Vince Vaughn propose d'armer les écoles pour les protéger des fusillades

Jean-Luc Hassaique | 2 juin 2015
Jean-Luc Hassaique | 2 juin 2015

On l’aime bien Vince Vaughn, comédien attachant, aux choix pas toujours sûrs mais aux performances souvent hautes en couleurs, il est cher à notre cœur. Pas sûr que les militants pro-désarmement aux Etats-Unis le trouvent si rigolo que ça…

Interrogé par l’édition britannique de GQ, l’artiste a été questionné sur le problème des fusillades et autres meurtres de masse qui ont endeuillé fréquemment l’Amérique ces dernières années.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Vince Vaughn a une idée bien arrêter de l’attitude à adopter face à ce phénomène sanglant.

« Bannir les armes, c’est comme interdire les fourchettes pour empêcher les gens de grossir. Retirer les armes, retirer les drogues, retirer la picole, ça ne changera rien à la criminalité. Ce type de massacre n’a lieu que dans des espaces qui interdisent les armes. »

À en croire l’acteur, il faudrait donc équiper les établissements scolaires en flingues et en munition. Une déclaration plutôt hallucinante, mais finalement très cohérente, Vaughn étant un supporter revendiqué du Républicain Ron Paul, lequel n’hésite jamais à faire des poutous tous doux à la NRA (lobby pro-armes).

« Il est bien connu que la meilleure défense contre un intrus est le son d’un flingue qu’on arme. »

On ne saurait faire plus clair. On a beau l’adorer le Vince Vaughn, on lui conseille tout de même de se renseigner sur le grand nombre de pays où les sulfateuses ne sont pas autorisées dans les écoles, et où pourtant personne n’y massacre les étudiants.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
tenia
02/06/2015 à 21:43

Ce n'est pas une question de connerie portée en étendard, juste une vision profondément différente des armes à feu, dont le droit d'en posséder une est inscrite dans la constitution US.
Nous, on a les droits de l'homme, eux le droit d'avoir un flingue.

Et aucun chiffre ne les fera changer d'avis, aucune tuerie, au contraire : ça ne fait que renforcer leur vision des choses. Un bébé se prend une balle dans la tête par hasard ? S'il avait eu un gun, il aurait pu se défendre.

Lord Sinclair
02/06/2015 à 09:52

C'est une très bonne idée.

Société987654321000......
01/06/2015 à 20:02

Brilliant !! Comme ça à la première querelle un gosse va sortir un pistolet pour plomber son camarade....

diez
01/06/2015 à 18:36

La connerie est un droit revendiquons là !

votre commentaire