Macbeth : première bande-annonce furieuse et flamboyante avec Michael Fassbender et Marion Cotillard

Geoffrey Crété | 4 juin 2015
Geoffrey Crété | 4 juin 2015

Très attendu à Cannes, où il a été présenté en sélection officielle à la toute fin, Macbeth de Justin Kurzel (Les Crimes de Snowtown) a été accueilli sans passion. La bande-annonce promet pourtant une oeuvre furieuse.

Visages possédés, voix murmurées, lumières rêvées, cadrages millimétrés : l'adaptation du classique de Shakespeare par le réalisateur australien confirme son aura terriblement envoûtante avec cette bande-annonce spectaculaire, qui semble retenir les forces en présence pour ne rien gâcher.

 

 

Michael Fassbender interprète le rôle-titre du chef charismatique et guerrier impitoyable, face à Marion Cotillard en Lady MacBeth - rôle que Natalie Portman devait porter, avant de quitter le projet. Un face-à-face qui s'annonce dense et dantesque devant la caméra de Justin Kurzel, qui retrouvera par ailleurs le duo de comédiens pour l'adaptation du jeu vidéo Assassin's Creed, prévue pour décembre 2016.

Macbeth sortira en France le 4 novembre. Période parfaite pour la saison des Oscars, d'ores et déjà prévue pour ce film en or massif.

Tout savoir sur Macbeth

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
berserk
05/06/2015 à 12:21

Ça m'a l'air splendide avec un Fassbender apparemment au top

MacBête
04/06/2015 à 21:30

Vu à Cannes. Une grosse merde. Oui, rien de plus ne sera prononcé.

Golfi
04/06/2015 à 14:42

Ca m'aurait étonné que personne n'accuse déjà le film d'être du Game of Thrones...
(d'ailleurs, pour un homme lettré, étonnante la faute "quel qu'en soit le moyen")

Dirty Harry
04/06/2015 à 14:30

Etre au pouvoir quelqu'en soit le moyen...l'histoire d'ambition (et de prophétie auto-réalisatrice !) que nous raconte Shakespeare est intemporelle et cette nouvelle version a de la concurrence au portail : Kurosawa (le Château de l'Araignée), Orson Welles, Roman Polanski (ma version préférée car le Sabbat de Sorcières est formidable plus plein d'autres détails), bon là on a une version "Game of Thronisée" du texte Loculo-verbaliste (dialogues de théâtre transformés en poésie) de William, à voir...

votre commentaire