Lucy 2 officiellement annoncé par Luc Besson, tous aux abris !

Jean-Luc Hassaique | 26 juin 2015
Jean-Luc Hassaique | 26 juin 2015

Après avoir soutenu à maintes reprises que jamais Ô grand jamais il ne mettrait en chantier une suite de Lucy, Luc Besson, le réalisateur préféré des aveugles, a manifestement jeté un coup d’œil au box-office et aux centaines de millions de dollars amassés par le film.

C’est donc au cours de son premier CineEurope, show annuel organisé par sa société Europa Corp, que la nouvelle est tombée. Il y aura bien un Lucy 2. Pas de panique, inutile de quitter le pays, de solder vos avoirs ou d’euthanasier vos enfants.

Pour le moment, rien n’indique encore que Scarlett Johansson participe à l’entreprise, quant au film lui-même il n’a pour l’instant pas de date de sortie. Luc Besson étant actuellement occupé à régler son compte à Valerian, classique de la bande-dessinée européenne (après avoir fait subir les derniers outrages à Adèle Blanc-Sec), on peut espérer qu’il ne s’atèle pas à la tâche avant 2017.

Bien sûr, le pire étant toujours possible, il n’est pas inimaginable qu’il confie la chose à l’un des metteurs en scène attitrés d’Europa Corp. Olivier Mégaton (Le Transporteur 3, Taken 3) au hasard. Si semblable cataclysme devait se profiler dans un futur proche, nous ne manquerions pas de vous en avertir.

Tout savoir sur Lucy

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
slaine
27/06/2015 à 22:07

Une place de ciné economisée..merci mr besson

lefab88
27/06/2015 à 01:14

y en a encore qui crois qu'il y a des journaliste sur se site....mouahhhh un ramassis de branleur oui ...mais des journalistes..vous rigoler quand on voit se genre d'article....

Pinot
26/06/2015 à 20:34

Luc Besson pédophile, non mais le niveau des commentaires ici, ça vole super haut, ça fait passer Allociné pour Arte.

zO d'AxA
26/06/2015 à 17:58

merci de modérer les critiques plutot que les relance porno El....:(

zO d'AxA
26/06/2015 à 17:39

Et on ne parlera pas des obsessions pédophiles du monsieur pour les gamines pubères ou attardées, généralement torturées et au hasard menacées dans des conduits d'aérations, faux plafonds, vide ordure, etc.

zO d'AxA
26/06/2015 à 17:39

Et on ne parlera pas des obsessions pédophiles du monsieur pour les gamines pubères ou attardées, généralement torturées et au hasard menacées dans des conduits d'aérations, faux plafonds, vide ordure, etc.

Zanta
26/06/2015 à 16:33

Besson n'est pas le seul responsable de ce machin...
Si Marvel avait filé son film Black Widow à Scarlett, elle n'aurait pas eu besoin de venir en France dégoter son blockbuster d'action...
Les planètes se sont très mal alignées sur ce coup, voilà tout.
...
Bon, Besson va se viander cette année avec son Transporter sans Statham.
Pour un producteur avisé, croire que l'acteur n'était pas le MVP de la franchise, c'est de l'inconscience.

Thomas
26/06/2015 à 16:18

ce FILM est une pure bouse, faut vraiment avoir des goûts de merde pour apprécier ne serait ce que 10 minutes de cette honte.

Simon Riaux - Rédaction
26/06/2015 à 15:04

@Bobafett

Vous trouverez également des news tout à fait objectives sur ses démêlés judiciaires et sur son excellente stratégie de distribution à l'international, notamment l'impressionnant deal qu'il est parvenu à arracher sur le territoire américain avec Relativity Media.

Mais pour ce qui est du réalisateur qu'il est devenu (techniquement je-m'en-foutiste, sexiste et passablement raciste), il nous semble dispensable de jouer les carpettes. Avec lui comme avec beaucoup d'autres.

Luc Besson s'est fait seul, en effet. Comme tous les artistes, ou presque. Avant de bénéficier des largesses de l'État, ce qui n'a rien de condamnable, mais n'en fait certainement pas un franc tireur.

Touco
26/06/2015 à 14:43

Le mérite de son succés, à Luc, on ne peut pas lui enlever.
Il s'est fait tout seul, juste avec sa passion qui est sincère pour le cinéma. Je conseille d'ailleurs a tout le monde de lire son bouquin concernant le montage de son tout premier film "Le dernier Combat" pour comprendre ce qu'est un vrai passionné!

Après voilà, maintenant il gère sa société en pur business man. Soit avoir un max de rentabilité sur ses films (comme Lucy) au détriment de la qualité. C'est un peu dommageable d'en être arrivé là.

Plus
votre commentaire