Nicolas Winding Refn explique enfin de quoi va parler The Neon Demon et avoue qu'il n'aime pas les hommes

Christophe Foltzer | 9 septembre 2015
Christophe Foltzer | 9 septembre 2015

Dire que l'on attend The Neon Demon avec impatience est un euphémisme, tant chaque film de Nicolas Winding Refn, même ses plus controversés, est un petit évènement en soi.

Alors, forcément, quand il a annoncé que son prochain long-métrage s'appelait The Neon Demon, qu'il parlerait de femmes et d'horreur, avec Elle Fanning et Keanu Reeves, on avait envie d'en savoir beaucoup plus, tout de suite. Malheureusement, hormis deux photos, il fallait prendre son mal en patience, Refn demeurait silencieux.

Nous savions juste que le film se concentrerait autour d'une aspirante top-model qui tombait sous la coupe d'inquiétantes femmes obsédées à l'idée de lui prendre tout ce qu'elle possède. Aujourd'hui, la femme du réalisateur, Liz Corfixen, vient de révéler un élément important du scénario en précisant que le film s'inspirerait de la terrible Elisabeth Bathory, alias la Comtesse Sanglante qui, au 16ème siècle, avait tué bon nombre de jeunes femmes vierges pour récolter leur sang afin d'en faire des bains car elle croyait ainsi pouvoir conserver sa jeunesse. Tout un programme.

Dans le même temps, Refn lui-même s'est confié au micro du site Dazed Digital :

"J'ai juste fait un film sur les femmes, avec des personnages féminins. J'en avais assez de parler d'hommes violents, et je voulais faire un film avec uniquement des femmes. Si j'ai choisi cette histoire c'est uniquement parce que ma femme voulait aller à Los Angeles si elle devait à nouveau quitter Copenhague. Elle m'a dit "J'en ai marre de l'Asie, je veux aller à L.A." J'ai donc imaginé cette histoire là-bas et j'ai choisi Elle Fanning pour l'interpréter et elle est fantastique.

C'était un grand moment. Pour être honnête, je n'apprécie pas particulièrement les hommes, même si j'ai fait plusieurs films autour d'eux. C'est pas mon truc. Je ne fais pas vraiment de trucs de mec. J'aime les femmes, j'aime tout ce qui a trait à elles. J'aime le rose, j'aime les poupées et je n'ai que des filles."

Avec une pareille note d'intention, on peut s'attendre à quelque chose d'assez inédit et d'original. Mais il faudra patienter jusqu'en 2016 pour le découvrir.

 

Tout savoir sur The Neon Demon

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Heatmann
10/09/2015 à 15:35

Et Bronson surtout !

sylvinception
10/09/2015 à 14:57

+ 1000!! lol

LOL of the day
09/09/2015 à 19:08

Il a beaucoup d'humour pour pouvoir dire, après Pusher, Drive, Only God, qu'il est pas très sensible aux hommes, et à l'univers masculin.

votre commentaire