Will Smith révèle comment l'échec d'After Earth a changé sa vie

Christophe Foltzer | 16 février 2015
Christophe Foltzer | 16 février 2015

Alors qu'il était plutôt habitué à conquérir tous les publics, Will Smith a vu la donne changer il y a quelques années. Impossible de savoir pourquoi, même si on a une idée du comment : After Earth ayant beaucoup participé à la dégringolade de la superstar.

Les temps sont durs pour Will Smith depuis After Earth et il semblerait que l'acteur arrive enfin à tirer les leçons de ses échecs. Alors qu'on s'attendait à un changement dans ses choix de projets, rien ne nous préparait à la troublante confession qu'il a délivré récemment au micro d'Esquire, un entretien où il partage son intimité, ses craintes, ses failles, et où surtout il dévoile comment ce film a changé sa vision du monde.

"Ca a été l'échec le plus douloureux de ma carrière. Wild Wild West a été moins douloureux parce que dans After Earth il y avait aussi mon fils et que c'était moi qui l'avait embarqué là-dedans. Ca a été atroce.

J'étais un gamin qui, à 15 ans, s'est fait tromper par sa petite amie et depuis ce jour j'ai décidé d'être le numéro 1, parce que si j'étais numéro 1, aucune femme ne pourrait me tromper. Tout ce qu'il fallait, c'était que personne ne soit meilleur que moi, comme ça j'aurais l'amour dont j'ai besoin. Et j'ai toujours vécu dans cette optique, sans jamais aborder ma vie ou ma carrière de façon mature jusqu'à l'échec d'After Earth, où j'ai dû admettre que ce n'était pas une bonne source de création."

Un échec d'autant plus douloureux qu'en parallèle, sa vie entrait dans une période sombre :

"Je suis resté dévasté pendant à peu près 24 minutes en découvrant les chiffres catastrophiques du film et juste après j'ai reçu un appel m'annonçant que mon père avait un cancer. Ca remet les choses en perspectives, de façon vicieuse."

Mais, comme dans toute bonne histoire de descente aux enfers et de rédemption, la lumière n'est jamais loin.

"Ce lundi a été le début d'une nouvelle partie de ma vie, un nouveau concept : Seul l'amour allait remplir ce vide. Vous ne pouvez pas gagner suffisamment, vous ne pouvez pas vous enrichir suffisamment, rien n'est suffisant. La seule chose qui puisse apaiser cette soif existentielle, c'est l'amour. Et je me rappelle que c'est ce jour-là que j'ai pris un nouveau tournant, passant de ma volonté d'être le meilleur à celle d'avoir les plus profondes, les plus puissantes et les plus belles relations possibles."

Que voilà un coup de théâtre que même Shyamalan n'aurait pu prévoir.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
☣ NovaRaptor ☣
17/06/2015 à 22:20

Will est un très bon acteur, franc, appliqué, optimiste ... que j'apprécie énormément et cet article m'a fait ... Plutôt mal. C'est douloureux pour lui et je lui souhaite bon courage. J'espère que tout se passera mieux pour lui !

Pour ce qui est des Rageux ... ._.

Oh, il y a assez de cons sur cette Terre. Sérieux? Alors, ne pourrissez pas encore plus notre monde qui est déjà l'Enfer. Si vous en avez rien à foutre de ses problèmes, la croix rouge est juste en haut de la page.

REA
13/05/2015 à 13:31

Comme Edward Norton, Brad Pitt, Nicolas Cage, Denzel Washington et d'autres.
Will Smith a eu sa période, puis un ou plusieurs mauvais choix artistiques font que.

A la différence de ceux que j'ai cité, Will Smith est un acteur moyen. Voir très moyen. Sa chute n'en est plus qu'évidente et rapide.

Will Wayne
16/02/2015 à 20:24

" Mais pourquoi j ai refusé Django !!!? "

Ded
16/02/2015 à 20:22

Alléluia ! Will Smith enfonce les portes ouvertes et découvre la force et l'importance de l'amour... Quelle révélation philosophique ! Edgar Morin n'a qu'à bien se tenir !
"J'étais un gamin de 15 ans...". Trompé par sa petite amie ! MON DIEU ! Comme il a du souffrir ! C'est pas humain ! Blague à part, ne dirait-on pas le scénario d'une très mauvaise "success-story" pour adolescent prépubère ?
Que ces acteurs et actrices se contentent de faire leur métier sans exposer leurs états d'âmes qui n'intéressent que les midinettes et les décérébrés idolâtres plongés dans leur misère morale (ceux qui se refont un film ou un disque de leur artiste préféré, en remède à leur spleen).
Son discours est bêlant de connerie... Pauvre petit homme riche !

Mr Smith ( le mec du dessus)
16/02/2015 à 12:24

oui je sais bien mais certains films n'ont pas fonctionné aux USA mais très bien marchés à l'étranger et ont engendrés des suites grâce aux restes du monde .
Le marché étranger est très important pour les producteurs.

Baba
16/02/2015 à 11:54

Pour le mec du dessus : quand il parle de chiffres catastrophiques, il parle de la rentabilité aux USA seulement (et c'est aussi ce qui compte en premier pour les producteurs) donc pour un budget de 130M il n'en a rapporté que 60M (aux USA donc) ce qui en fait théoriquement un bide ... bien que sur le long terme à l'étranger il ait réussi son pari, ça n'était pas le but pour les producteurs, la logique est avant tout de faire des films pour le public américains... et ensuite pour le "reste" du monde.

Mr Smith
16/02/2015 à 11:42

After Earth, 130 millions de budget pour 243 rapportés...euh, il y a pire comme échec .
Pauvre Will !

sylvinception
16/02/2015 à 10:42

Lui aussi il fait partie de la bande à Tom ??
Ces stars pétées de thunes qui font partie de l'"église", leurs "problèmes" ne me font ni chaud ni froid.

Sinon bienvenue dans la "vraie vie", Will.

RiffRaff
16/02/2015 à 09:04

Reste plus qu'à tourner le dos à la scientologie et il pourra peut être revenir au top.

votre commentaire