Oscars : une sélection raciste et sexiste ?

Simon Riaux | 18 janvier 2015
Simon Riaux | 18 janvier 2015

La polémique n'a de cesse d'enfler depuis jeudi et l'annonce des nommés de la 87ème cérémonie des Oscars. Jugée trop conservatrice, voire raciste, l'Académie va probablement devoir procéder à une profonde remise en question.

L'excitation et l'euphorie traditionnellement de mise suite à l'annonce des heureux élus aura fait long feu, remplacée par un débat plus que houleux sur le possible racisme latent émanent de cette sélection. À l'origine de cette foire d'empoigne qui déferla d'abord sur les réseaux sociaux, le peu d'égard des Oscars envers le film Selma.

Consacré à la lutte pour les Droits Civiques menée par des millions de citoyens à travers les États-Unis et notamment Martin Luther King, le film d'Ava DuVernay est nommé dans les catégories Meilleur Film et Meilleure Chanson Originale. Aucun de ses comédiens, logiquement quasiment tous noirs, n'a été mis en lumière par l'Académie.

Or la sortie du film a accompagné un mouvement de contestation et de protestation d'une rare ampleur, consécutif aux abus d'autorité et de violence imputés aux policier américains à l'encontre des citoyens noirs. Les émeutes de Ferguson en auront été un des points d'orgue, la prochaine cérémonie des Oscars, en choisissant de ne pas se faire la chambre d'écho de ces questionnements, pourraient en devenir un nouveau.

En effet, c'est la première fois depuis 1998 qu'aucun artiste noir ne concourt en tant que comédien ou comédienne. Un contraste saisissant avec l'actualité, qui témoigne cruellement de la déconnexion des votants, majoritairement des hommes blancs âgés de plus de 60 ans, avec l'industrie cinématographique ou tout simplement le public.

Dans ce contexte, l'absence de nommés de sexe féminin interroge également. Ainsi, il apparaît difficilement compréhensible qu'une auteure de la trempe de Gillian Flynn ne soit pas au moins nommée pour son travail d'adaptation scénaristique sur Gone Girl.

commentaires

sylvinception
20/01/2015 à 15:21

J'en connais un qui pionce sévère en cours de français...

Tbib
19/01/2015 à 14:42

C'est un peu du foutage de gueule quand même. L'an dernier, beaucoup de gens pestaient contre 12 years a slave car ils le trouvaient trop académique, trop fait pour les oscars. Et cette année ça? Faut arreter, ce n'est pas parce que le film traite d'un sujet lourd que le film est forcement reussi. Prenez la rafle par exemple, c'est un sujet tres douloureux, mais le film est un navet sans nom.

Mohamed
19/01/2015 à 07:03

On peut pas dire que le racisme n'existe plus et surtout pas au USA avec son histoire bien connu avec la discrimitation raciale. Les USA sont le premiers pays qui a un histoire raciste et discriminatoire.
Un seul exemple la taire des noirs et même à leur tête un président noir , elles défilèrent la chronique sur la discrimination raciale .,

Mandrake
18/01/2015 à 11:28

Drôle avis, une personne qui n'aime pas du tout le cinéma mais qui pourtant clique sur la page d'un site consacré à cet art, lit au moins un article et le commente.

Juste du blabla pour se défouler et sortir ce qui lui sort par la tête. Comme beaucoup de personnes sur le net finalement.

Merci pour la tranche de rire malendrino.

malendrino
18/01/2015 à 06:32

Ce sont encore des associations sangsues , qui vivent sur le dos des contribuables , et qui n'ont d'autre chose a faire que d'éplucher les journaux afin d'y dénicher un article , une photo,une déclaration qui leur permettra d'en tirer profit .
C'est d'une bassesse ! .Moi personnellement on pourrait supprimer les oscars et tous ce qui est cinéma , ça ne me dérangerait pas !
Le cinéma est de la pure invention , qui n'éblouit qu'une couche de la société : les neuneus les faibles d'esprit ....et les profiteurs !

Malendrino
18/01/2015 à 06:27

...et si on regardait qui joue au baskett ? .....que des lapons ?

vax57
17/01/2015 à 22:29

Et ils oublient un peu vite le triomphe de 12 Years a Slave l'année dernière, avec l'Oscar de meilleur film et de meilleure actrice dans un second rôle pour Lupita Nyong'o.

Adam
17/01/2015 à 17:48

Oh tout de suite, parce que des acteurs noirs ne sont pas nominés, ils sont d'emblée taxés de racistes. Pareil pour le sexisme. Que ce soit peut être (un peu) vrai ou (totalement) faux, je trouve que ça prouve bien que dans notre société, on fait état de polémique sur n'importe quel sujet.

Bientôt Si ça se trouve, il va falloir nominer 10 acteurs principaux, 10 actrices principales et pareil dans les second rôles pour être sur que tout le monde soit satisfait.

votre commentaire