Star Wars : J.J. Abrams promet qu'Harrison Ford a retrouvé le feu sacré

Jean-Luc Hassaique | 5 mai 2015
Jean-Luc Hassaique | 5 mai 2015

S’il est bien un acteur qui a la réputation d’être particulièrement grincheux, voire franchement désagréable, c’est Harrison Ford. Un trait de caractère qu’il aura même importé dans ses derniers rôles. Mais J.J. Abrams nous promet quelque chose de différent.

Avec sa réputation d’ours mal léché et l’aspect râleur des derniers personnages qu’il a interprétés, beaucoup craignaient que le comédien ne nous offre un Han Solo moins enjoué et dynamique que dans la trilogie originale, surtout suite à la blessure qui l’a amené à quitter durablement le tournage.

Mais J.J. Abrams a révélé à Vanity Fair que dans Star Wars : Le Réveil de la Force, le personnage culte serait à l’égal du souvenir que nous en avons.

« Je savais que dans certains films il avait apporté quelque chose de grognon et je ne voulais pas que Han soit un râleur. »

Le réalisateur nous promet que le héros de l’espace aura « du feu dans les yeux ». Plus surprenant et rassurant encore, J.J. Abrams indique que l’artiste était visiblement ravi d’être sur plateau. En effet, Harrison Ford était « excité de retrouver ces souvenirs, ce qui était très intéressant, parce que je pensais qu’il n’en était pas fan. J’avais toujours entendu des rumeurs à ce sujet dans mon enfance. »

Bien sûr cela sent le discours promotionnel à plein nez et on se doute que le légendaire acteur n’a pas dû abandonner totalement sa mauvaise humeur légendaire, mais cela fait tout de même chaud au cœur de l’imaginer dans les meilleures dispositions pour ressusciter Han Solo.

Tout savoir sur Star Wars : Le Réveil de la Force

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Spip
05/05/2015 à 15:04

En même temps, un Han Solo devenu un vieux grincheux avec l'âge, c'était cohérent avec le perso. Il aurait pu être un mec en semi-retraite, devenu charpentier au fin fond de la galaxie.
Super méta.

votre commentaire