La Tour Sombre de Stephen King appelle le réalisateur de Royal Affair à la rescousse

Christophe Foltzer | 3 juin 2015
Christophe Foltzer | 3 juin 2015

Cela faisait quasiment un an que nous n'avions plus de nouvelles de La Tour Sombre, le projet d'adaptation de l'oeuvre pharaonique du grand Stephen King, et on commençait à s'inquiéter. Heureusement les bonnes nouvelles arrivent.

Ah ça, on peut dire que La Tour Sombre revient de loin. Annoncé en grandes pompes il y a cinq ans avec Ron Howard à la barre, l'adaptation du best-seller de Stephen King aura connu bien des tempêtes avant de finalement menacer de s'effondrer. La dernière fois que nous en avions parlé, c'était il y a plus d'un an et depuis, plus rien.

Mais l'édifice tient bon et il semblerait que sa concrétisation soit de nouveau à l'ordre du jour puisqu'on apprend la possible nomination d'un réalisateur à la tête du projet. Et il ne s'agit rien de moins que de Nikolaj Arcel, metteur en scène du remarqué A Royal Affair et scénariste de Millénium, version suédoise. Pas un débutant donc. Evidemment, rien n'est encore sûr, les négociations n'ont pas officiellement commencé mais le studio semble y croire.

Gros morceau de la dark-fantasy, La Tour Sombre ne se contenterait pas d'un seul film puisqu'il ne se concentrerait que sur l'adaptation du premier livre, laissant à d'autres longs-métrages le soin de traiter de la suite, avec en parallèle une série télé. La mode des univers étendus gagnant en importance actuellement, on peut légitimement penser que, cette fois, c'est peut-être la bonne.

 

Tout savoir sur La Tour sombre

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ghob_
03/06/2015 à 09:30

+1 !!
J'ai peur d'un gros plantage, mais si la chose est bien faite, avec plusieurs films à la clé et ce projet de min-série (qui serait parfait pour couvrir la période de la jeunesse de Roland), ça peut donner quelque chose d'énorme, mythique même !
Mais je pense qu'à la réalisation d'un projet aussi énorme, il faudrait un gars qui a de la bouteille derrière lui, des épaules, et qui connaisse l'univers de la saga sur le bout des doigts. En gros, un truc épique aussi ambitieux que le SDA, mais avec les moyens actuels et transposé dans ce monde apocalyptique qui pourrait faire pleurer Mad Max - encore une fois, si c'est bien fait et fidèle au bouquin.

votre commentaire