Ennio Morricone rejoint Quentin Tarantino et composera la musique de The Hateful 8

Jacques-Henry Poucave | 16 juillet 2015
Jacques-Henry Poucave | 16 juillet 2015

Quentin Tarantino est décidé à faire de The Hateful Eight, son nouveau western, un petit morceau de légende. La preuve, afin de composer la bande-originale du film, il a fait appel à un véritable mythe, le brillant Ennio Morricone.

Le compositeur a beau aller sur ses 86 ans, sa collaboration avec le réalisateur de Django Unchained est un véritable événement. On sait que le son est un ingrédient essentiel des œuvres de Tarantino, une véritable signature. Toutefois, le metteur en scène s’est jusqu’à présent plutôt illustré dans l’utilisation de morceaux pré-existant, formant au fil de ses créations une sorte de juke-box ultra-stylisé. On se réjouit donc de le voir travailler avec un immense musicien afin d’offrir à The Hateful Eight un écrin sonore à la hauteur de ses ambitions.

Ennio Morricone a composé les bandes-originales de plus de 400 films et est considéré (à raison) comme un des plus brillants orfèvres du western. Il est ainsi l’auteur des inoubliables morceaux de Il Était une fois dans l’Ouest, ou encore Le Bon la Brute et le Truand. Ses compositions utilisées dans le cinéma de Sergio Leone demeurent parmi les monuments du Septième Art.

Ennio Morricone a visiblement un peu changé d'avis au sujet de Tarantino, puisqu'il nous disait en 2013 que les méthodes de travaile du metteur en scène lui interdisaient de collaborer avec lui, après un epremière tentative particulièrement frustrante sur Inglorious Basterds. On suppose donc que cette fois, ce bon Quentin aura donné un peu plus de temps et de confort matériel à l'artiste pour lui permettre de créer.

Tournage en pellicule 70mm, casting de folie, réalisateur au sommet de sa gloire et désormais compositeur légendaire, The Hateful Eight ressemble de plus en plus à un fantasme de cinéphile. Verdict en janvier 2016.

Tout savoir sur Les 8 Salopards

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
La Rédaction - Rédaction
16/07/2015 à 16:09

Soyons optimiste

Jo
16/07/2015 à 14:57

Ce sera certainement le seul point positif du film
"réalisateur au sommet de sa gloire", j'aime bien votre humour en parlant de Tarantino

Ded
16/07/2015 à 12:07

Je constate avec plaisir que les internautes ont fini de vomir leur bil-levesé-e sur Tarantino, son oeuvre en général et sa dernière production en particulier qui s'annonce, comme à l'accoutumé, une phénoménale orgie de cinéma ! Ah ! ça fait un grand coup de frais !
Et Morricone qui signe la partoche ! Je jubile !...

Monsieur J.
16/07/2015 à 10:40

Heureusement pour lui, depuis 2000, il a travaillé sur d'autres projets ciné, télé, doc,...

Dirty Harry
15/07/2015 à 12:12

quelle année cinéphile fantastique en effet ! Depuis Mission to Mars, je n'avais plus entendu les mélodies de Morricone (sauf une messe qu'il a composé pour le Pape) et cela est regrettable qu'un immense compositeur tel que lui ne soit pas plus souvent affairé sur des films.

votre commentaire