L'Ours d'Or pour Jafar Panahi, la Berlinale 2015 se conclue en beauté

Jacques-Henry Poucave | 15 février 2015
Jacques-Henry Poucave | 15 février 2015

Le festival de Berlin a donc rendu son verdict, et choisi de récompenser Jafar Panahi. Une décision attendue, la situation et les choix radicaux du réalisateur ayant forcé l’admiration de ses pairs.

C’est avec émotion que Darren Aronofsky a remis l’Ours d’or au réalisateur de Taxi. Privé par le régime Iranien du droit de s’exprimer comme de celui du faire des films, Jafar Panahi avait pris sur lui de ne pas renoncer, et d’adresser la parole aux médias, afin d’expliquer quelle était sa position, comme nous en rendions compte ici.

La récompense qui le distingue aujourd’hui apparaît donc tout à fait justifiée, voire relativement bouleversante, les risques pris par l’artiste étant bien réels.

Par contre, on se désole un tout petit peu de voir que la Berlinale semble toujours aussi peu désireuse de mettre en lumière ses invités de prestige et s’efforce de composer les palmarès les plus anodins possibles

Ainsi, le Queen of the Desert de Herzog, le Jacquot ou encore le Knight of Cups de Terrence Malick repartent bredouille, au contraire de Romain Radu Jude et Malgorzata Szumowska (Prix ex-aequo du meilleur réalisateur) ou encore de Pablo Larrain, Grand Prix du Jury.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire