Star Wars : C-3PO crache sur George Lucas et Disney !

Jacques-Henry Poucave | 4 septembre 2015
Jacques-Henry Poucave | 4 septembre 2015

Anthony Daniels est un acteur culte. Vous ne le connaissez pas, mais il est l’interprète de C-3PO, le fameux droïde présent dans tous les Star Wars. Et il n’a pas sa langue dans sa poche.

Pour une fois que quelqu’un parle de Star Wars ou d’un énorme blockbuster avec franchise et sans masquer ses opinions, on ne va pas s’en plaindre. Mais Anthony Daniels risque de faire grincer pas mal de dents avec les révélations qu’il vient de faire au Guardian, notamment au sujet de George Lucas.

« George a beaucoup changé au fil des années, mais je crois qu’il n’est pas évident de collaborer avec lui. Il a pris des décisions qu’il aurait peut-être mieux valu discuter avec d’autres personnes. J.J. est d’une nature plus collaborative. Il aime écouter les autres. »

Ewan McGregor avait également critiqué vivement le tournage de la prélogie de George Lucas, mais Daniels est probablement le comédien à avoir employé les termes les plus forts pour décrire l’évolution de Lucas.

« Les effets sont malins mais inutiles. La technique est là, et après ? Froideur, c’est ce qui définit la mieux la chose. C’était presque glauque même. Il a été clair très tôt qu’avec J.J. nous revenions à une façon de filmer à l’ancienne. Il y a des murs. De vrais décors. »

Mais l’acteur a aussi fait preuve d’une sacrée franchise à l’égard de Disney, et il n’est pas franchement fan du management du studio.

« La confidentialité a été au-delà du ridicule. Pour l’amour de dieu, ce n’est qu’un film. Quand j’ai reçu le script, il était imprimé en noir sur du papier rouge très sombre pour empêcher toute photocopie. J’ai eu la migraine rien qu’en le lisant.

J’ai dit sur Twitter que j’avais rencontré untel et untel. Notamment un acteur qui jour… quelque chose dans le film. Un personnage. Immédiatement, j’ai reçu un message de Disney : « Effacez ce tweet ! Vous n’êtes pas autorisé à dire cela ! » Honnêtement, on se croirait au Kremlin. »

Si l’on conçoit parfaitement que ce flicage agace Daniels, avouons que la discrétion de Disney aura eu (pour l’instant) l’effet bénéfique de préserver Star Wars : Le réveil de la Force et son intrigue. Une politique dans laquelle J.J. Abrams, qui a toujours veillé à ne pas spoiler ses réalisations, n’est sans doute pas pour rien.

Tout savoir sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dirty Harry
08/09/2015 à 10:02

N'hésitez pas à débrancher le robot de temps en temps !

Karlito
06/09/2015 à 21:45

Hupsis Syarus! Le commentaire précédent est de moi et j'ai fait une terrible erreur!

Syarus
06/09/2015 à 21:12

Le documentaire parlait également de la vision de Lucas. Les acteurs avouaient franchement qu'ils ne comprenaient pas trop ce qu'ils faisaient, sans compter la déception de Lucas pour les E.T. de la Cantina, beaucoup étaient nul et il devait faire de son mieux pour les cacher. D'ailleurs produire les films ont détruit son mariage. Lucas à eu une vision, c'est sans conteste ce qui fait la force de la premiére trilogie. Mais il y aussi des gens dérriére qui l'ont aidé à la concrétiser. Sans john Dykstra et sa fabuleuse caméra, qu'aurait été les batailles de la guerre des étoiles, le monteur, la musique de John Williams, le scénariste Lawrence Kasdan (qui est de retour pour le nouveau Star Wars, c'est assez révélateur quand même). C'est une équipe aussi, aprés il y a celui avec toute sa force et sa volonté à ce que cet ensemble fonctionne. La première trilogie est l'œuvre d'un visionnaire, contraint de se demmerder en inventant toute une industrie (les effets spéciaux avec ILM) et donc avec des contraintes, ce qui à mon avis décuple l'imaginaire. Quoi de mieux que d'avoir des limitations techniques pour enrichir une histoire? Par contre la seconde trilogie est faites par un aveugle, trop gâté et qui oublié qu'il y avait des talents dérrière lui qui ont apporté leur pierre.

Sur le moment ou il part se cacher en prenant des vacances, il était avec Spielberg qui le soutenait et lui disait que cela marcherait. Un autre moment c'est la rallonge de la Fox après avoir vu les rushs du film, ils étaient confiants, même s'ils ne pigeaient pas grand chose non plus :)

syarus
06/09/2015 à 12:26

@Karlito:
J'ai lu un livre sur le nouvel Hollywood qui dit exactement l'inverse sur le premier épisode de Star Wars. Il n'y avait que Georges Lucas qui croyait au film et avait une vision. A tel point que certains acteurs prenait le tournage à la rigolade et s'amusait avec l'équipe technique. Lucas s'est senti très seul jusqu'au point de partir se cacher le jour de la sortie du film pensant avoir réalisé un gros navet et que sa carrière était fini. Il n'imaginait pas que c'était devenu un véritable phénomène. Ça on ne pourra jamais lui enlever.

Karlito
05/09/2015 à 20:59

Lucas l'a été avec la première trilogie, aprés cela s'est vite gâté (même pendant d'ailleurs, le cultissime Special Star Wars holidays est parait-il un monument...), d'autant qu'il n'a été que producteur de l'épisode 5 et 6. Un documentaire sur l'épisode 4 montre a quel point il y a eu une équipe passionnée et talentueuse. Le monteur parlait de la scène de la cantina, lente et sans tension, il l'a remonté, est allé au bout des moyens à sa disposition, à l'image prêt pour sauver la scène...

Lucas est bon quand il ne se prend pas pour dieu et quand il est bien entouré, les pitoyables épisodes 1, 2 et 3 sont symboliques. J'ai revu récemment le 3, les personnages sont caricaturaux, le ponpon d'honneur à Palpatine et le "cri" de douleur de Vador qui plonge la série dans le vaudeville...

On peut avoir lancé une superbe saga et se planter par la suite, prendre le melon et devenir carrément aveugle. Voir le refus aux fans d'offrir les films originaux sans leurs effets additionnels est méprisant, même si on peut comprendre sa démarche. Il y avait un docu on on voyaut Lucas, Coppola et Spielberg se tailler une bavette, c'était halluccinant, ils se congratulaient entres eux, étaient satisfait d'eux même, la bouche pleine. Cela ressemblait à ces peintures de gros bourgeois gonflés d'importance.

adoy
05/09/2015 à 12:55

George lucas est le maitre. point.

Pseudo
04/09/2015 à 22:20

3CPO : Un vrai fan de Star Wars hein ?

lolilol
04/09/2015 à 19:22

Des vérités que tout le monde reconnait, rien de méchant, juste le Lucas bashing usuel.
Quant au secret je suis à fond pour, le film doit se préserver envers et contre tout et distiller 2-3 conneries ici ou là.
En espérant que la BA définitive ne dévoile pas l'intrigue de A à Z comme on peut le voir parfois.

José
04/09/2015 à 18:38

MMMmhhhh, qu'il ne crache pas trop dans la soupe tout de même.
Si le père Lucas n'avait pas été là, personne ne connaitrait Anthony Daniels ;)

yop yop
04/09/2015 à 18:00

3CPO : est à la base bavard ... donc ! normal.

votre commentaire