Mort, métal et orgasme : voilà la bande-annonce de Deathgasm

Jean-Luc Hassaique | 20 août 2015
Jean-Luc Hassaique | 20 août 2015

Deathgasm fut une des sensations fortes du SXSW, Festival américain qui taille chaque année de grosses croupières à Sundance. En voici la bande-annonce déjantée.

Aussi fauché qu’énervé, aussi référentiel qu’inventif (et gore) voilà un petit film qui fait diablement envie, produit par Dar Sky Films. Les américains pourront le découvrir en salles dès le 2 octobre 2015, tandis que le métrage continue sa carrière en Festival, où il consolide une déjà solide réputation. Voici son synopsis.

Le nouveau venu en ville, Brodie, et le bad boy Zakk deviennnt rapidement amis grâce à leur goût mutuel pour le heavy metal. Mais quand ces deux losers de la scène métal convoquent involontairement des forces maléfiques, leurs rêves de célébrité vont devoir être mis en attente. 

Tout savoir sur Deathgasm

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
MystereK
26/08/2015 à 16:45

C'est pas vraiment un film sur le métal, c'est juste que les héros font du métal, le reste c'est des démons qui envahissent une ville.... c'est jsutemetn une des raisons qui m'a fait moyennement apprécier le film car il y a une note d'intention qui n'est pas tenue.

west666
25/08/2015 à 07:45

Peu etre enfin un bon film déjanté sur le metal lol a l'air bon en tout cas

MystereK
21/08/2015 à 07:12

Contraiment à moi, le film a été plutôt bien accueilli par le public lors la projection de nuit à laquelle je me suis rendu. Deathgasm tente une énième fois de faire passer les amateurs de rock métal pour des marginaux en rupture de la société et en révolte contre leurs parents alors que la réalité de 2015 est que beaucoup de mamans et papas de famillies bien comme il faut sont des amateurs de rock métal et que beaucoup de légende de ce genre musical sont aussi grand papa. Le film lui même est, pour moi, une accumulation de clichés et d'humour pipi-caca qui ne référence en rien le rock métal, pourtant sujet principal de cette histoire. Evidement, lorsqu'une personne se fait sodomiser par une tronçonneuse, la salle rit aux éclats. Faut-il acusser les innombrable canettes de bière trainant entre les sièges ou tout simplement la disponibilité cérébrale d'un public fêtard se rendant au cinéma à 1 heure du matin pour se amrer un bon coup, quoi qu'on lui montre ?Mais l'important est de passer un bon moement, ce fut le cas pour la majorité de la salle, tant mieux pour eux.

Crunk
21/08/2015 à 02:43

Hélas ....

Louig
20/08/2015 à 19:51

On va encore passer pour des gens pas clairs ^^

votre commentaire