FIFA : Ben Affleck prépare un film sur le scandale avec Matt Damon

Jacques-Henry Poucave | 26 juin 2015
Jacques-Henry Poucave | 26 juin 2015

On se doutait bien que le scandale de la FIFA avait toutes les chances d’exciter Hollywood. Et à en croire le Hollywood Reporter, c’est effectivement le cas.

Depuis que le bon Monsieur Blatter a été poussé vers la sortie/démission dans une atmosphère de corruption et de prédation parfaitement ahurissante, sur fond d’enquête fédérale américaine, les spéculations vont bon train.

Il semblerait donc que ce soit Ben Affleck et Matt Damon qui aient remporté la timbale du thriller footeux « inspiré de faits réels ». Une belle équipe, qui devrait donc adapter le livre House of Deceit (littéralement «  La Maison de la Trahison »). Les droits viennent d’être acquis par Warner Bros.

Autre nouvelle excitante, le film devrait être réalisé par Gavin O’Connor, qui toute notre attention depuis qu’il a mis en scène l’excellent Warrior, brillant film consacré au MMA avec Tom Hardy et Joel Edgerton. On l’imagine parfaitement capable de se glisser dans les arcanes du football et de les articuler avec le sens du tragique très classique dont il a déjà fait preuve par le passé.

C’est lui qui s’est intéressé le premier au livre, ramenant Ben Affleck et Matt Damon aux postes de producteurs. La chose devrait se concentrer notamment sur le parcours ténébreux du membre qui fut le plus haut placé de la délégation américaine au sein de la FIFA, le ténébreux Chuck Blazer.

Tout savoir sur Ben Affleck

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Meme
19/07/2015 à 02:09

Merci e0 lanzarote point comme .J avais pas lu cette ievrntiew. J aime bcp E. de fontenay mais ne suis pas d accord sur tout avec elle. Une he9sitation entre la me9taphysique classiquement humaniste et une autre, nouvelle, issue de Darwin.Et aussi sur le mythe fondateur:Ce n est pas parce que tout a commence9 par le repas, la ce8ne primitive, en fait l identification par incorporation (ingestion du pe8re jouisseur de la horde, tue9) que l on doit continuer e0 tuer pour eatre humain. Au contraire, faut aller plus loin. Le repas tote9mique fut une e9tape, il y en eut d autres qui en sont qd meame. On doit enfin aller plus loin, comme Derrida le pre9voyait, vers le ve9ge9talisme.On peut pas se contenter de pe9daler dans la boue de nos pulsions partielles, enlise9 sur-place.

votre commentaire