Star Wars Anthology : Dark Vador sera de retour dans Rogue One

Christophe Foltzer | 8 juillet 2015
Christophe Foltzer | 8 juillet 2015

La galaxie Star Wars prend décidément une tournure des plus passionnantes depuis que Disney l'a racheté. Multipliant les projets, étendant son univers, tout laisse penser que la firme est enfin à l'écoute des fans et de leurs attentes, après des décennies d'énervement et de déception.

C'est peut-être ce qu'il fallait à Star Wars pour que la saga renaisse de ses cendres : qu'elle change de propriétaire, que George Lucas ne soit plus impliqué et que des gens qui ont grandi avec elle et qui l'aiment la reprenne en mains. En tout cas, il est clair que l'équipe derrière la nouvelle franchise prennent la chose à coeur et avec beaucoup de sérieux.

C'est ainsi que nous apprenons aujourd'hui par l'intermédiaire du site Birth.Movie.Death que le premier spin-off, Rogue One, accueillera un invité de marque puisque ce n'est personne d'autre que Dark Vador lui-même qui y fera son grand retour. On rappelle que le film se passe pendant la première trilogie et qu'il se concentrera sur un groupe de rebelles chargés de voler les plans de l'Etoile Noire.

S'il sera présent, le Seigneur Vador ne sera pas pour autant le grand méchant du film puisqu'il ne devrait y apparaitre que sporadiquement, restant en coulisses et jouant les puppet-master. Il se murmure même qu'il ne sera pas physiquement présent dans le film mais via un hologramme.

Cela reste quoi qu'il en soit une très bonne nouvelle. Sortie prévue le 16 décembre 2016.

 

Tout savoir sur Rogue One : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Phil (l'original)
08/07/2015 à 23:57

Marvel ne truste les écrans que dans vos têtes, ce ne sont que deux à trois films par an sur 500 qui sortent dans les salles françaises...

La Rédaction
08/07/2015 à 22:46

@Steph2bordeaux

Daddy Cool, on a été les tous premiers de France à en causer, au moment du Festival de Valenciennes où il a été présenté pour la première fois.
Rien qu'aujourd'hui en homepage, vous pouvez trouver : un dossier sur Sorcerer, une critique du dernier Greenaway, un dossier sur les thèmes récurrents de son œuvre, et un test du dernier film de Matthew Vaughn.

Ce n'est pas exaustif, mais c'est déjà pas mal.

Steph2bordeaux
08/07/2015 à 21:47

Et oui, un autre cinéma existe mais on en entend pas parler énormément dans ces pages. D'où un certain raz-le-bol ...

Mechanyk
08/07/2015 à 15:35

Encore et toujours ce discours "le cinéma actuel est un désastre". On lit ça tous les jours, immanquablement... sur les news Marvel/DC/SW, où tout le monde se rue pour commenter, débattre, cracher son venin.

Peut-être qu'il faudrait relier ce qu'on a en salles, et ce qu'on va voir en masse ? Se souvenir que le public dicte indirectement la production ?
Peut-être qu'aujourd'hui la formule des studios est plus officielle, plus claire, mais que le système a toujours eu le même besoin de contrôler, censurer, répéter les histoires, les succès, pour vivre et offrir au public ce qu'il court voir et finance de manière massive ?
Peut-être qu'on pourrait aussi voir que chaque semaine sortent énormément de films, et qu'aujourd'hui comme hier existent d'autres cinémas ?

Cette semaine on a du Greenaway, du ciné indé us avec Daddy Cool, Difret, Hill of freedom, deux docus... venus des quatre coins du globe, et prouvant que l'économie hollywoodienne (certes monstrueuse) n'empêche pas le reste du cinéma, malgré des difficultés très claires, de continuer à tracer sa route et contenter le public qui a envie de voir ailleurs.

Steph2Bordeaux
08/07/2015 à 15:08

Mon propos n'est pas de défendre Marvel au dépend de Star Wars, c'est juste d'annoncer que derrière tout ça, c'est exactement le même plan marketing : inonder les écrans de tous genres avec toujours la même histoire et les mêmes personnages..

Qu'il s'agisse de SW ou Marvel, nous assistons à un appauvrissement global du cinéma et je trouve cela triste. Quelques soient les réalisateurs, sur ce type de franchises il ne faut pas se leurrer : ils sont liés au Studio pour le pire et souvent le moins bons. Je ne dis pas que les films seront mauvais, j'espère qu'ils seront bons pour que les fans se régalent, cependant je pense fortement que les bons réalisateurs ont besoin de bonnes histoires, or en tirant jusqu'à l'infini une histoire déjà bien éclusée et pas franchement très profonde, il ne faudra pas s'attendre à des miracles ...

Rendez-vous donc dans cinq ans pour faire le point.

Simon Riaux - Rédaction
08/07/2015 à 11:59

@Steph2bordeaux

3 raisons à cela.

1°) on n'a pas encore vu ce que Disney va faire de Star Wars. Difficile donc d'avoir un à priori sérieux.

2°) Contrairement à Marvel, Star Wars a bien indiqué que les spin-off ne rentreraient pas dans le même cadre que les épisodes canoniques.

3°) Sur le papier, Disney embauche des artistes dont plusieurs sont des réalisateurs de premier plan, là où Marvel a préféré congédier les metteurs en scène pour ne conserver que des exécutants.

Par conséquent, on peut difficilement aborder les deux de la même façon. Enfin, si nous regrettons régulièrement l'uniformisation de l'univers Marvel, vous remarquerez que seul Thor 1 et Avengers 2 ont écopé de critiques négatives sur EL...

Arnaud
08/07/2015 à 11:47

Je ne suis pas tres d'accord quand vous dites qu'ils etendent l'univers Star Wars.
Un truc qui m'a toujours gêné dans ces nouveaux films, c'est justement que ca reste dans le microcosme de la famille Skywalker et des evenements autour d'eux (la suite avec Han Solo, Leia et Luke, un spin off sur Han Solo, un autre sur Obi-Wan, un autre sur Bobba Fett, ou encore Yoda .... maintenant le vol des plans de l'etoile noire)

Alors que l'univers Star Wars pourrait justement etre etendu (au cinema) a d'autres epoques, d'autres lieux, d'autres personnages ...
Mais pour le moment ca gravite toujours autour des Skylwalker, c'est dommage

Steph2bordeaux
08/07/2015 à 11:42

Amusant comment la même stratégie que Marvel appliquée à l'univers Star Wars prend une tournure différente dans vos articles. On en reparle dans 5 ans ...

votre commentaire