Oscars : Alexandre Desplat remporte un Oscar pour la France et le grand Budapest Hotel.

Simon Riaux | 23 février 2015
Simon Riaux | 23 février 2015

Les plus audacieux espéraient que Timbuktu ou Marion Cotillard rapporteraient en France un Oscar. Sans surprise, ils sont repartis bredouilles, mais c’est le frenchy Alexandre Desplat qui s’est chargé d’entretenir notre chauvinisme.

Déjà nommé huit fois, dont deux rien que cette année, pour Imitation Game et The Grand Budapest Hotel, le compositeur français fait figure de phénomène autant que de fierté nationale. Capable de se mettre au diapason des œuvres qu’il rejoint et de livrer des compositions remarquablement éclectiques, l’artiste a été honoré d’un Oscar.

Un résultat loin d’être gagné d’avance, car paradoxalement, deux mentions risquaient de voir les voix de se supporters se diviser et les votants lui préférer mathématiquement un concurrent. C’est la raison pour laquelle sans doute nombre de pronostiqueurs étaient persuadés de voir Johann Johansson (Une merveilleuse histoire du temps) l’emporter.

On se réjouit également de voir le compositeur permettre au Grand Budapest Hotel de Wes Anderson d’engranger une médaille supplémentaire, le film étant à nos yeux parmi les plus réussis de l’année. Cinéphile accompli, Alexandre Desplat était notamment Président de la Mostra de Venise 2014.

Tout savoir sur The Grand Budapest Hotel

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Ded
23/02/2015 à 14:08

C'est pas faux !
Mais il subsiste toujours les "Chabadabada" ravageurs de M. Legrand (enfin, maintenant c'est "Favavavava" à cause du dentier).
Pour paraphraser Woody Allen ("Quand j'entends du Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne"), je dirais "Quand j'entend les onomatopées du scat swingo-jazzy-chiant de l'octogénaire, j'ai envie de me faire envahir par la Pologne".

diez
23/02/2015 à 11:43

Le compositeur souligne deux choses dans ses interventions post Oscar.

Il n'y a qu'à Hollywood qu'il a pu utiliser l'ochertre symphonique et le cinéma Europeen est beaucoup moins porté sur la musique. Je suis terriblement d'accord avec lui. heureusement il subsiste des réalisateurs et compositeurs de grande classe dans nos contrées, mais c'est pas souvent qu'on peut se souvenir de la musique d'un film en france.

votre commentaire