American Sniper : pourquoi le nouveau Clint Eastwood fait polémique

Simon Riaux | 22 janvier 2015
Simon Riaux | 22 janvier 2015

Le dernier film de Clint Eastwood, American Sniper est actuellement un énorme succès au box-office américain. Pour autant, le film génère aussi une importante polémique.

 

Boxe office

La controverse autour du métrage a plusieurs origines. La première et la plus superficielle tient à l’emballement généré par le succès du film. Entre les tweets guerriers, voire racistes de certains spectateurs et les cris d’orfraie de membres de l‘industrie, le ton est monté.

Ainsi, pendant que certains se désolent de lire que leurs concitoyens sortent du film « en ayant envie de tuer des arabes », d’autres enragent de lire que Michael Moore considèrent les snipers comme autant de lâches.

 

Un personnage ambigu

L’autre source de débats infinis provient des origines du film, à savoir l’adaptation de l’autobiographie de Chris Kyle, tireur d’élite le plus meurtrier de l’armée américaine. Plusieurs observateurs ont relevé lors de la sortie du livre que le soldat était assez loin de l’image de « héros » qui est la sienne aujourd’hui.

En effet, le sniper assume totalement ses choix, les morts qu’il a causées et qualifie dans son texte ses adversaires de « sauvages ». Une attitude et une présentation du conflit qui ont semblé à beaucoup de lecteurs éminemment discutable.

Assassiné dans des circonstances tragiques par un autre vétéran quelques semaines seulement après la sortie de son livre, Chris Kyle a été presque automatiquement transformé en figure indéboulonnable du héros à l’américaine.

Et American Sniper d'être accusé de banaliser et "héroïser" un homme aux opinions et actes beaucoup plus douteux que ce que nous voyons à l'écran.

Pas assez politique ?

Enfin, pour comprendre la nature profonde de la polémique née du film de Clint Eastwood, il faudra lire l’excellent papier que consacre Rolling Stone au métrage. Il s’agit d’une critique extrêmement dure du film, mais dotée d’arguments solidement charpentés.

Il y est reproché à American Sniper son refus du politique. En effet, le réalisateur a rappelé que sa volonté était clairement d’apporter au public un film apolitique, tandis que Bradley Cooper répète en long et en travers que le film est une « tranche de vie » plutôt qu’un tract politicien.

Et si justement, un tel sujet ne pouvait être abordé sous l’angle strictement humain ? c’est la question que posent les adversaires du film. Le problème étant qu’il paraît obscène à beaucoup de se focaliser sur les souffrances morales d’un seul homme responsable de la mort de dizaines de dizaines d’autres.

Et plutôt que de sonder ses responsabilités, ou de personnifier le conflit irakien à travers le regard d’un unique individu, ne faudrait-il pas également se pencher sur ceux qui l’ont envoyé au front ?

Autant de débats difficiles, de questions délicates, rendues encore plus éruptives par l’actualité récente. Clint Eastwood étant bien loin du républicain tel qu’on le caricature volontiers sous nos latitudes et n’ayant pu déjà voir le film, on se gardera de toute conclusion hâtives.

Mais on l’attend avec impatience, histoire d’en débattre avec vous.

Tout savoir sur American Sniper

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
26/01/2015 à 17:30

Pour être clair je crois que vous avez confondu la critique de Peter Travers - qui encense le film - avec l'autre article, celui titré "'American Sniper' Is Almost Too Dumb to Criticize"...

Là ça calme sévère par contre...
En bref, les principaux reproches faits à Eastwood : aucun point de vue politique, un personnage bien "polissé" pour le cinoche (alors qu'il était, semble-t-il, une pure raclure facho), et faire d'un sujet aussi "polémique" et "grave" un simple "divertissement".

J'attends de voir aussi, mais je crains le pire : le fait qu'il explose le BO américain n'est franchement pas très rassurant... Même si je sais bien qu'il ne faut pas trop "généraliser", surtout pour les spectateurs américains ??

votre commentaire