Superman, Evil Dead, Suicide Squad : qui a volé la vedette au Comic-Con de San Diego ?

Jean-Luc Hassaique | 15 juillet 2015
Jean-Luc Hassaique | 15 juillet 2015

Comme chaque année, le Comic-Con a accueilli des milliers de visiteurs, qui ont eu l’occasion de découvrir ce que Hollywood leur réservait en matière de pop culture.

Squatté par les chaînes de télévision et les grands studios depuis de nombreuses années, la convention de San Diego est devenue un rendez-vous pour tous les cinéphiles et geeks en mal de super-héros et autres bébêtes fantastiques. Pour autant, toutes les productions présentées ne parviennent pas à créer l’événement.

Quels sont donc les films et série qui ont le plus attiré l’attention durant ces quelques jours ?



DC Comics, ou le retour de flammes

À quelques jours du Comic-Con, les commentaires sarcastiques abondaient. Certains doutaient que DC et Warner soient tout simplement capable de montrer au public quelque chose de neuf, quand les plus pessimistes prédisaient un échec programmé du concurrent déclaré de Marvel, considéré comme incapable de rattraper le retard accumulé.

48 heures après la fin des hostilités, le verdict est sans appel. DC et Warner ont littéralement volé le Comic-Con. Impossible de passer à côté de Batman V Superman et de sa bande-annonce somptueuse, qui a rappelé à tout le monde que Zack Snyder, malgré son irrégularité, était aujourd’hui un des metteurs en scènes les plus doués en matière d’iconisation.

Rebelote avec Suicide Squad, dont on ne savait finalement pas grand chose. Considéré comme une sorte de réponse aux Gardiens de la Galaxie, mis en scène par David Ayer, cinéaste bourrin dont les films souffrent souvent d’un manque flagrant de finition, on ne savait pas trop quoi penser de cette association de super vilains.



Après en avoir découvert la première bande-annonce, force est de constater que le métrage s’annonce inclassable, véritablement noir. Plus important, il garde toujours beaucoup de mystère et surtout, devrait nous proposer un univers assez éloigné de celui de la Justice League visuellement. DC Comics semble donc privilégier les œuvres à la cohérence de l’ensemble, un choix judicieux, car il lui permettrait au moins de se différencier de Marvel, son concurrent direct.

Pour le moment, il ne s’agit certes que d’images éparses de films que nous ne découvrirons pas avant 2016. Mais alors que beaucoup prédisaient un échec de communication pour DC, force est de constater que le défi est relevé haut la main.

 

 

Ash vs Evil Dead réveille les morts !

Donner une suite à la trilogie Evil Dead, sous forme de série. Le projet était si inattendu, si difficilement imaginable il y a quelques années à peine (et laissait craindre un appel du pied un peu pourri aux fans), qu’on craignait une violente déception.

Mais contre toute attente, la première bande-annonce s’avère enlevée, éminemment drôle et totalement fidèle à la trilogie culte de Sam Raimi. À l’heure où Walking Dead et son phénoménal succès auraient tendance à faire oublier que le fantastique n’est pas nécessairement ténébreux et désespéré,  Ash vs Evil Dead remet les pendules à l’heure.

Bruce Campbell est toujours le king, les deadites sont toujours d’horribles saloperies, et la tripaille n’est jamais aussi sympa que quand elle est répandue à l’écran par centaines de litres. Et pour ne rien gâcher, les nouveaux personnages imaginés pour la série s’annoncent hauts en couleur.

Groovy !

 

 

Star Wars : le Réveil des fans

Certes Disney n’a pas révélé de nouvelles images du film de J.J. Abrams, lui préférant une brève vidéo making-of toute entière dédiée au fan service. Le résultat ne s’est pas fait attendre, des millions d’aficionados du monde entier ont partagé leur émotion sur les réseaux sociaux, tout émoustillés de voir acteurs, réalisateur et techniciens babiller d’émotion.

On est évidemment touchés, mais on se demande si le studio a bien raison de tirer à ce point la corde de la nostalgie, quand il doit surtout démontrer qu’il est capable de poursuivre l’œuvre de George Lucas.



Disney a néanmoins réussi à bouleverser l’audience en alignant un panel d’exception. En effet, on n’avait pas vu Harrison Ford, Carrie Fischer et Mark Hamill réunis sur scène depuis des années. L’émotion était d’autant plus forte que l’interprète de Han Solo n’était pas apparu publiquement depuis son accident d’avion il y a quelques mois.

Enfin, le vrai tour de force de cette présentation tenait simplement dans l’apparence de ses invités. Avouons le, trois décennies après le Retour du Jedi, on ne s’attendait pas à les retrouver aussi en forme, manifestement heureux et motivés par un tel projet. Et bien plus que la vidéo un peu opportuniste de Disney, c’est bien la réunion mythologique des comédiens, nouvelle et ancienne génération, qui a fait l’événement Star Wars.

 

Bien sûr, d’autres annonces et présentations ont su passionner le public. On pense notamment au panel Walking Dead, qui fort de la saison 6 du show et du premier trailer de son spin-off, ne manquait pas d’arguments.

De même, Quentin Tarantino aura su créer l’événement autour de The Hateful Eight, grâce à l’annonce tonitruante de sa collaboration avec Ennio Morricone. Bill Murray sut également électriser les foules avec une présentation délirante de Rock the Casbah, un film que les geeks n’attendaient pas forcément.

Autant de films, de shows et de projets dont nous serons amenés à reparler abondamment dans les prochains mois.

commentaires

Bill Finger
15/07/2015 à 16:52

le dc comics cinematic universe était la grande vedette de cette edition à mon avis... les excellents trailers de "suicide squad" et "batman v superman" donnent vraiment l'eau a la bouche... Joke's on you Batman !!!

Bon Scott
15/07/2015 à 13:11

Les deux meilleures choses du comic-con 2015: l'énorme BA de "Batman v Superman" et celui de "Ash vs Evil Dead" (je n'aurais pas misé un kopeck sur une série mais le trailer calme tout de suite).

votre commentaire