Cannes 2015 : Love ne fait pas bander la critique

Jacques-Henry Poucave | 21 mai 2015
Jacques-Henry Poucave | 21 mai 2015

Hier soir était présenté l’un des films les plus attendus de Cannes 2015 : Love, de Gaspar Noé. Et comme toujours avec le réalisateur français, la majeure partie de la presse internationale a été décontenancée par sa proposition.

Vendu comme un porno en 3D, le métrage aura surpris son public, qui ne s’était pas préparé à la chronique amère et mélancolique d’un amour gâché. En témoignent ces divers avis, pas tendre avec la chose.

 

The Telegraph :

« Le problème de Love n’est pas son propos, tout à fait louable, ou le sexe en tant que tel, qui est beau et – pour utiliser un terme tabou chez les critiques – sexy. Le problème, c’est que ces deux éléments méritaient un film bien plus intelligent. »

 

The Guardian :

« Comparé à Enter the Void, le film est plutôt inoffensif, pas choquant du tout. »

 

Indiewire :

« En dépit de sa 3D, Noé ne fait pas grand chose pour énergiser le sexe à l’écran. »

 

Variety :

« Étant donné les ambitions croissantes de Noé et la promo orienté porno en amont de Cannes, qui aurait cru que Love s’avère l’œuvre la plus timorée de son auteur ? »

Pour notre part, nous avons été sacrément secoués par Love, film inattendu, sombre et nuancé, où tristesse et plaisir se mêlent en une dance funeste. On vous dit plus très prochainement.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire