Blade Runner 2 : Denis Villeneuve et Harrison Ford dans la suite du classique de Ridley Scott

Christophe Foltzer | 27 février 2015
Christophe Foltzer | 27 février 2015

Gros coup de pression autour de Blade Runner 2  aujourd'hui puisque ce n'est pas une, mais deux annonces chocs qui nous arrivent de nulle part en plein visage.

Depuis que Ridley Scott avait officiellement abandonné la réalisation de Blade Runner 2, la suite de son chef-d'oeuvre s'était faite très discrète dans les fils de news. Même si le metteur en scène promettait de garder un oeil attentif sur le projet, il nous était difficile d'imaginer quelqu'un de suffisamment talentueux pour s'attaquer à la suite.

On est donc d'autant plus surpris et ravis lorsqu'on apprend que Denis Villeneuve est actuellement en pleines négociations avec la société Alcon pour occuper le poste de réalisateur. Après Prisoners et Enemy, il s'agirait du plus gros défi du metteur en scène et nous sommes très impatients de voir ce que cela peut donner.

Mais ce n'est pas tout, puisque dans le même temps nous apprenons également qu'Harrison Ford vient enfin de signer officiellement sa participation au film. Il reprendra donc le rôle de Deckard dans une histoire qui se déroulera évidemment plusieurs années après l'original mais qui reste à l'heure actuelle encore très mystérieuse.

En effet, puisque Blade Runner premier du nom se terminait sur la révélation de la nature de Deckard, lui aussi un androïde, une nuée de questions se posent : comment a-t-il pu survivre, puisque les Nexus sont programmés pour mourir au bout de 4 années ? S'agit-il d'un modèle spécial conçu par Tyrell ? Harrison Ford jouera-t-il un autre personnage que Deckard ?

Et comme on dit, jamais deux sans trois, on a même une possible date de début de tournage. En effet, le film devrait selon toute logique donner son premier coup de manivelle à partir de l'été 2016. Vivement !

Tout savoir sur Blade Runner 2049

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ded
01/03/2015 à 16:27

Pas oublié "Prisoners"!... Connais pas... Donc pas cité !...

Pas de faux-fuyants, c'est vrai, l'image était lourdingue...

Quant à "Dirty Harry", je pense qu'il n'écrit ni plus ni moins de conneries que les autres... ou que moi... ou que toi ?!...

A bon "trolleur", salut !

J.S.C.
01/03/2015 à 12:10

Tu as oublié de parler de son meilleur film Prisoners. Si Blade Runner 2 est de ce niveau, aucun soucis à se faire.
Pitié "pour des gogos au cerveau lobotomisé muté en un énorme pop-corn" évites d'utiliser ce genre d'expression, on dirait du Dirty Harry.

lolilol
28/02/2015 à 13:47

Blade Runner n'est pas Turquish Star Wars jeune padawan, les yeux rouges de Deckard ne sont aucunement une erreur du chef op...

sandwill
28/02/2015 à 12:02

quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qui implique ou laisse entendre que deckard est un répliquant?
j'ai vu et revu x fois blade runner et tous ces montages différent et a part,a mon avis,l'érreur de cadrage l'espace d'une demi second sur les yeux de harrisson ford qui reflète le meme regard que rachel,je vois pas.De plus dans le bouquin est bien expliquer que Deckard n'est pas un réplicant.merci pour vos réponses

Flash
28/02/2015 à 11:15

Franchement, un film comme Blade runner n'a aucunement besoin d'une suite.

Ded
28/02/2015 à 01:04

Hélas ! les suites ne sont jamais de bon augure car, ne nous mentons pas, le motif est plus souvent bassement lucratif que pieusement artistique et les aimables "philantropes" du septième art, initiateurs des projets, ont la fâcheuse tendance à nous prendre pour des gogos au cerveau lobotomisé muté en un énorme pop-corn et tout juste bons à payer pour ingurgiter leurs immondes bouillies cinématographiques.
Harrison Ford et son pathétique projet de retour dans le gérontologique rôle d'Indiana Jones serait ainsi prêt à se bafouer de nouveau... Si le ridicule tuait, il tomberait là, instantanément foudroyé ! L'idée que, une fois débarrassé de son enveloppe charnelle (sans pour autant souhaiter sa mort), on utilise son squelette pour le rôle pantelant de "Martin", mascotte de la société secrète des "Chiche-Capon" dans un remake de "Les disparus de Saint-Agil", subitement, ne me paraît pas improbable...
Etant tombé à la renverse avec mon siège au visionnage du puissant et dévastateur "Incendies", j'ai couru voir la branlette cérébrale de Villeneuve, j'ai nommé "Enemy", énième variation sur le thème du dédoublement de la personnalité et... Soporifique au plus haut degré. Comme si des images léchées et des ralentis pompeux (je parle notamment de la scène d'ouverture que le réalisateur lui-même est incapable d'expliquer, tant pour son utilité à l'intrigue, qu'au développement de la psychologie du personnage) suffisaient à rendre son oeuvre profonde et originale (d'autres s'y sont cassés le nez, comme Wong Kar-wai avec "In the mood for love"). En vérité je vous le dis, pour ce qui est du thriller schizophrène, mâtiné de satanique, il sera difficile d'égaler et encore moins de surpasser le "Angel Heart" de Alan Parker... Amen !
Alors l'idée qu'il tripatouille "l'univers" de "Blade Runner"... Brrrrrrrr !

J.S.C.
27/02/2015 à 17:38

Denis Villeneuve ... hummm ... ça c'est du lourd.
2017 l'année Ridley Scott, car il est possible qu'en 2017 sortent Blade Runner 2, Alien 5, Prometheus 2 et la version live de Ghost in the Shell largement inspiré de Blade Runner. Rappelons que Blade Runner se passe en 2019.

Jojo59
27/02/2015 à 13:44

La fin de Blade Runner n'a jamais été réellement explicite sur la nature de Deckard et c'est ce qui fait le charme du film. Elle laisse pensée qu'il est un androïde, et c'est surtout dans la version 2007 du film, que Ridley Scott en retouchant les yeux de Deckard, revendique cette vision. Mais à part ça, c'est un grand mystère...

almat
27/02/2015 à 13:29

J'ai peur que ça fasse tache dans la filmo jusqu'ici parfaite de Villeneuve..

Dirty Harry
27/02/2015 à 13:27

Un réalisateur qui a de la personnalité (et pas un lapin de six semaines prompt à se faire lessiver par les 40 prod executifs du projet) mais pour une suite pas forcément nécessaire : à quoi cela sert il d'enlever tout ce qui fait le mystère d'un film et donc sa valeur ajoutée ? Qui est deckard, je m'en tape de leur avis, je me fous de savoir où vont ils à la fin du premier et ce que deviennent les persos du premier opus, ils ont eu leur vie point...néanmoins capitaliser sur l'univers de K Dick et le visuel de Scott et Syd Mead (avec le retour de Vangelis ?) mais surtout inventer une bonne histoire de droides, en sachant qu'entre temps des choses comme Ghost in the Shell sont passés par là cela peut être plus intéressant que la date de péremption d'un nexus 6.

Plus
votre commentaire