi mon amis qui est blanc et lis ce commentaire, sache que depuis ma naissance je vais au cinéma comme toi, que j'ai la même culture cinématographique que toi, j'ai aimé les même films que toi, sauf que pendant les 20 première minutes des films, j'attend celui à qui je ressemble, j'attend de voir celui qui me représente dans la société, et dans 90% des cas, soit il n'arrive pas, soit il coche toute les cases, des clichés en fonction de son ethnicité, soit il meurt pour le héros. Toi tu n'a qu'a décider si tu aime ou déteste le film, si tu aime ou n'aime pas tel acteur ou actrice. Maintenant imagine tout les films que tu a vu, et remplace les blancs par des noirs, et demande toi si il n'y a pas un problème. Si tu oui, alors tu comprend pourquoi il y'a ces polémiques, et pourquoi elle sont même parfois nécessaires. Si tu ne comprend pas, alors reviens au début de mon paragraphe, et remplace "parlons nous", par "on a rien à ce dire..."

Oru
10/10/2015 à 01:23

Je crois qu'on a compris ton argument Man, pas besoin de le répéter deux fois
Intéressant cela dit.
Néanmoins, difficile de respecter Exodus parce que Scott a fait Kingdom of Heaven. C'est presque pire du coup.

Quant à l'argumentaire du Hamburger "le ciné c'est du divertissement arrêtez avec vos prises de tête"... Triste, triste réflexion, qui illustre à elle seule l'état de la cinéphilie actuelle, polarisée dans l'esprit des gens entre les beaufs du samedi soir et les intello qui aiment le ciné d'auteur chiant. Ca éveille plus la pitié que l'envie de rétorquer violemment.

Alex Man
10/10/2015 à 00:32

Il se peut aussi que le responsable du casting ne savait pas du tout que Park était aussi un nom sud coréen et n'a pas pensé à se demander la question.

Michael Man
10/10/2015 à 00:27

Etant un coréen du Sud, je pense que cette association qui boycotte le film va un peu loin. Le problème est que l’un des personnages « Mindy Park » imaginée comme étant une américaine d’origine sud coréenne a été jouée par une actrice anglo-saxonne nommée Mckenzie Davies. D’après les informations collectées, Park qui peut être un nom coréen peut être aussi un nom anglo-saxon.
Etant donné que Andy Weir qui a écrit le roman sur lequel le film est basé a expliqué que les personnels responsables du casting ne savaient pas que Park était aussi un nom coréen, Cette explication me fait supposer qu’Andy Weir n’a pas pris le soin de leur indiquer que Mademoiselle Park était une sud coréenne. Etant donné aussi que les ethnies des personnages ne sont pas non plus clairement indiquées dans le roman original, je crois que les responsables du casting ont fait une erreur sans faire exprès. Si on veut vraiment quand même frapper le coupable de cet incident, ce n’est pas Sir Scott. C’est Andy Weir lui-même qui a seulement indiqué les noms sans préciser les ethnies. Même si Exodus est assez controversé de son nature(le film basé sur la bible qui est elle-même controversée), j’admire toujours Sir Scott pour son film courageux « Kingdom of Heaven » qui décrit Saladin comme un leader du monde musulman médiéval muni d’un esprit tolérant, cultivé capable de respecter même la religion de son ennemi. Qui aurait comme Scott le courage de décrire ce personnage célèbre avec un point de vu bien équilibré et dire que l’esprit de tolérance est celui dont on a besoin le plus dans le monde moderne sali par l’intolérance ethnique, religieuse ou politique ?

ham burger
09/10/2015 à 20:29

franchement on s'en fout de toutes ces con....ries ! que cléopatre soit noire ou verte , et qu'elle soit jouée par liz taylor ne me gene absolument pas ! et qu'il y ait ou non des asiatiques non plus ! c'est du cinoche ! vous savez , ce truc pour divertir ! tout le monde mene sa petite croisade perso et bientot personne n'osera plus rien faire a cause de ca ! on leur reprochera toujours un truc ! et le cinema crevera ! allez donc voir des documentaires et lachez nous ! et bien le bonjour a bouseinception !

JJLUFFY
09/10/2015 à 20:05

Après ça tous les films hollywoodiens vont ressembler à des pubs pour Benetton :)

Plus

votre commentaire