Simon Pegg : après ses déclarations polémiques, il essaie de calmer les geeks en furie

Jacques-Henry Poucave | 20 mai 2015
Jacques-Henry Poucave | 20 mai 2015

Il y a quelques heures, le comédien et scénariste Simon Pegg (Shaun of the dead) exprimait sa lassitude vis à vis d'Hollywood. L'acteur estimait en effet que certains de ses sujets de prédilection, notamment la pop culture, étaient maltraités par l'industrie, qui avait infantilisé aussi bien les oeuvres que le public.

Il n'en fallait pas moins pour déclencher la colère de fans choqués de voir un des ambassadeurs de l'Internationale Geek se rebeller contre les Majors (et entre les lignes, Marvel). Comme pour lui donner raison, des milliers d'internautes ont exprimé leur rage et leur tristesse sur les réseaux sociaux, regrettant que l'artiste "crache dans la soupe", ait "retourné sa veste", le tout assaisonné de charmants noms d'oiseaux.

Simon Pegg n'ayant pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds par ces bougres et ces bougresses à la vue courte, il a jugé bon de clarifier la situation sur son site personnel. Il a ainsi détaillé on opinion dans texte intitulé "La Grande Gueule revient à l'attaque."

"Je ne voulais pas dire que la science-fiction ou la fantasy sont stupides, loin de là. Comment pourrais-je dire cela ? Pour citer Han Solo : "Hey, c'est moi !" Ces deux dernières semaines, j'ai vu deux brillants représentants de ces genres. Ex Machina et Mad Max : Fury Road, les deux m'ont fait tourner la tête dans des directions aussi merveilleuses que différentes et tous deux sont des films adultes."

Après avoir montré patte blanche, l'interprète de Star Trek explique pourquoi les actuels blockbusters le chiffonnent.

Je veux simplement clarifier ma position. je n'ai pas retourné ma veste, mes passions et centres d'intérêt n'ont pas changé. Quelques fois, il est bon de prendre un peu de recul pour voir si nous tirons le meilleur parti de ce dont nous disposons. D'un certain côté, c'est merveilleux de voir des sujets autrefois snobés devenir soudainement maîtres du mainstream.

Mais en même temps, ces sujets ont été monnaitisés et marketés et ce qui nous les rendait précieux n'est pas toujours l'essentiel."

Mais rassurez-vous, comme il répète, Simon Pegg est toujours le même.

"Je suis toujours un nerd et je suis toujours fier de l'être."

Afin de constater combien Simon Pegg a raison (comme toujours), nous vous invitons à lirenos critiques de Ex Machina, et aussi celle de mad Max : Fury Road si ce n'est déjà fait.

Tout savoir sur Simon Pegg

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dirty Harry
21/05/2015 à 13:12

Une époque où tu dis que les gens sont abêtis et infantilisés et que font ils en réaction : ils chialent ! Pour prouver ces dires pas mieux que cette réaction infantilisante...

jean peuplu
20/05/2015 à 20:19

merci simon pegg ! ne vous excusez surtout pas ! grace a vous l'espoir que l'humanité n'est pas totalement conne renait chez moi ! ca part toujours d'une étincelle ! mais bon , ceci dit je doit etre tres con moi meme pour y croire !

Bravo
20/05/2015 à 17:25

Bon, son agent et son pote JJ lui ont dit de se calmer.
Mais il ne fait pourtant qu'exprimer ce que beaucoup pensent.
L'affaire Edgar Wright, les récentes confessions de Whedon sur la difficulté de faire Avengers 2, sont clairement liés à cette prise de parole....

Espérons juste pour nous que Paramount l'a laissé écrire un Star Trek Beyond au moins aussi ambitieux qu'Ex-Machina ou Mad Max 4.

votre commentaire