Jurassic World et son réalisateur dévoilent la naissance de l'Indominus Rex en vidéo

Jacques-Henry Poucave | 27 mai 2015
Jacques-Henry Poucave | 27 mai 2015

Alors que Jurassic World se profile dans nos salles et que l’imaptience du public monte, les infos pleuvent. Dans Entertainent Weekly, c’est sur le tout nouveau dinosaure de cet épisode que s’est exprimé le réalisateur.

Et à en croire Colin Trevorrow, l’Indominus Rex n’est pas simplement une énorme bestiole conçue pour impressionner le public. Sa créature est porteuse d’un message et a été pensée comme un véritable méchant.

« À mes yeux, c’est un méchant classique parce qu’il est synthétique, comparé aux autres dinosaures. Vous savez, Frankenstein et Dark Vador, ou même le Captaine Crochet, il y a des parties de leur corps qui ne sont pas purement organiques. Indominus rend les autres dinosaures authentiques en quelque sorte, il en a fait de véritables animaux.

C’est une abomination qui doit être exterminée. »

Le metteur en scène va plus loin et explique que le super-prédateur qui essaiera de boulotter Chris Pratt et Omar Sy est un symbole de notre époque.

« Nous vivons dans le culte de l’upgrade aujourd’hui. Il y a toujours quelque chose dans le coin pour faire passer ce que vous trouviez cool pour quelque chose d’obsolète. Et je pense que l’Indominus Rex est la version animale de ce phénomène. »

Tout aussi excitant, la production s’est en outre fendue d’un nouveau spot TV dédié à Jurassic World, dans lequel nous en apprenons plus sur ce dinosaure génétiquement modifié. Dans une référence évidente à Jurassic Park premier du nom, nous découvrons ici la naissance de l’Indominus Rex.

Et bébé, il avait déjà l’air sacrément antipathique. Pour constater combien la bête est douée quand il est question de dévorer des êtres humains, il vous faudra encore patienter jusqu'au 10 juin.

Tout savoir sur Jurassic World

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Juan
28/05/2015 à 02:15

...Et surtout ses effets speciaux numériques.

serpico
27/05/2015 à 21:21

On aura bientôt vu tout le film...

votre commentaire