Le remake de Suspiria change encore de réalisateur et perd Isabelle Huppert

Christophe Foltzer | 9 septembre 2015
Christophe Foltzer | 9 septembre 2015

Le remake de Suspiria, on en parle et on le craint quand même depuis 7 ans. Alors que nous sommes toujours sans nouvelles de l'hypothétique série télé annoncée en avril dernier, la nouvelle version du film change encore de main.

Et c'est assez ironique. La dernière fois que nous avions parlé du remake, c'était à l'occasion du départ de David Gordon Green du projet, qui expliquait qu'en ces temps de found-footage et autres micro-budgets, faire un film de cette ampleur était très difficile. Il terminait néanmoins sur une note d'optimisme en étant convaincu que le film allait se monter, mais sans lui.

Nous apprenons aujourd'hui que le réalisateur italien Luca Guadagnino est l'heureux élu pour reprendre le flambeau alors même qu'il avait été le premier réalisateur évoqué par Dario Argento il y a de cela quelques années. En pleine promo de son dernier film A bigger Splash au Festival de Vnise, le Guadagnino s'est expliqué sur sa vision de Suspiria au micro d'Empire :

"Le film de Dario m'a changé pour toujours. Je l'ai vu quand j'avais 14 ans et j'ai été obsédé par Dario pendant toute mon adolescence. Ma version se déroulera à Berlin en 1977. Cela parlera de la figure de la mère et du concept de la maternité, jusque dans son intransigeance. Cela parler de trouver sa voix intérieur et, de ce fait, le titre est très évocateur."

C'est bien joli tout ça mais, de ce que l'on en voit, le nouveau Suspiria ne diffèrera pas trop de l'ancien. Jusqu'à ce que le réalisateur expose sa grande idée :

"Ma version est très différente. Le film de Dario était l'enfant de son époque. J'ai un très fort intérêt pour la culture allemande et donc, je pense que mon Suspiria sera très focalisé sur cette période de l'histoire allemande, 1977. Lorsque l'Allemagne était coupée en deux et qu'une nouvelle génération se dressait pour exiger la reconnaissance de la dette de culpabilité qui a forgé la nouvelle Allemagne après la guerre contre leurs pères qui ne voulaient pas en endosser la responsabilité."

Un point de vue assez novateur pour le film qui devrait ainsi acquérir une profondeur qui faisait peut-être défaut à l'original. Malheureusement, après tout ce temps passé à tenter de réaliser ce remake, il nous reste à préciser qu'Isabelle Huppert, à bord depuis quasiment le début, ne fait plus partie du casting.

Dommage.

 

Tout savoir sur Suspiria

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
lemondepartencouilles
09/09/2015 à 13:27

Remaker un put*** de chef-d’œuvre, quel intérêt? Les gens n'ont plus de nouvelles idées ou quoi? Époque de m****.

votre commentaire