Oscars : Xavier Dolan « ostracisé » et « humilié » par l’absence de Mommy

Par Simon Riaux
11 février 2015
MAJ : 11 octobre 2018
18 commentaires
default_large

Xavier Dolan et son film Mommy, encensés lors du dernier Festival de Cannes, n’ont pas été nommés aux Oscars. Absent de toutes les catégories, le jeune prodige est très colère.

Son Prix du Jury ex-aequo avec Jean-luc Godard ne lui aurapas servi de passeport pour décrocher l’une des fameuses statuettes. Si le réalisateur est visiblement parvenu à accepter que d’autres institutions boudent son métrage très apprécié par la presse, le dédain des Oscars ne passe pas du tout.

« Qu’on ne soit pas aux Golden Globes est une chose, mais qu’on ne fasse pas partie des neuf films étrangers de la short list pour les Oscars, c’est comment dire… spécial.

C’est très ostracisant et un peu humiliant ».

C’est en ces termes que Xavier Dolan a expliqué dans les colonnes de TVA Nouvelles son immense déception.

« J’ai été vraiment surpris. Je ne peux pas croire que, par hasard, le film ne s’est pas retrouvé là. C’est un film qui est conçu selon le paradigme scénaristique américain typique : acte 1, acte 2, acte 3, acte 4, résolution du conflit. C’est un film américain »

On lui souhaite de survivre à cette injustice, de vite sécher ses larmes et aussi d’avoir plus de chance avec the Death and Life of John F. Donovan, dans lequel on retrouvera Jessica Chastain, Susan Sarandon et Kit Harington. Il s’agira de son premier film produit aux Etats-Unis, ce qui pourrait constituer là une occasion pour l’artiste d’obtenir une (encore) plus grande reconnaissance qu’avec Mommy.

Rédacteurs :
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Greg

Décidément, ce type m’est de plus en plus sympathique…

L'abbé Chamel

J’ai beau aimer ses films. Il est quand même d’une prétention crasse. Et ça donne l’impression qu’il fait ses films pour les récompenses, ce qui laisse un saveur particulière quant à ces derniers.

Daddy

Boohoohoo… Pauvre Xavier. Les Américains ils ont pas aimé le format carré prétentieux… Retourne pleurer dans les jupes de Mommy.

sylvinception

Dernier film vu au ciné par Dolan la pleureuse : « Cinquante nuances de Grey »
Première scéance ce matin.

Dirty Harry

Un cinéaste qui cherche à parcourir les concours de beauté n’est pas un cinéaste.