Angelina Jolie accusée par Aberash Bekele d'avoir exploité son viol dans le film Difret

Jacques-Henry Poucave | 28 avril 2015
Jacques-Henry Poucave | 28 avril 2015

Angelina Jolie s'est imposée avec les années comme une des figures majeures de l'humanitaire à Hollywood, aidée en cela par son poste d'ambassadrice du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Mais le dernier film qu'elle a produit, Difret, provoque la colère de ceux qu'elle voulait défendre.

Difret, très apprécié par la critique américaine, narre l'histoire d'une jeune éthiopienne de 14 ans. Enlevée et violée sur le chemin de l'école, elle devra faire face à un tortionnaire qu'elle se voit obligé d'épouser.

Problème, si le film ne prétend pas directement s'inspirer d'une histoire individuelle spécifique, l'actrice a néanmoins reconnu un peu malgré elle que son scénario était l'adaptation du fait divers dont a été victime Aberash Bekele. Or, la jeune femme vit très mal que son histoire lui ait ainsi été « dérobée » et considère que le métrage ainsi que les propos de l'actrice peuvent la mettre en danger.

Différents soutiens commencent à émerger, notamment de la part d'une journaliste de la BBC, qui a affirmé être révoltée par l'attitude d'Angelina Jolie.

« C'est scandaleux qu'ils prétendent que ça aurait pu être l'histoire de tout le monde. Elle pourrait baigner dans l'admiration internationale pour son courage et sa résilience extraordinaire. Au lieu de ça, elle est invisible. »

La star planétaire a tenté de calmer le jeu comme l'encourage le système judiciaire américain, à savoir par le biais du versement d'une somme d'argent, à l'amiable. Une décision que n'a pas appréciée outre-mesure Aberash Bekele, qui expliquait à un journal Ethiopien son désarroi.

« Ma vie est au bord d'un gouffre alors qu'ils organisent une première glamour de mon histoire. C'est injuste. »

Tout savoir sur Angelina Jolie

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire