Le remake de Ben-Hur a trouvé son Jésus

Simon Riaux | 14 janvier 2015
Simon Riaux | 14 janvier 2015

Le remake de Ben Hur réalisé par Timur Bekmambetov (Abraham Lincoln : chasseur de vampires) a trouvé son Jésus. Et ce sont les fans de 300 qui vont être contents.

En effet, Rodrigo Santoro a entamé des négociations pour interpréter le Christ. Les fans de Zack Snyder se rappellent de lui sous les traits de Xerxès l’empereur Perse et vinaigré qui envoyait ses troupes combattre contre les vigoureux Spartes de 300.

Voilà une réorientation de carrière qui pourra prêter à sourire, puisque le rôle de Jésus ne devrait pas avoir beaucoup de points communs avec celui d’un chef de guerre perse, impitoyable et à la sexualité pour le moins trouble.

Le remake de Ben Hur accueillera également Morgan Freeman, Toby Kebbell et Jack Huston.

commentaires

Dirty Harry
15/01/2015 à 16:00

En meme temps c'est le rôle d'un acteur de se fondre dans des personnages radicalements différents : savoir interpréter le bon dieu autant que le diable, se mettre derrière chacun des points de vue de personnalités différentes, aux vécus parfois contraires. Bref j'enfonce des portes ouvertes sans limer les gonds mais c'est à ça que se détermine un acteur.

RiffRaff
15/01/2015 à 08:47

Un projet atypique, casse gueule, mais qui bizarrement me donne envie... J'ai l'impression qu'on aura droit, soit à une bonne surprise soit à un nanar dantesque, dans tous les cas ça peut faire passer un bon moment

west
15/01/2015 à 08:34

mdr lol exellent un roi paien en christ mais cette acteur est fabuleux j'adore perso

Ded
14/01/2015 à 20:02

Dans "Golgotha" de Duvivier en 1935, le Christ a été personnifié par Robert Le Vigan, acteur atypique et excentrique, compagnon de beuveries de Louis Ferdinand Céline et, comme lui, antisémite notoire proche des milieux collaborationnistes durant l'occupation. Il fut condamné à l'indignité nationale et à dix ans de travaux forcés mais ne fit pas toute sa peine. Il s'exila en Argentine où il mourut dans le dénuement et l'oubli le plus total.
Alors...

votre commentaire