Après le Pont des Espions, Steven Spielberg veut nous raconter les débuts de l'aviation

Christophe Foltzer | 1 octobre 2015
Christophe Foltzer | 1 octobre 2015

Steven Spielberg est un de ces réalisateurs très éclectiques, passant d'un genre à un autre avec une grande facilité et qui ne va jamais là où on l'attend. Logique donc que le sujet d'un de ces prochains films nous surprennent à ce point.

Le Pont des Espions sortira sur nos écrans le 28 octobre prochain et Steven Spielberg n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Lui qui est connu pour travailler sur plusieurs projets simultanément, a déjà prévu l'avenir. On l'annonce en effet à la réalisation de Ready Player One sans compter une demi-douzaine d'autres films dans les cartons. 

Mais Spielberg est aussi connu pour changer d'idée comme de chemise et, lors d'un Questions/Réponses sur Twitter en compagnie de Tom Hanks, les internautes ont pu leur demander ce qu'ils comptaient faire maintenant. Si Hanks a avoué qu'il se verrait bien dans un film racontant la création des Alcooliques Anonymes, Spielberg, lui, a créé la surprise en parlant d'un projet qui lui tient à coeur depuis énormément d'années, une biographie des célèbres frères Wright, les premiers hommes à avoir fait voler un avion :

"J'ai toujours voulu remonter le temps et raconter l'histoire des frères Wright. Je me sens investi depuis l'enfance du devoir de raconter comment nous avons quitté le sol pour la première fois. Et j'aimerai énormément plonger dans leur histoire et découvrir comment ils y sont arrivés."

Une thématique qui s'incrirait fort logiquement dans la carrière du réalisateur qui retrouverait pour l'occasion le milieu de l'aviation qu'il avait déjà dépeint dans son très mélancolique Always - Pour toujours en 1990. Et comme en avril dernier, HBO annonçait une mini-série sur les deux frères produite par Spielberg et Tom Hanks on se dit que le rêve va devenir réalité, mais pas forcément au cinéma. Encore une fois, jamais là où on l'attend.

commentaires

Flash
01/10/2015 à 19:22

Un sujet en or pour le grand steven !

votre commentaire