Hateful Eight : Tarantino dévoile une première image badass et parle du film

Jacques-Henry Poucave | 7 mai 2015
Jacques-Henry Poucave | 7 mai 2015

La première image officielle de The Hateful Eight, le nouveau film de Quentin Tarantino, vient de tomber. Et elle nous promet un western sacrément badass.

Entertainment Weekly a réuni pour sa couverture trois comédiens du superbe casting réunis par le réalisateur de Django Unchained. Nous voici donc face à Samuel L. JacksonJennifer Jason Leigh et Kurt Russell. Visages durs, costumes élimés, armes aux poings et stigmates d’affrontements sur le visage, il semble nous mettre en garde contre le déferlement de violence qui nous attend autant que nous y inviter.

Enfin, le titre employé par le magazine américain pour accompagner sa couverture ne peut que nous réjouir.

« Le film le plus méchant, le plus brut et le plus mortel de l’année. »

On en demandait pas tant, maison prend avec plaisir. Histoire d’accompagner ces premiers éléments, Quentin Tarantino a dit quelques mots de The Hateful Eight.

"Pour moi c’est un western qui a un côté Iceman Cometh (John Frankenheimer). Ce sont des types enfermés dans une pièce, qui ne peuvent pas se faire confiance. Ce n’était pas forcément mon intention quand je me suis mis à mon bureau pour écrire le scénario, mais assez rapidement j’ai réalisé que c’était une bonne manière de boucler la boucle."

Tout savoir sur Les 8 Salopards

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Dirty Harry
08/05/2015 à 18:09

Mais que font les féministes ?? Une femme fait la couverture en victime de l'épouvantable et gluant patriarcat et personne ne dit rien ? Toujours pas d'articles acrimonieux fait par une vieille fille à moustache qui s'indigne de cette représentation de la femme, car tout personnage féminin doit être un symbole plus qu'une création d'auteur et un symbole qui doit exprimer en premier lieu : la femme forte, indépendante, émancipée, qui a le dernier mot et qui a toujours raison devant une horde d'hommes qui, malgré leurs tentatives dans la philosophie aristotélicienne, la physique quantique et le concours Lépine n'ont rien compris à rien alors que les femmes oui.

diez
08/05/2015 à 16:54

AAAHHHHHHHHHHHH !!! Le rédacteur a oublié un espace, il faut l’avertir à tout prix avec huit points d'exclamation !!!

lonekin
08/05/2015 à 11:11

"On en demandait pas tant, maison prend avec plaisir."

!!!!!!!!

lolilol
07/05/2015 à 18:46

Le film qui me consolera d'une probable déception Star Wars et sa teen story...décembre sera chaud.

votre commentaire