Everest : Première bande-annonce gargantuesque du film hollywoodien ultime

Geoffrey Crété | 4 juin 2015
Geoffrey Crété | 4 juin 2015

Sans crier gare, Everest de l'Islandais Baltasar Kormákur se place comme l'un des potentiels leaders de la saison automne-hiver 2015, rayon superproductions hollywoodiennes à Oscar.

Une histoire de survie, de courage, de famille, d'amour, et d'espoir, inspirée par de tragiques faits réels. Une superproduction qui déborde de testostérone célèbre - Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, Josh Brolin, John Hawkes, Sam Worthington. Une aventure spectaculaire qui relègue les femmes (Keira Knightley, Robin Wright et Emily Watson) au second plan.

Réalisé par Baltasar Kormákur, responsable des ordinaires Contrebande et 2 Guns avec Mark Wahlberg et des pistolets, Everest révèle toute sa puissance hollywoodienne dans une première bande-annonce titanesque, armée d'un pathos presque aussi spectaculaire que sa musique et ses effets spéciaux.

  



Everest s'inspire d'une catastrophe survenue au Népal en mai 1996. Le film suit ainsi deux expéditions qui, lors de leur ascension de l'Everest, sont confrontées à des tempêtes de neige d'une violence inouïe.

Le film sortira en France le 23 septembre, en 3D. Un film à placer directement dans la liste de surveillance pour qui guette déjà les potentiels joueurs de la saison des Oscars.

 

commentaires

Raymond
05/06/2015 à 13:25

@Sylvie
Raymond il dit ça parce qu'Everest n'a ni un réal adoré par Hollywood, ni un argument de "révolution technique" à vendre. D'où le "sous Odyssée de Pi" qu'il dit.

kyle
05/06/2015 à 13:15

Ok prochain film d'escalade de l'Everest:

pas de chochottes qui prennent froid au moindre vent gelé, pas de futur papa voir pas de père de famille du tout, et puis quitte a enlever tout risque de pathos, on met que des célibataires endurcis, sans amis et orphelins dont la perte ne risque pas de peiner qqun et on les regarde s'en prendre plein la tronche et mourir ou vivre sans verser une quelconque larmes qui de toute façon finira geler. Un film de dur quoi, qui nous laissera de glace donc.

Ok je sors ...

sylvinception
05/06/2015 à 12:48

"Un sous Odyssée de Pi..." qu'il nous, dit Raymond.
C'est vrai que le film d'Ang Lee était un tel chef-d'oeuvre...

RCXIII
05/06/2015 à 12:35

Oh oui, on le sens venir le pathos : Jason Clarke va être papa, Jake Gyllenhaal va chopper un coup de froid, Keira Knightley va chialer au téléphone. Nanar detected.

Kyle
05/06/2015 à 12:20

Vous faites la fine bouche.

Casting de folie.
Photo et mise en scene hypéréaliste qui semble pour bcq avoir été filmé in location.

Et surtout et pardessus tout ... en 3D relief, sur le plus HAUT SOMMET du monde filmé comme en vrai sans effet superficiel et effect numérique visible.

bah sérieusement ça a le potentiel d'être un Gravity en puissance.

Et si c'est le cas ce sera le pied car je n'irai jamais dans l'espace, et jamais sur l'Everest et si les sensation du relief, avec la mise en scène qui va avec font leur incroyable boulot comme pour Gravity ça risque d'être une expérience incroyable.

Let's hope.

Raymond
05/06/2015 à 11:49

Un sous Odyssée de Pi dans les sondages ? Y'aurait rien de vraiment dingue malheureusement

Ann Perkins
05/06/2015 à 11:46

C'est typiquement le genre de films à être survendu dans tous les sens pour l'Oscar du meilleur film, parmi pas mal de nominations techniques. Voir d'un second rôle.
Histoire vraie, catastrophe au Népal, côté spectaculaire qui pourrait donner une grosse visibilité en salles et donc, permettre de faire du forcing pour la saison des Oscars.
Sans oublier que Gyllenhaal a plus que jamais la cote (Southpaw devrait l'amener aux Oscars, donc ça pourrait aider Everest) et qu'il y a un certain nombre de stars bien connues du circuit

C'est nettement plus sérieux et premier degré que Cliffhanger ou Extrême limite franchement, arrête la mauvaise foi. D'ailleurs, c'est mis nulle part que ça va avoir un prix, juste que ça a des chances d'être le-film-tiré-d'une-histoire-vraie-de-courage (bonjour 127 heures).
Et puis qui prend vraiment au sérieux une cérémonie qui a nommé comme meilleur film Les Misérables et La Couleur des sentiments ?

serpico
05/06/2015 à 10:31

Euh franchement faudra vous repasser le plamares des oscars précédents à écran large. Cette production n'a rien du film à oscar. Dans ce cas là cliffanger ou encore extrême limite sont passé à côté d'une belle carrière...

stivostine
05/06/2015 à 08:04

Un film à placer directement dans la liste de surveillance pour qui guette déjà les potentiels joueurs de la saison des Oscars.

c pas tres clair, on parle de quels oscars ?

Grognon
04/06/2015 à 21:44

Mouais numéro 2...
Beau casting en tout cas.

Plus

votre commentaire