Love dévoile de nouvelles images torrides signées Gaspar Noé

Jean-Luc Hassaique | 7 mai 2015
Jean-Luc Hassaique | 7 mai 2015

Love s’apprête à embraser la Croisette, comme en témoigne la nouvelle image du prochain film de Gaspar Noé.

Après une première affiche où se mêlaient trois langues s’embrassant goulument, un poster classé X qui nous dévoilait un pénis en pleine éjaculation, fermement tenu par une main innocente, place aux personnages.

Nous découvrons dans cette photo du film un homme et une femme, nus, enlacés dans des draps rouges. Une image finalement beaucoup plus soft que les deux précédentes, mais dont on sent poindre la passion. On suppose qu’il s’agit ici de deux des trois personnages principaux du film, un homme prénommé Murphy et peut-être une femme répondant au nom d’Electra.

 

 

On en sait également un peu plus sur le scénario de ce qui s’annonce comme un des moments les plus excitants du Festival, voici donc l’intrigante note d’intention de Love :

L'amour existe par-delà le bien et le mal

L'amour est un besoin génétique

L'amour est un dépassement de soi

L'amour est un état altéré de la conscience

L'amour est une drogue dure

L'amour est une maladie mentale

L'amour est un jeu de pouvoir

L'amour est une lumière aveuglante

L'amour est fait de sperme, de fluides et de larmes

L'amour en anglais se dit Love

Love est un excitant mélodrame sexuel

Qui parle d'un garçon et d'une fille

Et d'une autre fille.

 

 

Du côté de Cineuropa, on décrit le film de manière un peu plus directe.

Murphy (Karl Glusman), 25 ans, se réveille entouré de sa jeune femme et de son enfant de trois ans. Il écoute son répondeur. Sur le message, la mère d'Electra lui demande, très inquiète, s'il n'a pas eu de nouvelles de sa fille disparue depuis longtemps. Le reste du film serait essentiellement constitué de flashbacks, durant lesquels Murphy se remémore, au cours d'une longue journée, sa plus grande histoire d'amour d'une durée de deux ans avec Electra: une passion amoureuse contenant toutes sortes de promesses, de jeux et d'excès.

Hélas, le film étant présenté en séance de Minuit, on ne doit pas s’attendre à ce que le film provoque un scandale comparable à celui d’Irréversible, puisque le film sera principalement vu par un public averti et connaisseur de l’oeuvre de Gaspar Noé. Quoiqu’il en soit, il nous tarde.

Et hop ! Une dernière pour la route !

 

Tout savoir sur Love

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
mmmmmm
21/05/2015 à 21:50

Mmmmmmmmm

sylvinception
13/05/2015 à 13:48

Noé le pervers est sacrément gonflé de prendre "l'amour" comme prétexte, alors qu'il n'est intéressé que par le cul bien "déviant".

YunoWhy
11/05/2015 à 16:39

Putain toujours cette même merde racoleuse à chaque fois, pour attirer les rebelles de la vie.

lonekin
09/05/2015 à 12:05

Superbe projet ! (je me garde de bien de porter un jugement sur l’œuvre finale)

Petits chanceux qui vont voir le film en avant-première à Cannes. Viva cinema !

toto
08/05/2015 à 10:30

toujours plus loin......

Kiwi
08/05/2015 à 10:28

Une des plus grands réalisateur Francais de notre temps . Il dérange, il bouscule et c'est très bien !

julien
08/05/2015 à 10:20

On peut faire du sexe avec du cinéma par contre

plop
08/05/2015 à 10:19

il n'existe que par ses films provoquant signe d'un cerveau malade (rester jusqu'à la fin est un exploit)..dommage il a du talent avec les vidéos

plop
08/05/2015 à 10:19

il n'existe que par ses films provoquant signe d'un cerveau malade (rester jusqu'à la fin est un exploit)..dommage il a du talent avec les vidéos

laferme
08/05/2015 à 10:00

On ne peut plus faire de cinéma sans sexe maintenant!

Plus
votre commentaire