Amy : Le documentaire sur Amy Winehouse provoque la colère de son père et crée la polémique

Christophe Foltzer | 6 juillet 2015
Christophe Foltzer | 6 juillet 2015

Après un passage à Cannes où il avait déjà provoqué une mini-polémique, le documentaire Amy sortira dans les salles mercredi prochain. L'occasion pour le père de l'artiste pousser un gros coup de gueule.

Il s'était déjà violemment exprimé au moment du Festival de Cannes mais la pilule et difficile à digérer pour Mitch Winehouse, le père de la célèbre chanteuse décédée en 2011. Face à Amy, le documentaire constitué d'images inédites que lui consacre Asif Kapadia, l'homme a tenu à rétablir certaines vérités, histoire de ne pas passer pour le grand méchant de l'affaire. Avec en ligne de mire, Blake Fielder-Civil, l'ancien mari de sa fille, comme il l'a expliqué dans les colonnes de The Sun :

"J'ai été ulcéré la première fois que j'ai vu le film. Ce n'est pas ce qu'Amy aurait voulu, elle aurait été furieuse. Ils me présentent de la pire manière possible. Dans le film, Blake dit que si Amy était comme ça, c'était à cause de moi, mais absolument pas parce que c'est lui qui lui a donné de l'héroïne et du crack et l'a manipulée pour la transformer en junkie.

Si la vérité sur Blake sortait, il ne serait même plus capable de marcher dans la rue, et donc de voir qu'ils lui permettent de dire ça est terriblement blessant et hallucinant."

Difficile de savoir un jour où se situe la triste vérité concernant les raisons de la descente aux enfers de la chanteuse. Mais, comme il ne perd pas le nord, Mitch Winehouse encourage évidemment les fans à aller voir le film, qu'il considère comme "fabuleux".

On a vu campagne de promo d'un film autrement plus classe.

Tout savoir sur Amy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jo
08/07/2015 à 18:16

Franchement la vie d'une droguée ne m’intéresse pas

XAMER0013
07/07/2015 à 09:14

Lisez le livre de son père et vous saurez ou ce situe "la triste vérité"

votre commentaire