Jurassic World est-il sexiste ? On a la réponse

Jean-Luc Hassaique | 9 juin 2015
Jean-Luc Hassaique | 9 juin 2015

S’il y a bien une accusation à laquelle ne devaient pas s’attendre Universal au sujet de son blockbuster préhistorique, c’est bien celle du sexisme. Il semblerait pourtant que de nombreux internautes s’en soient inquiétés et qu’une partie de la critique ait repris à son compte ce reproche. Qu’en est-il ?

Attention, les lignes qui suivent contiennent de LÉGERS SPOILERS

 

Il y a quelques semaines, Jurassic World dévoilait un effet dans lequel les deux héros du film, Chris Pratt et Bryce Dallas Howard échangeaient quelques politesses sur fond de drague maladroite. Un passage accusé par Joss Whedon et plusieurs observateurs de sexisme, bien avant que le film ne sorte sur les écrans et qu’il ne soit possible de le remettre dans son contexte.

Après visionnage, nous pouvons donc désormais répondre à la question suivante : Jurassic World est-il sexiste ? Et bien… pas vraiment. S’il risque d’agacer une partie du public, c’est plus par maladresse ou à cause de quelques faiblesses d’écriture que d’une vision sexiste à proprement parler.

 

 

En effet, les nombreuses plaisanteries au sujet de la virilité soit disant exacerbée de Chris Pratt (dont on nous répète qu’il est « l’alpha mâle » des Raptors) confèrent dans un premier temps une apparence de machisme au film. Le comportement du personnage de Bryce Dallas Howard risque également de poser problèmes aux féministes, tant il semble calqué sur des schémas dépassés.

Quand elle n’apparaît comme une femme incapable de se défendre seule, le film moque carrément ses tentatives de s’adapter au terrain dangereux qu’elle doit maîtriser (voir la séquence où elle fait mine de déchirer ses vêtements).

Voilà qui est tout sauf progressiste. Sauf que le film n’en reste pas là et opère une véritable bascule lors d’une scène charnière. On notera d’ailleurs à cette occasion que le traitement du personnage féminin est bouleversé jusque dans la mise en scène du film, qui dès lors ne la traitera (littéralement) plus de haut.

 

 

Enfin, c’est bien Bryce Dallas Howard qui prend le pouvoir dans la dernière ligne droite du récit et va provoquer les évènements marquants de la conclusion de Jurassic World. On peut dire que sans les actions du personnage, il n’y aurait pas de climax. De même, elle fait alors preuve d’un courage et d’une capacité à devenir le moteur de l’intrigue qui interdit de qualifier le film de bêtement sexiste.

En conclusion, on pourra seulement regretter que dans sa première partie, Jurassic World fasse le portrait d’un héros dont le machisme est un peu trop glorifié avant qu’il ne soit balayé par le scénario. Ce qui au pire ne constitue qu’une petite maladresse, rien à voir avec le traitement très discutable du personnage féminin principal d’Avengers 2 chez Joss Whedon.

Pour découvrir notre CRITIQUE de Jurassic World, c'est par ICI.

 

Tout savoir sur Jurassic World

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Jay W
10/06/2015 à 23:06

Whedon est féministe depuis.... Buffy, donc au moins 1992 (le film, et évidemment la série en 97). Donc prends un minimum de recul, au lieu de ressortir ces phrases désormais courantes style "oh c'est un effet de mode".
Parce que la mode, justement, est de dire que "le sexisme c'est un effet de mode", sans même avoir essayé de comprendre les raisons concrètes, et pas fantasmées ou théoriques, derrière ce mouvement qui est sûrement plus vieux que vous. C'est un phénomène qui est là depuis des générations, qui est resté sous silence pendant des décennies, donc on commence à en parler concrètement et publiquement depuis un moment, et c'est bien.

Si vous avez le sentiment que c'est "trop"... c'est à la fois normal (vu qu'avant c'est ignoré par tous, donc forcément ça surprend ceux qui s'en contre-foutaient auparavant) et triste (est-ce vraiment embêtant qu'on pointe du doigt un souci qui touche ta mère, ta soeur, ta copine, dans leur travail, leur quotidien etc ?)
Mais bon honnêtement tout ceci n'est pas à expliquer : si vous n'y êtes pas sensibles et vous rangez dans la case des privilégiés sans souci et sans recul (ni sexisme car mec, ni homophobie car hétéro, ni racisme car blanc, par ex), le dialogue est stérile. Vous trouvez ces questions débiles, et une partie du monde vous trouve débile.

Et si tu crois que Hollywood ne transmet pas un système de valeurs (familiales, sociales, etc), et qu'un blockbuster n'a aucune portée symbolique car "c'est juste du divertissement", tu es bien limité ! Mais tu es de la bonne chair à blockbuster, félicitations. Pur produit de l'industrie du divertissement, avec des oeillères en forme de Mickey et Iron Man.

LOL
10/06/2015 à 18:13

Effectivement, j'étais au courant que cet article découlait d'une ancienne news. Cet article prouve que Whedon avait tort, ce qui semble logique puisque comment peut il juger un film/un sujet sur un extrait d'une minute. Ce qui veut dire que ce qui a poussé Whedon a faire cette réflexion stupide c'est l'engouement actuel autour de ces questions qu'il utilise à son avantage. Jurassik World lié à la politique, à la réalité à la vie ? C'est un blockbuster calibré pour que tu refiles ton fric comme le mouton que tu es.
J'attend avec impatience les news sur la virilité de Chewbacca.

Fromage
10/06/2015 à 15:28

Oui en même temps c'est une mode en ce moment, dès qu'un blockbuster sort on a le droit à un article sur les sujet hyper moderno-branchouilles que sont le sexisme, le féminisme, blah blah blah.

MDR
10/06/2015 à 02:01

@Lol
je vais suivre ta logique ; on écrit deux articles sur le sexisme, on est des femen. donc avec ta réaction, tu dois être un beauf sexiste qui s'ignore
allez, j'ai pitié, je t'en veux pas, ça doit pas être facile tous les jours

Jay W
10/06/2015 à 01:44

Lol t'es au courant que l'article fait écho aux propos de Joss Whedon, auxquels a répondu Trevorrow ? C'est pas un article sorti de nulle part

Et sais-tu que Mark Ruffalo, James Cameron, Meryl Streep, Charlize Theron, et pas mal d'autres se revendiquent féministes, car c'est pas un faux problème ? réfléchis un peu sérieux, sors de ton trou, le ciné c'est politique, c'est lié à la réalité, à ta vie, et si tu l'as pas encore compris... no comment

Zorg
10/06/2015 à 01:39

Misère, que t'es triste.
Je vais même pas relever, mais ta réaction est minable. Tu serais pas un mec, blanc, hétéro par hasard ? càd tout sauf une minorité ? Ca expliquerait ton indifférence genre "moi je vois aucun problème, vous les créez, non non j'ai pas des oeillères parce que je suis privilégié"
Et si t'es pas intéressé, ben clique pas abruti, et ferme là, personne t'oblige à lire, et commenter, et polluer

Lol
09/06/2015 à 23:11

MAis putain, arrêtez avec vos connerie d'articles sur le féminisme, le machisme, le sexisme. Hier SPY, maintenant ça. Y a des FEMEN dans votre équipe de redaction ou quoi. Parlez Cinema pour changer.

votre commentaire